SkyscraperCity banner

1 - 19 of 19 Posts

·
Registered
Joined
·
1,141 Posts
Discussion Starter · #1 ·
La Libre Belgique :
Marche-en-Famenne

Relooking : jamais sans mes tilleuls
N. Dz.

Mis en ligne le 04/02/2010

Philippe Hanin plaide pour conserver les tilleuls sur l’allée du Monument.

Au fil des ans, le centre de Marche-en-Famenne s’embellit et ne cesse d’être choyé par les autorités locales. Lundi soir, lors du conseil, plusieurs projets ont été abordés, afin de le rendre encore un peu plus convivial. Au centre des conversations, l’avenir de l’allée du Monument et le sort de ses tilleuls. L’allée du Monument, bordée de tilleuls, est l’une des plus belles avenues de la ville. C’est André Bouchat qui le dit. Elle devient aussi un axe fort fréquenté, avec la présence de l’athénée et la construction d’immeubles à appartements. "Nous aurons bientôt un parking de 100 places", indique le bourgmestre.

[...]​
 

·
Registered
Joined
·
153 Posts
MARCHE EN FAMENNE

Je me suis dit il faut que cette tour mérite plus d'attention c'est quand mème un forum de gratte ciels n'est ce pas ?

ik dacht deze toren verdient meer aandacht en verdient een eigen thread



http://www.dhnet.be/pictures_news/art_117709.jpg

Je lui déjà accordé une place dans ce thread international
Ik heb hem al bekend gemaakt in deze internationale sectie
http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=487881&page=8

Et des photo
en enkele foto's


http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/small/48964832.jpg




http://www.globalview.be/pictures/big/A_21903.jpg


http://mw2.google.com/mw-panoramio/photos/small/48964836.jpg


http://farm3.static.flickr.com/2594/3937319239_45a2b9a9ac.jpg
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Boom commercial à maîtriser

Une étude confirme le large potentiel de Marche en matière de commerce.
Avec un peu plus de 80.000 mètres carrés de surfaces commerciales et 300 commerces, la ville de Marche est devenue un pôle commercial indiscutable.


C’est ce que confirme une étude menée par un bureau et dont les grandes lignes ont été dévoilées par Bruno Bianchet, de l’Université de Liège et consultant.

Les conclusions interviennent à un moment important. "Aujourd’hui, nous n’avons plus les moyens de refuser pour une raison économique une grande surface, par exemple", constate le bourgmestre, André Bouchat (CDH).

Le diagnostic de l’enquête est plutôt favorable. "Marche a acquis un statut de petite ville bien équipée. Elle dispose d’une véritable zone d’influence et il n’existe pas de concurrence à proximité immédiate", souligne Bruno Bianchet.

En Luxembourg, elle se situe juste derrière Arlon, en termes de zone d’influence. Sa zone de chalandise couvre une population de 75.000 personnes. Elle s’affaiblit en direction de Ciney. Le commerce constitue 13 % de l’emploi local. Le potentiel, il est aussi lié au taux de pénétration très important (75 %).

L’entité marchoise représente à elle seule 50 % de la clientèle et, pour les communes limitrophes, le chiffre s’élève à 40 %. "C’est un très bon taux", souligne Bruno Bianchet. L’atout principal de la localité reste sa qualité urbaine. Les personnes sondées mettent également en avant la proximité et la concentration des magasins.

Autre constat : le boulevard urbain, entre les pôles de la Pirire et du Carmel, entraîne un déplacement progressif du centre de gravité du commerce. Plus un mètre carré n’est à vendre !

Certains dont le conseiller communal Philippe Hanin (CDH), craignent une concurrence négative pour le centre-ville. "Le boulevard aura un effet dynamogène sur le centre aussi", nuance Bruno Bianchet.

Dans les recommandations, l’étude insiste pour favàriser les liaisons entre le boulevard et le centre, plus précisément la place Albert 1er.
http://www.lalibre.be/actu/namur-luxembourg/article/809510/boom-commercial-a-maitriser.html
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Le nouvel hôtel de ville de Marche est opérationnel




À Marche-en-Famenne, les travaux d’extension de l’hôtel de ville sont terminés. Les employés communaux se préparent à investir la nouvelle aile.

