SkyscraperCity Forum banner
1 - 20 of 25 Posts

·
Registered
Joined
·
9,087 Posts


C'est devenu un cas d'école : le vaste no man's land de Fontainebleau qui coupe le quartier de Sainte-Marguerite en deux est une erreur du passé à réparer. Entre un arrêt de bus isolé qui fait office de coupe-gorge, une voie rapide que le piéton ne peut franchir sans une solide assurance-vie et des pelouses qui ne font plaisir qu'à l'automobiliste, le site de plusieurs hectares doit être réhabilité.

Or c'est l'inverse qui menace : le Centre hospitalier chrétien (CHC) qui gère les Cliniques Saint-Jospeh s'apprête à plier bagage pour construire un nouvel hôpital en périphérie sur le site de Patience et Beaujonc, à Glain. Un site qui, comme on le sait, est également convoité par le Standard pour y construire son nouveau stade. Une solution alternative existe : rester à Sainte-Marguerite moyennant le dégagement de nouveaux espaces via des expropriations et un reconditionnement de la voie rapide.

Pourquoi ne pas profiter du redéploiement du Centre hospitalier chrétien pour recoudre le quartier ? A l'instigation de l'échevinat de l'urbanisme, la Ville a élaboré une étude de faisabilité. Un épais document remis aux responsables du CHC dont le conseil d'administration doit prendre une décision définitive le 19 mai prochain.

Avec une capacité de 650 à 700 lits et le regroupement de trois cliniques (Saint-Joseph, Saint-Vincent et Espérance) sur un seul site, le nouvel hôpital représente un pôle d'activités qui génère 8.000 à 8.500 déplacements voiture par jours. A Glain, où les voiries locales sont exiguës, il faudrait revoir complètement l'accès, avec la refonte de l'échangeur autoroutier d'Ans. Sans compter de nouvelles lignes de bus pour y accéder et un impact négatif sur la mobilité locale. A Sainte-Marguerite, le site peut déjà compter sur un accès direct à l'autoroute via la descente de Burenville et espérer voir se développer le transport en commun avec le passage de la ligne de tram Ans-Fléron munie de parkings-relais.

Cependant, construire un nouvel hôpital à Fontainebleau nécessite de réaliser une soixantaine d'expropriations et de mettre d'accord les différents pouvoirs publics (MET, la Maison Liégeoise et la SRWT) pour céder du terrain au CHC. On parle d'un coût de 18 millions d'euros pour libérer une dizaine d'hectares contre 6 à 7 millions d'euros pour l'achat des 35 hectares de Patience et Beaujonc à Glain. A une différence près : urbaniser la zone de Fontainebleau, c'est recoudre un quartier démembré avec notamment la mise à disposition de nouveaux espaces à bâtir, pour du logement notamment. Cela passe par la création d'un boulevard urbain, plus petit que la voie rapide actuelle et le passage du tram.

« Je veux éviter un nouveau Bavière si le CHC quitte Sainte-Marguerite. L'heure est au développement durable, au maintien des activités en ville et l'optimalisation de l'argent public. Un hôpital – même chrétien – c'est construit avec de l'argent public. Autant que cela serve à réhabiliter un quartier paupérisé », déclare l'échevin de l'urbanisme Michel Firket (CDH) qui a soumis l'étude à l'ensemble de ses collègues du collège et porté le dossier devant les ministres wallons concernés : André Antoine (CDH) et Michel Daerden (PS).

Du côté de l'opposition, Raphaël Miklatzki (MR) soutient « à 200 % » le redéploiement du CHC à Sainte-Marguerite tout comme Ecolo. Par contre, dans le clan des socialistes liégeois, on est défavorable au projet. « Oui, il faut recoudre Sainte-Marguerite en investissant Fontainebleau, déclare l'échevine Maggy Yerna (PS) en charge de la rénovation urbaine. Pas avec un hôpital mais avec du logement comme le prévoit le schéma directeur. Pour moi, on peut faire le tram sans le CHC, la plupart des gens s'y rendent en voiture. » La présidente socialiste du CHR Marie-Claire Lambert redoute quant à elle une concurrence hospitalière au lieu d'une complémentarité pourtant prônée par le fédéral. « Le CHC à Glain nous posera de gros problèmes de mobilité au carrefour des Français déjà saturé, déclare pour sa part le bourgmestre ff d'Ans, Stéphane Moreau. Il faut une large concertation avant la réalisation de projets à nuisances potentielles. » Et de proposer une réunion des pouvoirs publics avec le CHC. Pour éviter un futur blocage…
Vos réactions
 

·
Registered
Joined
·
9,087 Posts
Discussion Starter · #2 ·
Un grand hôpital à Glain en 2016 !

