SkyscraperCity Forum banner

LIÈGE | Tram | U/C

101681 Views 340 Replies 65 Participants Last post by  Pitchoune


Alors que la Région wallonne ne dispose que de budgets très limités, alors qu’on nous rebat les oreilles des difficultés économiques de la Wallonie et du « plan Marshall » qui est censé y apporter un remède, certains types de dépenses publiques ne semblent pas connaître beaucoup de limites. C’est en particulier le cas de la construction d’autoroutes. Malgré les déclarations pro-environnementales de ses responsables, la politique régionale en matière de mobilité continue d’être très majoritairement orientée vers la voiture. La contradiction est évidente dans le chef de mandataires publics qui signent un « pacte écologique » qui prévoit notamment un moratoire sur la construction de nouvelles infrastructures routières,... mais (re)lancent par ailleurs de nouveaux projets d’autoroutes.

Selon les déclarations du gouvernement wallon lui-même, la Région wallonne s’apprête ainsi à investir 800 millions d’euros d’argent public dans de nouveaux tronçons autoroutiers, dont 400 dans la construction d’une nouvelle autoroute à l’Est de Liège (entre Cerexhe-Heuseux et Beaufays), projet inutile et destructeur, qui va saccager des sites naturels importants, encourager encore davantage l’usage de la voiture et renforcer de ce fait la congestion automobile généralisée, accentuer le phénomène d’exode urbain et la localisation du commerce de détail en périphérie de la ville.
...
www.tramliege.be
1 - 10 of 10 Posts
Le soir d'aujourd'hui:

Consensus politique sur le tram liégeoisRédaction en ligne

jeudi 24 juillet 2008, 18:56

Le ministre wallon des Transports et de la Mobilité André Antoine a présenté en séance du gouvernement wallon les résultats de l'enquête sur le tram liégeois. Il existe un consensus au sein du gouvernement wallon pour le mettre sur les rails.
A plusieurs reprises, les liégeois ont réclamé un transport structurant pour leur Ville. Photo Valérie Adams
Le volet financier du dossier a été confié à l'opérateur Sowalfinal (société wallonne de financement alternatif), l'idée étant, selon André Antoine, de monter un partenariat public-privé « afin de partager les risques et ne pas sortir des normes d'endettement de la Région wallonne ».

D'ici dix ans, la croissance attendue portera la fréquentation à 7000 passagers par heure par sens, ce qui justifie le passage d'un tram, rentable dès 5000 passagers. Si cette ligne a été jugée comme prioritaire vu sa rentabilité, des extensions sont nécessaires. L'objectif est de boucler l'accord entre Région wallonne, la SRWT, les TEC et les communes concernées d'ici la fin de l'année afin d'entamer les études approfondies.

Selon le cabinet du ministre Antoine, il faut compter 5 à 6 ans pour mettre en service ce transport. Chiffré à 700 millions d'euros environ (300 millions d'investissements, 400 millions de frais d'exploitation), le tram s'implanterait sur l'axe Herstal-Seraing (Jemeppe), soit une quinzaine de kilomètres. L'expertise du tracé reviendrait à la SRWT, qui va piloter le dossier en s'appuyant sur le groupe de redéploiement de Liège (GRE).

Selon le cabinet, cette première ligne Herstal-Liège-Seraing correspond à l'axe de la vallée de la Meuse. Le projet pourrait se baser sur le tram T 4000, d'une capacité de 250 personnes, et sur une vitesse commerciale de 18 km/h Aux yeux de Jean-Claude Marcourt, ministre wallon de l'Economie, il s'agit là du premier pas concret du dossier. « Le tram est un projet essentiel et structurant pour l'agglomération liégeoise, face aux questions de fluidité du trafic, de l'évolution du prix des carburants, de la relation que les citoyens développent par rapport aux transports en commun », a-t-il souligné.

Willy Demeyer, bourgmestre de Liège, s'est dit « très heureux » de la décision. « L'axe Herstal-Seraing est un début et le réseau devra évoluer pour prendre en compte Ans-Fléron ainsi qu'une boucle au centre-ville. La ligne est significative : c'est sur ce fond de vallée que s'est développée la région liégeoise », a rappelé le bourgmestre. Soulignant l'unanimité politique dégagée autour du dossier, Willy Demeyer s'apprête à négocier « le parcours le plus opportun pour la ville et pour les alentours ».

Et de rappeler que la mobilité au sens large constitue l'un des thèmes centraux de la conférence des bourgmestres de l'agglomération liégeoise, qui entend dessiner un plan de mobilité large, incluant des lignes secondaires de transports en commun, des dessertes SNCB, des pistes cyclables et la liaison autoroutière Cerexhe-Heuseux/Beaufays.

Pour Alain Mathot, bourgmestre de Seraing, il s'agit là d'une excellente nouvelle. « On ne peut imaginer une cité européenne sans transport structurant », a-t-il ajouté. Selon le ministre André Antoine, l'idéal est de mettre en oeuvre le tram, prioritairement, et l'autoroute CHB, ensuite.

(belga)
T is tijd om je Frans een beetje te oefenen, X-ke! :)
Wil aub iemand zo goed zijn om een korte samenvatting te maken in het Nederlands? Ik vind het allemaal heel interessant hoor, maar ik ben niet zo goed in het lezen van lange Franstalige teksten. Ik lees die artikels eerder vluchtig en diagonaal...
Une ligne seulement! Bwaa, c'est mieux que rien.
La ligne de tram entre Hasselt et Maastricht est estimée à 55 millions. Et ça pour 30 kilometres!
700 millions me parait vraiment exagéré.
Sur 30 ans! C'est déja autre chose! J'avais compris que c'était pour la construction!
J'ai fait une projection de la ligne sur google maps.

De lijn schijnt toch vooral de maas te volgen. Misschien zijn de hoogteverschillen daar miniem?
Hoe gaat men de vele korte hoogteverschillen oplossen ?
^^ Ik weet niet hoor, het gaat hier wel om een tramlijn, geen metrolijn. De eigenlijke aanleg zal zeker minder dan twee jaar in beslag nemen. Als men er in 2012 aan begint zal men dik op tijd klaar zijn!
Het is 17 kilometer, dacht ik? Je moet uiteraard die Poolse arbeiders niet continue laten werken, je kan eenvoudigweg 3 keer meer arbeiders aannemen. :)
Maar serieus, Een tramlijn aanleggen duurt echt geen 5 jaar hoor! De enige reden dat het eventueel zolang zo duren is door andere redenen zoals terecht door focus1965 aangehaald. (Nimby's, technische en politieke problemen) Maar naar mijn inzien kan je die lijn, of toch minstens een belangrijk deel ervan aanleggen in 2 jaar. Dat is te zeggen vanaf het moment dat alle plannen zijn goedgekeurd en alle bouwvergunningen zijn afgeleverd.

Maar de opmerking van Focus1965 dat er ook nog een stelplaats en onderstations dienen aangelegd, daar had ik eerlijk gezegd niet aan gedacht. Dat zou inderdaad wel langer kunnen duren. Maar dat neemt niet weg dat 2015 toch wel haalbaar is, lijkt me.
Voor de enkele kilometers in Zwijndrecht en Wijnegem had/heeft men ook 3 jaar nodig... En een volledig nieuw tramnet van 20à30 km op 3 jaar tijd? vergeet het. Tenzij je uitsluitend Poolse arbeiders gebruikt die 24/24 en 7/7 werken.
1 - 10 of 10 Posts
Top