Branle-bas de combat au sein des services communaux marchois. Depuis quelques jours, les caisses s’amoncellent dans les couloirs. Pour beaucoup d’entre eux, le grand déménagement se prépare vers la nouvelle aile de l’hôtel de ville. Un déménagement prévu du 19 au 23 août. Le quotidien des visiteurs sera, on peut le comprendre, un rien perturbé, mais des permanences sont prévues, notamment pour les demandes urgentes (voir infra). «On demande un peu de patience et de compréhension à la population durant ces quelques jours. Tout a été prévu. Tous les services reprendront une activité quotidienne normale le lundi 26 août», indique le bourgmestre André Bouchat.

Le nouveau bâtiment, dont le chantier a débuté le 1er mars 2011, a été réceptionné hier matin. Il sera dévolu, à la fois à l’administration du CPAS qui quittera ses locaux des Pères franciscains, mais aussi à différents services communaux (service recettes, ADL PCS…), qui étaient jusqu’ici disséminés aux quatre coins de la ville. Ils devront toutefois attendre quelques mois le temps de terminer une seconde phase de travaux, qui consistera dans la rénovation de l’ancienne aile. Des travaux prévus pour cent jours ouvrables.

Dans quelques mois, les séances du conseil et du collège communal s’y tiendront également.

Les nouveaux bureaux du CPAS donnent sur le parc tandis que ceux des services communaux donnent sur le boulevard urbain. Ce chantier d’extension était prévu pour 350 jours ouvrables. C’est l’architecte Philippe Bosquée qui en a réalisé les plans et le chantier a été confié à l’entreprise Thomas et Piron.

Le montant total des travaux pour les deux phases se chiffre à 5 020 000 €, subsidié à hauteur de 1 800 000 € par la Région wallonne.
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20130814_00346279
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Marche, l’une des prisons les plus modernes d’Europe

Le chantier de la nouvelle prison est en voie d’achèvement. Les premiers détenus arriveront le 2 novembre. Visite guidée.

D’ici un peu plus d’un mois, la prison de Marche commencera à fonctionner. Le chantier, mené par Eiffage, Valens, Duchêne, est en voie d’achèvement. Nous avons pu effectuer une visite guidée de ces nouvelles installations en compagnie de Philippe Lequeux, le responsable du personnel, et de Patrick Rodes, le responsable de la sécurité.

À proximité de la N63 se situe le bâtiment d’entrée composé de trois entrées : une entrée réservée aux véhicules de détention et aux fournisseurs, une entrée pour le personnel et celle dévolue au public. Le public devra se présenter au guichet et satisfaire à quelques formalités de sécurité, comme dans les aéroports. À l’étage de ce bâtiment se trouve le tribunal d’application des peines intégré à la prison dès sa conception.

Entrés dans la prison, une grande cour réservée aux fournisseurs s’ouvre à notre gauche et donne sur les ateliers, de l’autre côté, un autre bâtiment est réservé aux visites.

Le bâtiment central est quant à lui divisé en deux. La première moitié de l’étage supérieur est dévolue aux détenues féminines. L’autre moitié est réservée aux membres de l’administration (direction, greffe, assistants sociaux).

Une structure en forme de fleur

Si l’on considère que la structure générale de la nouvelle prison est en forme de fleur, ce bâtiment central en constituerait la tige. Au bout, on entre dans la rotonde, de laquelle partent quatre ailes de détention de trois étages. Rotonde dans laquelle les détenus sont obligés de se présenter avant toutes sorties pour visites ou ateliers.

Avec 457 caméras, la sécurité a été très réfléchie. Chaque aile de détention ou bâtiment dispose de son poste de sécurité. Ces derniers sont reliés au poste de commandement intégré, véritable cœur de la sécurité qui contrôle tout.

Un autre bâtiment part également de cette rotonde. Il s’agit de l’aile G dévolue au poste médical et à l’infirmerie, mais aussi à la bibliothèque et à la salle de culte. Une grande salle de sport intérieure y est annexée.

Les premiers détenus sont attendus pour le 2 novembre.










http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130819_00348353&pid=1854911
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Lidl va construire un nouveau centre de distribution à Marche-en-Famenne


La chaîne de supermarchés Lidl va construire un nouveau centre de distribution de 44.000 mètres carrés le long de la N4 à Marche-en-Famenne, a-t-elle annoncé vendredi. Ce cinquième centre de distribution de la chaîne allemande en Belgique devrait être opérationnel en septembre 2016 et devrait permettre la création d'une centaine d'emplois.