Le conseil d'administration du Centre hospitalier chrétien a tranché : il veut construire son grand hôpital de près de 662 lits à Glain et non sur le site de Fontainebleau comme le souhaitait la Ville de Liège qui voyait là une belle occasion de « recoudre » le quartier.

« Nous privilégions un projet médical performant sur le long terme, déclare Baudouin Harmant, président du Conseil d'administration du CHC. Seul le terrain nu de Glain nous offre la liberté de pouvoir concevoir un hôpital du 21e siècle, avec des opportunités de développement. De plus, au sein de notre personnel, l'implantation de Glain soulève beaucoup plus d'enthousiasme que celle de Fontainebleau », poursuit Alain Javaux, directeur général du CHC. Les trois entités hospitalières (Saint-Joseph, Espérance et Saint-Vincent) doivent être regroupées sur le nouveau site unique d'ici 2016, avec la suppression de 67 lits. Le CHC signe là la première rationalisation hospitalière en région liégeoise.

Convoité également par le Standard (lire ci-contre), le site de Patience et Beaujonc (34 hectares) est un ancien charbonnage recouvert de remblais, situé entre le quartier de Glain et l'autoroute. Le CHC a déjà pris une option d'achat pour le terrain. « Nous allons devoir assainir le site partiellement pollué aux métaux lourds et aux hydrocarbures et forer jusqu'à 25 mètres de profondeur pour atteindre le bon sol, explique Alain Javaux. Au niveau accessibilité, il va falloir créer un accès nord et un accès sud. Soit en utilisant un tunnel existant, soit en construisant une nouvelle bretelle autoroutière avec un pont au-dessus de l'autoroute, soit en édifiant une voirie privée au départ d'un des giratoires ansois. Quant aux bus, avec un temps d'attente maximal d'une demi-heure, c'est suffisant. »

Ces inconvénients ont certes pesé dans la balance, mais ne l'ont pas fait pencher en faveur de Fontainebleau. « Au niveau juridique, la situation était plus incertaine, explique Xavier Drion, administrateur délégué du CHC. A Fontainebleau, il fallait exproprier 85 maisons et traiter avec plusieurs propriétaires publics différents. » Alain Javaux ajoute : « Les huit hectares dégagés, c'était trop peu. Cela nous donnait peu de possibilités d'extension. » Un autre argument a compté : en concentrant ses trois entités sur Fontainebleau, le CHC perdait son Smur, attaché à l'Espérance de Montegnée.

Le CHC va à présent tenter d'enchaîner les étapes au pas de course avec l'objectif d'un hôpital flambant neuf pour 2016. Première étape : la confirmation, au niveau wallon, de la décision finale concernant le financement de la construction. « La part subsidiable maximale est de 150 millions d'euros, explique Alain Javaux. Si la Région finance 10 % de cette somme, l'Etat fédéral prend automatiquement les 90 %. » Le reste – près de 100 millions d'euros – sera quant à lui investi sur fonds propres par l'institution privée. Ensuite, le CHC doit passer le cap des autorisations urbanistiques avec l'obtention d'un rapport urbanistique et environnemental réalisé par la Ville de Liège et adopté par le conseil communal et la Région. Un document préalable à l'obtention d'un permis d'urbanisme. Parallèlement, le CHC doit négocier avec le MET (Daerden) et la commune d'Ans (re-Darden) pour les futurs accès à son site de Glain. Et ce, alors que les ministres Antoine et Daerden ont proposé de réaliser une étude globale pour les deux sites que le CHC feint d'ignorer. Maladresse ?

« Nous ne pouvions plus reporter notre décision », déclare Baudouin Harmant qui se dit néanmoins ouvert à la discussion pour le projet de Glain et… la reconversion des trois sites abandonnés d'ici 2016. « Nous avons des intérêts de promoteurs privés », déclare Alain Javaux qui n'exclut pas la création de maisons de repos dans les anciennes cliniques. Bref, d'ici 2016, il reste encore pas mal d'obstacles à franchir.
 

·
Registered
Joined
·
3,340 Posts
Glain: le chantier de la clinique du MontLégia risque de prendre du retard




Au moins quelques semaines de délai supplémentaire en effet, pour les travaux de ce mastodonte hospitalier qui regroupera à terme les cliniques Saint-Vincent, Saint-Joseph et Espérance. Pourquoi du retard ? Parce que le centre hospitalier chrétien, le maitre d'œuvre du projet, a interrompu la procédure de désignation de l'entreprise chargée des terrassements. Les analyses du sous-sol n'étaient pas conformes à ce qui était prévu.

