SkyscraperCity banner
1 - 9 of 9 Posts

·
Registered User
Joined
·
10,758 Posts
Discussion Starter · #1 ·




Ces personnages groupés à l'entrée de la Kasbah de Médiouna, ignorent certainement que cette Kasbah appartient à l'une des plus valeureuses tribus des Chaouia.
Dans son receuil "Villes et Tribus" l'Académicien Abdelaziz Benabdellah note que les Médiouna sont originaires de la région de Tlemcen entre les Beni Rached et la montagne dite Médiouna à l'est d'Oujda. Ils ont joué un rôle prépondérant dans la conquête de l'Andalousie et dans sa vie politique et sociale...

(d'après "Al Aalam" d'El Mourrakouchi - Coty, auteur de "les siècles obscures" et "l'Espagne musulmane" de Levy Provençal)


La kasbah de Medioun comprenait deux enceintes. La première la plus ancienne date du règne de My Ismaël (1672-1727). Les autres constructions ont été édifiées à des époques différentes.
L’ancienne Kasbah faisait partie d’un vaste programme du sultan My Ismaël qui avait confié sa réalisation au Caïd Ali Ben Lahcen, « caïd de l’oued à l’oued », c'est-à-dire du territoire compris entre oued Bouregreg et Oued Oum Rabi. Faisait partie de ce programme, la construction des Kasbahs de : Settat, Azemmour, Ksiba Lahmira ( Bouznika), Belkouch, Ait Irou et Mediouna.
S’agissant des autres constructions, le local ou était logé l’officier de l’administration française a été élevé par le Caïd si Ahmed Belarbi. Le logement du commandant d’armes date du caid Ould Mchich. L’ex Hamam qui était devenu la salle à manger pour l’administration française fut construit par le caid Ahmed Bel Maati. La maison dite du Caïd s’élevait en dehors de la kasbah et fut bâtie sur l’ordre de Miloudi , khalifa de Haj Abbou.
A l’intérieur de la kasbah, il y’avait une prison qui pouvait contenir 200 prisonniers. L’enceinte renfermait plusieurs puits, cinq seulement ont été préservés, les autres furent comblé pour éviter les accidents.
Sur la face Sud Est, existait quelques murs de nouail qui furent détruits en 1907.
Sur la face Nord Est, s’étend ait une daya, réceptacle des eaux de pluie, sur une superficie d’un demi-hectare.
Sur la face Sud Ouest et tout prés de la kasbah, campait pendant dix mois et demi, la mhella de My El Amine venue pour faire payer à la Chaouia une partie de l’Impôt qu’ils refusaient de payer depuis 1903. (date la révolte de Bouhmara). L’impotent de My El Amine s’enfuit de nuit à Casablanca suivi par ses fideles troupes, à la nouvelle que les tribus de la Chaouia, agacées par sa présence, avaient l’intention de surprendre sa mhella et s’emparer de sa personne. Ceci se passait un mois et demi avant le déroulement des événements de Casablanca en 1907.
 
1 - 9 of 9 Posts
Top