La société a acquis un terrain de 137 000 mètres carrés sur le parc d'activités d'Aye. La construction démarrera au printemps prochain. Lidl a prévu un investissement de 43 millions d'euros pour ce nouveau centre de distribution, qui approvisionnera environ 60 magasins dans la province de Namur, du Luxembourg et au Grand-Duché de Luxembourg. L'installation en tant que telle s'étalera sur 44.000 mètres carrés dont un espace de réfrigération et de congélation de plus de 10 000 mètres carrés.

Dans le paysage de la grande distribution belge, si Delhaize et Cora semblent marquer le pas en raison de la concurrence, le domaine du hard discount poursuit sa marche en avant comme en témoigne ce nouvel investissement opéré par Lidl à Marche. "Aujourd'hui, nous ne nous considérons plus comme un hard discounter, mais plutôt comme un discounter intelligent. Nous voulons (...) continuer à offrir à nos clients des produits frais. Il est donc primordial que la qualité de notre propre soutien logistique soit excellente", explique un porte-parole du groupe implanté en Belgique depuis 1995.

Belga
http://www.rtbf.be/info/regions/detail_lidl-va-construire-un-nouveau-centre-de-distribution-a-marche-en-famenne?id=8317862
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Aye-Marche: le parc scientifique Novalis accueille ses premiers occupants




Le Novalis Business Center a été inauguré vendredi dernier, le 5 décembre, en présence de nombreuses personnalités. Il abritera principalement le CER Group et ses laborotatoires High Tech.

Le CER Group occupe la majeure partie d'un bâtiment qui ne fut pas simple à réaliser. Fabian Collard est Directeur Général d'Idélux et précise qu'il s'agit d'un bâtiment très compliqué :

"Il allie à la fois un centre d'entreprises et des laboratoires, et l'accès à ces laboratoires sera conditionné à un certain nombre de règles. Pour mettre tout en oeuvre il a fallu combiner le talent de nombreuses équipes."

Pour l'Administrateur-Délégué du CER Group, Jean Claude Bouchat il y aura du médical humain, mais les installations seront également ouvertes à d'autres utilisateurs :

"Nous avons déjà deux firmes qui ont demandé à venir s'installer dans nos locaux, en louant des bureaux à Idélux, et des parties de labos sous contrainte bien sûr. On ne prend que des firmes qui sont complémentaires, qui apportent quelque chose, et dont les capacités du CER leur servent aussi. On reste toujours dans les sciences du vivant. Ce sera très vite petit."

Et l'intercommunale Idelux aimerait maintenant voir construire un autre bâtiment à proximité.

Philippe Herman, Christine Pinchart
http://www.rtbf.be/info/regions/detail_aye-marche-le-parc-scientifique-novalis-accueille-ses-premiers-occupants?id=8535642
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Inauguration de l'hôtel de ville de Marche, après rénovation



Il y avait foule hier en fin d’après-midi, pour l’inauguration officielle de l'Hôtel de Ville de Marche-en-Famenne après extension et rénovation.
Le Bourgmestre André Bouchat a insisté sur les synergies entre la commune et le CPAS, depuis que les services sont regroupés en un seul et même lieu :


"Aujourd'hui nous pouvons avoir en commun les ressources humaines, le patrimoine, bref on va éviter tous les doublons et les différences de mentalité entre la commune et le CPAS s'estompent déjà. Les gens se sentiront mieux chez eux, l'administration aura des locaux clairs, et ce sera agréable de travailler."

Philippe Herman




https://www.rtbf.be/info/regions/detail_inauguration-de-l-hotel-de-ville-de-marche-apres-renovation?id=9002823
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Bientôt une usine de transformation de chanvre à Marche-en-Famenne


La commune a délivré ce lundi le permis. Mais il ne s'agit pas de la plante qui contient la fameuse molécule THC, classée dans les substances stupéfiantes, mais de sa cousine le chanvre industriel, une plante aux propriétés intéressantes, notamment pour les secteurs textile, automobile ou de la construction.

Cette année, les agriculteurs wallons ont cultivé 400 hectares de chanvre. La plupart d'entre eux attendent avec impatience la construction d'une usine de transformation du chanvre pour écouler leur production.