La clinique du MontLégia doit s'installer sur le site de l'ancien charbonnage Patience & Beaujonc. La pollution historique du site n'est pas une surprise. Avant même d'acheter la parcelle, le centre hospitalier chrétien a procédé à des analyses préliminaires. Sur cette base, il a été prévu d'évacuer une vingtaine de milliers de m³ de terres contaminées au plomb et aux hydrocarbures.

En avril, des carottages systématiques ont été effectués, en trois cent cinquante points. Sans en attendre les résultats, un appel d'offres a été lancé pour les travaux de terrassement. Et voilà que le rapport des experts, en juillet, comporte des "écarts" par rapport à la première étude.

Quels écarts ? Des contaminations inattendues ? Les promoteurs du MontLégia sont avares en précisions. Ils n'ont jamais été très loquaces sur le plan d'assainissement. Il pourrait s'agir d'une bonne nouvelle: les quantités à excaver pourraient être revues à la baisse. Et c'est par mesure d'économie que la procédure aurait été interrompue. Un retard de chantier de quelques semaines, probablement pas quelques mois, selon la porte-parole, doit à présent être envisagé.

Michel Grétry
http://www.rtbf.be/info/regions/detail_glain-le-chantier-de-la-clinique-du-montlegia-risque-de-prendre-du-retard?id=8075380
 

·
Registered
Joined
·
367 Posts
Glain: le chantier de la clinique du MontLégia risque de prendre du retard


Au moins quelques semaines de délai supplémentaire en effet, pour les travaux de ce mastodonte hospitalier qui regroupera à terme les cliniques Saint-Vincent, Saint-Joseph et Espérance. Pourquoi du retard ? Parce que le centre hospitalier chrétien, le maitre d'œuvre du projet, a interrompu la procédure de désignation de l'entreprise chargée des terrassements. Les analyses du sous-sol n'étaient pas conformes à ce qui était prévu.

La clinique du MontLégia doit s'installer sur le site de l'ancien charbonnage Patience & Beaujonc. La pollution historique du site n'est pas une surprise. Avant même d'acheter la parcelle, le centre hospitalier chrétien a procédé à des analyses préliminaires. Sur cette base, il a été prévu d'évacuer une vingtaine de milliers de m³ de terres contaminées au plomb et aux hydrocarbures.

En avril, des carottages systématiques ont été effectués, en trois cent cinquante points. Sans en attendre les résultats, un appel d'offres a été lancé pour les travaux de terrassement. Et voilà que le rapport des experts, en juillet, comporte des "écarts" par rapport à la première étude.

Quels écarts ? Des contaminations inattendues ? Les promoteurs du MontLégia sont avares en précisions. Ils n'ont jamais été très loquaces sur le plan d'assainissement. Il pourrait s'agir d'une bonne nouvelle: les quantités à excaver pourraient être revues à la baisse. Et c'est par mesure d'économie que la procédure aurait été interrompue. Un retard de chantier de quelques semaines, probablement pas quelques mois, selon la porte-parole, doit à présent être envisagé.

Michel Grétry



http://www.rtbf.be/info/regions/detail_glain-le-chantier-de-la-clinique-du-montlegia-risque-de-prendre-du-retard?id=8075380
..
 

·
Registered
Joined
·
367 Posts
La future clinique du MontLégia sur les rails grâce à 1 garantie du gouvernement wallon

Le Centre hospitalier chrétien de Liège a reçu la garantie financière de la Région wallonne pour la construction de sa nouvelle clinique du MontLégia, a-t-il annoncé vendredi.

Une étape qui lui permettra de contracter les crédits nécessaires aux travaux.

Depuis 2006, les travaux de modernisation des infrastructures hospitalières sont financés à 90% par les autorités fédérales et à 10% par la Région. Le fédéral ne versant son financement par tranches (durant 33 ans) qu’à partir de la mise en exploitation des bâtiments, la CHC a dû préfinancer les travaux de construction de sa nouvelle clinique du MontLégia. (...)
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20140124_00422432
 

·
Registered
Joined
·
115 Posts
Le chantier a débuté cette semaine !