La commune de Marche-en Famenne vient de donner son feu vert à la société Be Hemp pour la construction et l'exploitation d'une unité de défibrage. "Concrètement, cela comprend deux bâtiments de 1200 m² chacun, explique Jean-Noël Degeye, administrateur de Be Hemp. Le premier sera réservé au stockage des matières entrantes et sortantes. Le second servira pour les opérations de défibrage à proprement parlé. Ce bâtiment abrite toute une série d’équipements permettant de transformer les pailles. A l’entrée, on a de la paille. A la sortie, principalement de la fibre."

Ces fibres de chanvre peuvent être valorisées dans plusieurs secteurs industriels : le textile, l'automobile ou encore la construction, notamment sous la forme de panneaux isolants. Les graines de chanvre, par ailleurs, peuvent être conditionnées sous forme de complément alimentaire, d'huile ou de tisane.

La coopérative Bel chanvre, à l'origine de ce projet, regroupe environ 80 agriculteurs, en quête de diversification.

L'usine de Marche-en-Famenne représente un investissement de 2 millions d'euros. Elle devrait produire ses premières fibres de chanvre à l'été 2016.

A noter que l’un des agriculteurs à la tête de ce projet, animateur de la coopérative Bel Chanvre, administrateur de Be Hemp, est installé à Ramilies. Il s'appelle Robert Masson. Il est producteur de chanvre industriel depuis 2010, et aussi fondateur de la société PurChanvre, qui commercialise les graines de chanvre dans le secteur alimentaire.
https://www.rtbf.be/info/regions/luxembourg/detail_bientot-une-usine-de-transformation-de-chanvre-a-marche-en-famenne?id=9138708
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Charles Michel pose la première pierre du futur centre de distribution Lidl

Le Premier ministre Charles Michel, accompagné du ministre des PME et Classes moyennes, Willy Borsus, et du bourgmestre de Marche-en-Famenne (province de Luxembourg), André Bouchat, ont symboliquement posé la première pierre, mardi, du futur centre de distribution du groupe Lidl à Aye. Cet investissement de 50 millions d'euros devrait permettre la création d'une centaine d'emplois dès sa mise en fonction, prévue en mars 2017.

Il s'agira du cinquième centre logistique du groupe de distribution alimentaire en Belgique et du second en Wallonie, après Courcelles. Le centre, l'un des plus grands du groupe en Belgique, sera situé dans le zoning d'entreprises d'Aye, à proximité immédiate de la N4 et non loin de la N63 reliant Marche à Liège à travers le Condroz.

Lidl prévoit 500 millions d'euros d'investissement
Le bâtiment, d'une superficie de 44 000 mètres carrés et répondant à des standards élevés de durabilité, permettra l'approvisionnement de 60 magasins en provinces de Liège, Namur et Luxembourg ainsi que dans le Grand-Duché de Luxembourg.

Le nouvel outil permettra aussi d'accompagner l'ambition du groupe, qui projette d'ouvrir une cinquantaine de nouveaux magasins en Belgique au cours des cinq prochaines années, selon le directeur général de Lidl Belgique, Boudewijn van den Brand. "Pour les cinq années à venir, Lidl prévoit 500 millions d'euros d'investissement pour l'expansion du groupe. 2000 travailleurs renforceront nos équipes au cours des cinq prochaines années", a-t-il dit, illustrant les ambitions de croissance du groupe de distribution.

Pôle économique wallon
Le Premier ministre s'est pour sa part réjoui de la concrétisation de ce projet porteur de nouveaux emplois.Quant au bourgmestre de Marche, André Bouchat, il a souligné, combien cet investissement confirme la région de Marche comme un véritable "pôle économique" en Wallonie qui dépasse désormais les 13 000 emplois. Selon M. Bouchat, "le plus grand bâtiment industriel bâti en province de Luxembourg donnera une visibilité extraordinaire au pôle économique qu'est Marche-en-Famenne". L'édile s'est dit convaincu que la centaine d'emplois attendus serait revue à la hausse "d'ici quatre, cinq ans". M. Bouchat n'a, enfin, pas manqué de remercier les ministres wallons Marcourt et Prévot sans lesquels "le dossier n'aurait pas vu le jour".

L'investissement a en effet bénéficié d'un soutien important du gouvernement wallon, sous la forme notamment d'une aide à l'investissement de 6,5 millions d'euros accordée par le ministre de l'Economie, Jean-Claude Marcourt. Plus de 5 millions d'euros ont aussi été dégagés par le ministre Prévot, en charge des travaux publics, pour l'équipement en infrastructures du terrain.
http://www.rtbf.be/info/economie/detail_pose-de-la-premiere-pierre-du-futur-centre-de-distribution-de-lidl-a-marche-en-famenne-2?id=9221449
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Marche-en-Famenne: un comptoir forestier pour préserver le patrimoine naturel wallon



Une mine d'or vert bien gardée dans un écrin de bois et de verre. Un lieu étonnant où on y conserve des centaines de milliers de graines de différentes espèces locales. Il s'agit d'un comptoir forestier à Marche-en-Famenne qui permet de préserver durablement le patrimoine naturel wallon. Nous sommes allés le découvrir.

Posées sur un tamis, des graines d'érables sont en train d'être séparées de leur enveloppe. Mais auparavant, il faut les égrapper une à une. C'est un travail plutôt fastidieux, explique Alain Servais, responsable du "comptoir forestier": "Elles sont attachées deux par deux et pour les traiter, nous devons les enlever du rachis et les séparer."

Dans ce comptoir des graines, on travaille une trentaine d'espèces d'arbres ainsi qu'une dizaine d'arbustes. "L'intérêt d'avoir des graines, c'est de garder la main mise sur le patrimoine génétique, et de mettre à la disposition de nos pépiniéristes les meilleures origines génétiques possibles et qui seront bien adaptées à nos conditions de sol et de climat.", explique Alain Servais.

Les graines sont conservées dans une pièce à -7 degrés. "Certaines espèces, comme l'épicéa, peuvent se garder pratiquement 20 ans sans perdre trop de pouvoir germinatif. Ce sont des graines qu'on appelle dites "orthodoxes" parce qu'elles peuvent survivre longtemps lorsqu'on les congèle.", explique Alain Servais. "Après 20 ans, on peut encore les vendre. On a encore des épicéas de 1995."

En 20 ans, le comptoir forestier a permis la commercialisation de 55 tonnes de graines, soit l'équivalent de 50.000 hectares de nos forêts wallonnes.
http://www.rtbf.be/info/regions/luxembourg/detail_marche-en-famenne-un-comptoir-forestier-pour-preserver-le-patrimoine-naturel-wallon?id=9432212
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Marche: un premier Decathlon en zone «rurale»



Après Arlon, c’est à Marche qu’a décidé de s’installer l’enseigne Decathlon. Le magasin s’établira sur l’ancien site de l’entreprise Hody, dans le zoning de la Pîrire. Ouverture des portes à la fin de cette année.

S’installer à Marche ? « Decathlon y réfléchissait depuis une dizaine d’années », affirme Thimotée Bouvier, le responsable du projet marchois pour l’enseigne spécialisée dans les vêtements et les équipements sportifs.

C’est désormais chose faite. Le chantier a officiellement démarré au début de cette année. Et l’enseigne devrait ouvrir ses portes fin de cette année.

« Jusqu’à présent, notre enseigne s’installait dans une zone de chalandise plus grande , argumente encore Timothée Bouvier. Mais cette ville “ plus campagnarde” que celles où nous avons l’habitude de nous installer compense cette différence par un dynamisme indéniable. Nous remercions d’ailleurs la commune pour son accueil chaleureux et enthousiaste. »

Le site retenu pour installer le magasin est celui de l’ancienne entreprise Hody, voisine du Service régional d’incendie au zoning de la Pîrire. Ce site fait actuellement l’objet d’un réaménagement complet de la part de la SA Immo Retail, active dans le secteur de l’immobilier commercial.

Pour le bourgmestre de Marche André Bouchat, l’offre proposée par Decathlon ne devrait pas concurrencer celle du centre-ville. Il estime qu’elle sera plutôt « complémentaire ». « 90 % des produits vendus , rappelle-t-il, proviennent des marques développées par Decathlon. »

Ces derniers seront présentés sur une surface de 1.500 m2, dans un complexe rassemblant onze cellules commerciales pour un total de 8.360 m2.