RTBF du 13 juin :

Mont Légia: début du chantier du nouvel hôpital du CHC à Glain

C'est un chantier gigantesque qui va démarrer dès le début de la semaine prochaine: celui du Mont Légia, le nouvel hôpital du CHC. Un hôpital "3 en 1" qui regroupera les activités actuelles des cliniques St-Joseph, St-Vincent et de l'Espérance. C'est à Glain, sur le site de l'ancien charbonnage de Patience et Beaujonc qu'il va être construit.
Pour l'instant, c’est encore un immense terrain vague mais dès le début de la semaine prochaine, les pelleteuses vont entrer en action. "On va commencer par l’assainissement du terrain", précise Isabelle François, chef de projet au Centre Hospitalier Chrétien. "C’est un ancien charbonnage, il y a donc une pollution historique du sol. Il va falloir excaver plus de 160 mille mètres cubes de terre. La réalisation du gros œuvre, avec la pose des pieux, débutera en janvier 2015. Quant à l’inauguration, elle est prévue début 2018 "

Ce qui a décidé le Centre Hospitalier Chrétien à choisir ce site, c'est la surface disponible, 35 hectares, et la proximité de l'autoroute. Un pont et un accès direct seront d'ailleurs aménagés. L’hôpital proprement dit aura une superficie de 100 mille mètres carrés. Il comptera 840 lits et places d'hospitalisation. Plus de deux mille personnes viendront y travailler chaque jour, employés et médecins compris. L’investissement lui aussi est colossal: 360 millions d'euros pour l'ensemble du projet, un montant en grande partie subsidié. Quant aux 3 cliniques actuelles, St-Joseph, St-Vincent et l'Espérance, des démarches urbanistiques sont en cours pour des projets mixtes comprenant maisons de repos, logements et Horeca.
 

·
Registered
Joined
·
115 Posts
Mont Légia : Le chantier se poursuit.
Article de la RTBF de ce 17 septembre 2014 :

Glain: un énorme chantier mis en place pour la construction du futur hôpital

En bordure de la A602, à hauteur de Glain, avant de plonger dans le tunnel sous Cointe, on peut observer la présence de pelleteuses et camions benne. Il s'agit de la partie visible d'un immense chantier, celui du Mont Légia, le futur hopital du CHC.

Ce futur hôpital "3 en 1", regroupera les activités actuelles des cliniques St-Joseph, St-Vincent Rocourt et de l'Espérance. C'est donc à Glain, sur le site de l'ancien charbonnage de Patience et Beaujonc que ce méga-hôpital est construit. Comme l’explique Isabelle François, chef de projet au centre hospitalier chrétien. " Les automobilistes peuvent assister au début du chantier de réalisation de bretelles d’autoroute qui vont mener à la nouvelle sortie qui sera réalisée afin d’accéder au site de la future clinique du Mont Légia. Nous allons avoir un nouveau pont au -dessus de l’autoroute entre la sortie Ans-Montegnée ainsi que la sortie Burenville avec des accès en venant de Bruxelles comme en venant de Liège et également des accès au départ du site vers Liège et vers Bruxelles ".

En parallèle, se déroule le chantier de terrassement et d'assainissement des sols pour la construction de la clinique elle- même. Ce sont plus de 160 mille mètre cubes de terres qui sont enlevées, replacées et parfois évacuées et traitée, car certaines sont trop polluées. Une pollution qui remonte à la présence du charbonnage.

Les premiers patients seront, en principe, accueillis début 2018. L'hôpital proprement dit aura une superficie de 100 mille mètres carrés. Il comptera 840 lits et places d’hospitalisation. Deux mille personnes viendront y travailler chaque jour, employés et médecins compris. L’investissement est colossal, 360 millions d’euros pour l’ensemble du projet. Un montant en partie subsidié.

Quant aux 3 cliniques actuelles, St-Joseph, St-Vincent et l'Espérance, des démarches urbanistiques sont en cours pour des projets mixtes comprenant maisons de repos, logement et Horeca.

Marc Hildesheim
 

·
Registered
Joined
·
115 Posts
MontLégia - Quelques détails du projet

Le projet dans ses détails est consultable sur le site du CHC

Voici un petit résumé (source : CHC, 2014) :

Vue du site de l'ancien charbonnage de Patience et Beaujonc en bordure d'autoroute mais actuellement sans accès à cette dernière.



L'assainissement du site est en cours et devrait se poursuivre jusqu'au printemps 2015. Sa réhabilitation consiste en un projet complet d’aménagement, comprenant
  • l'hôpital au centre du terrain, sur la partie la plus élevée
  • une zone d'activités économiques du côté de la rue Emile Vandervelde
  • du logement dans le fonds Hubert Goffin (écoquartier), près de la place des Marronniers et entre la zone d'activités économiques et la rue Emile Vandervelde
  • le tout desservi par de nouvelles voiries et un nouvel accès à partir de l’autoroute (construction d’un pont et d’une nouvelle sortie)
Vues de l'hôpital :





Ce projet d’aménagement a été approuvé par le Gouvernement wallon le 19 avril 2012 dans le cadre du RUE (rapport urbanistique et environnemental). Les travaux seront réalisés en deux phases:
  • la construction de l’hôpital, des voiries et du pont (phase 1)
  • la construction de la zone d’activités économiques et les logements (phase 2)
Le master plan :



Le principal accès au site se fera via un nouvel échangeur autoroutier sur l'A602 entre les sorties Ans et Burenville-centre. On peut voir sur ce plan la nouvelle sortie autoroutière :

 

·
Registered
Joined
·
115 Posts
MontLégia - Démolition de la tour de charbonnage

Article et vidéo de la rtbf de ce 26 novembre 2014 sur la démolition du dernier vestige du charbonnage de Patience et Beaujonc.

Liège: démolition de la cheminée de l'ancien charbonnage Patience et Beaujonc






C'est ce mercredi matin, à Glain, sur les hauteurs de Liège, que la cheminée de l'ancien charbonnage Patience et Beaujonc a été démolie. La fin d'une époque. Sur le chantier de la future clinique du MontLégia, cette tour en briques de 47 mètres de haut demeurait le seul vestige de l'ancien charbonnage fermé en 1969. En venant de Bruxelles, l'énorme cheminée était visible depuis la descente de l'autoroute vers le centre de Liège. Aujourd'hui disparue, elle laisse place au vaste chantier du Centre Hospitalier Chrétien qui va y installer sa toute nouvelle clinique. Nous avons assisté à la démolition de l'imposante cheminée.

Sur le chantier, c'est l'entrepreneur Jean-Claude Castagnetti qui a procédé à la démolition de la cheminée: "On a pris une pelle hydraulique de 25 tonnes avec un marteau hydraulique. On l'a abattue comme un arbre. On a un peu été surpris de la rapidité. On a mis 7 minutes pour la faire tomber".
Alain Javaux, directeur du Centre Hospitalier Chrétien: "Nous avons le dernier vestige du passé minier du site de Patience et Beaujonc. C'était effectivement un moment symbolique et un peu historique quelque part. Si nous avions pu, nous aurions conservé cette cheminée. Malheureusement, la configuration du bâtiment que nous allons construire ne le permettait pas".
Le bâtiment de la nouvelle clinique intégrera quelques traces du passé industriel du site de Glain. Isabelle François, chef de projet pour le CHC: "On a abattu un ancien bâtiment du charbonnage récemment et nous avons préservé par exemple le fronton sur lequel était inscrit le nom de Patience et Beaujonc. Il y a donc différentes traces comme cela qui seront conservées".
La nouvelle clinique MontLégia représente un investissement de 260 millions d'euros. 2000 personnes viendront y travailler. L'arrivée des premiers patients est attendue pour 2018.

Erik Dagonnier
Dommage qu'ils ne l'aient pas intégrée dans le nouveau projet.
 

·
Registered
Joined
·
115 Posts
MontLégia - Reconversion sites actuels

Le CHC a récemment présenté au MIPIM 2015 des esquisses des reconversions possibles des ses trois sites existants dont l'activité sera transférée au MontLégia. (plus d'infos)

1. Le site de Saint-Joseph (quartier Sainte-Marguerite)

Situation actuelle (source image : bing map - microsoft)


Situation projetée (© CHC – AAH – Miysis)




2. Site de l'Espérance (Saint-Nicolas)

Situation actuelle (source image : bing map - microsoft)


Situation projetée (© CHC – AAH – Miysis)



3. Site de Saint-Vincent (Rocourt)


Situation actuelle (source image : bing map - microsoft)


Situation projetée (© CHC – AAH – Miysis)

 

·
Stuckwithacrappyusername
Joined
·
879 Posts
Vu de Glain, 2015-10-26


Vu du Ravel, 2015-10-11



2015-04-22 et 2015-10-11







Vu de près de Montegnée, 2015-10-27


Vu de Rue Walthère Jamar, 2015-10-27
 
1 - 20 of 25 Posts
This is an older thread, you may not receive a response, and could be reviving an old thread. Please consider creating a new thread.
Top