De l’ancienne entreprise, toute la partie avant (les anciens bureaux) a été démolie. C’est là que viendra se positionner la nouvelle extension. La partie « entrepôt » située à l’arrière a, pour sa part, été conservée et sera entièrement rénovée.

« À Marche, le magasin Decathlon proposera jusqu’à soixante sports, souligne Timothée Bouvier. Une place importante devrait être donnée aux sports “ nature” pratiqués dans la région, tels que la randonnée, la course à pied, le trail ou le VTT . »

Pour augmenter l’offre, le magasin sera équipé de bornes qui permettront aux clients d’avoir accès à l’ensemble des produits proposés par Decathlon.
http://www.lesoir.be/1462454/article/actualite/regions/namur-luxembourg/2017-03-17/marche-un-premier-decathlon-en-zone-rurale
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Marche: une consultation citoyenne pour la place aux Foires




Les Marchois sont invités à se prononcer parmi quatre projets en lice via une plate-forme numérique.

La place aux Foires est un haut-lieu de la vie associative et folklorique marchoise. Des événements y sont organisés tout au long de l’été, mais aussi l’hiver à l’occasion du Marché de Noël. En 2017, les autorités communales ont lancé un concours d’architecture visant à doter le site d’une structure couverte permanente permettant son utilisation indépendamment des conditions climatiques.

Une évaluation globale

Quatre auteurs de projets ont introduit un dossier : Architecte Burnon SPRL, Groupement Bureau d’études Greisch - Atelier 4, Architecte Bernart Chariot et Bureau d’études Greisch. Des projets sur lesquels les citoyens sont invités à émettre un avis via une plate-forme numérique créée spécialement pour l’occasion.

"Nos concitoyens ne veulent plus être des administrés informés, ils veulent être des citoyens actifs", souligne le bourgmestre André Bouchat. "Avec ce projet de la place aux Foires, nous confirmons la volonté de faire de la participation citoyenne une priorité et d’associer les habitants à certains choix de la commune. Nous avons pour cela mis en place une commission composée de représentants de tous les partis politiques du conseil communal ainsi que du monde associatif et des commerçants. Elle a été chargée d’élaborer les principes et l’organisation pratique de cet avis citoyens."

Baptisée jeparticipe.marche.be, la plate-forme nouvellement créée permet au citoyen - qu’il soit marchois ou non - de découvrir les quatre projets en lice avec présentation écrite, vues 3D et vidéo. Le citoyen est invité à voter pour deux projets maximum et à commenter son choix selon un critère englobant qualité esthétique, créativité et originalité. Ce critère entrera dans une évaluation globale intégrant d’autres paramètres, comme le coût du projet ou la qualité des matériaux utilisés.

"C’est à un jury pluraliste qu’il appartiendra de déterminer le choix final en analysant l’avis citoyen et les autres critères", poursuit le bourgmestre. "Le projet retenu devra bien entendu être approuvé par le collège et le conseil."

http://www.lalibre.be/regions/namur/marche-une-consultation-citoyenne-pour-la-place-aux-foires-5aa02fbbcd7063d567184668
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Marche: feu vert pour l'extension du parc d'activités du WEX et du parc scientifique Novalis


Le Ministre wallon de l’Aménagement du territoire Carlo Di Antonio, a approuvé les extensions du parc d’activités économiques du WEX et du parc scientifique Novalis. Dans la commune, les différents parcs d’activités économiques arrivent progressivement à saturation. Il fallait donc de la place pour poursuivre le développement de cette économie.

Le ministre a également annoncé qu'il y aurait des compensations environnementales. Des zones d’espaces verts, des zones forestières et agricoles, une zone naturelle et une zone de parc devront être créées.
https://www.rtbf.be/info/regions/luxembourg/detail_marche-feu-vert-pour-l-extension-du-parc-d-activites-du-wex-et-du-parc-scientifique-novalis?id=10060268
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
"La plupart des entreprises ont refusé le chantier"




Plus d’un an s’est écoulé depuis la présentation du projet de rénovation de la tour de la Famenne devant le conseil communal de Marche-en-Famenne. Porté par le groupe Circus, le dossier prévoit l’aménagement d’une salle de jeux au rez-de-chaussée et d’un point d’observation au sommet. Un chantier titanesque en perspective, dont la complexité rebute visiblement plus d’un entrepreneur. "Ce projet présente des contraintes techniques telles que sur les 19 entreprises que nous avons contactées, seules trois n’ont pas refusé", explique Nicolas Léonard, du groupe Ardent dont fait partie Circus.

Les négociations relatives au coût des travaux sont toujours en cours, tandis que les promoteurs espèrent obtenir des subsides auprès de la Région wallonne. "Cela ne remet rien en question, dès lors que nous avons reçu le permis de bâtir, assure Nicolas Léonard. La question de la faisabilité en techniques spéciales a été résolue. Reste maintenant à lever les incertitudes relatives au prix."

Les contraintes sont notamment liées à la dimension de l’édifice et sa configuration toute en verticalité. "Il faut parvenir à positionner le nouvel ascenseur conformément au respect des normes incendie, et prévoir des paliers intermédiaires dans le fût de la tour pour l’évacuation. Par ailleurs, toutes les parties techniques devront être installées sous le bâtiment, ce qui demandera d’aller dans les fondations. Les travaux prévoient également l’installation d’un double escalier pour l’évacuation."

Pour le stationnement, le groupe Ardent espère pouvoir se greffer aux discussions en cours entre le bowling et le karting voisins. Le projet de rénovation de la tour de la Famenne a connu d’importantes évolutions au cours des dernières années. En 2015, un couple d’investisseurs néerlandais en avait fait l’acquisition en vue d’y installer un restaurant au sommet. Mais le manque de financement les avait finalement conduits à mettre leurs ambitions entre parenthèses avant de revendre l’édifice au groupe Circus. Lequel avait finalement obtenu l’autorisation d’exploiter une salle de jeux au rez-de-chaussée moyennant la rénovation complète de la tour.

N. P.
http://www.dhnet.be/regions/luxembourg/la-plupart-des-entreprises-ont-refuse-le-chantier-5bec4705cd70fdc91b6ee3b9
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Tour de la Famenne : les travaux ont débuté




Si la pose du sommet de la tour est prévue pour fin 2019, la salle de jeu ne devrait pas être opérationnelle avant 2020.

Les engins de chantier se sont lancés à l’assaut de la Tour de la Famenne. Objectif : démonter la partie supérieure pour la remplacer par une toute nouvelle structure. "L’approche consiste à utiliser un pied télescopique auquel a été suspendu un container", explique David Hotua, du bureau d’architecture Hotua-Poncelet. "On vide d’abord l’intérieur avant d’attaquer l’habillage de la partie sommitale, les châssis, les panneaux périphériques, la toiture. On entamera ensuite la déconstruction de la structure porteuse du sommet. Soit l’opération inverse de ce qui a été fait il y a 50 ans."

L’étape suivante consistera à fabriquer la nouvelle structure à même le sol pour ensuite la placer au sommet du pied, une cinquantaine de mètres plus haut. Une opération qui devrait aboutir fin 2019, la construction de la nouvelle structure étant prévue pour l’automne. "Depuis le début, ce projet représente un défi en soi", poursuit David Hotua. "Il implique une technicité inhabituelle compte tenu de la hauteur du bâtiment et de sa configuration architecturale pour le moins atypique, avec un sommet en porte-à-faux difficile d’accès. Il faut pouvoir sortir de sa zone de confort pour se lancer dans un projet d’une telle envergure."

Le dossier a connu de nombreux rebondissements au cours de dernières années. En 2015, un couple d’investisseurs néerlandais rachetait la tour pour y installer un restaurant au sommet. Mais le manque de financements les avait conduits à mettre leurs ambitions entre parenthèses avant de revendre l’ensemble au groupe Circus. Lequel avait obtenu l’autorisation d’installer une salle de jeu au rez-de-chaussée moyennant la rénovation complète de la tour.

Restait à trouver l’entreprise qui accepterait d’assumer le chantier. Un chantier dont la complexité en a d’ailleurs rebuté plus d’un, la plupart des entrepreneurs initialement contactés l’ayant refusé. Les travaux ont finalement été confiés à la société flamande Portus. Si la pose du sommet de la tour est prévue pour fin 2019, la salle de jeu ne devrait pas être opérationnelle avant 2020.

N.P.
https://www.dhnet.be/regions/luxembourg/tour-de-la-famenne-les-travaux-ont-debute-5d1a13139978e215c73478e8
 
1 - 19 of 19 Posts
Top