SkyscraperCity banner

1 - 2 of 2 Posts

·
Registered
Joined
·
681 Posts
Discussion Starter · #1 ·
La Charte de la Médina de Méknès est le résultat d’un travail collectif et solidaire. Elle a pour origine des réflexions entreprises dans la volonté d’élaborer un projet global de préservation et de développement durable pour le patrimoine bâti et culturel du centre historique de Méknès. Cette approche a abouti au constat d’une totale adéquation entre l’esprit de paysage urbain et les caractéristiques comme les attentes de ce territoire.
’attrait de l’agence urbaine de Méknès quant à la promotion saine de la médina a permis de construire un large partenariat autour du projet, d’engager un important et long travail de recueil des données, d’initier des actions prenant valeur d’exemple.
La commission mixte de la médina de Méknès a été mis en place dans le but de parfaire et de mettre en forme le projet de la charte puis de veiller au maintien de l’ossature de ses orientations. Elle regroupe la préfecture de Méknès, l’Inspection des Monuments Historiques, la Commune, L’Agence Urbaine, l’inspection de l’habitat et de l’urbanisme, et d’autres intervenants et services jugés nécessaires à la prise de décision.
L’élaboration et la concrétisation des différentes dispositions préfigurant la Charte ont fait l’objet de très larges consultations avec les partenaires institutionnels mais aussi un intérêt subtil pour l’ensemble des populations locales, et plus est la création d’associations de quartier, à même de concrétiser des interlocuteurs sérieux aptes à mettre en valeur le fait local en question.
Sur la base d’un diagnostic territorial qui se veut précis, ces échanges ont permis l’élaboration définitive de cette Charte qui porte en elle la volonté, les espérances et les ambitions du territoire de la médina de Méknès.

La présente Charte :
* formalise la volonté de ses membres et de leurs partenaires de travailler en commun pour assurer une gestion cohérente et concertée des différentes entités de la médina et contribuer de façon durable au développement socio-économique de ce territoire, en s’appuyant sur la sauvegarde et l’amélioration de l’environnement et du paysage bâti,
* constitue le cadre des orientations qui sont préconisées sur le territoire du centre historique de Méknès par chacun des membres de l’organisme de diagnostic de la médina et des structures associées, en fonction de leurs compétences respectives,
* est un guide de taille qui s’offre à l’autorité chargée de la gestion de la médina de Méknès.
Les objectifs seront ainsi toujours poursuivis dans le respect des compétences reconnues et en cohérence avec les politiques définies par chacune des entités adhérentes.
Dans le même registre, il est à noter que la réglementation des zones est assurée selon trois modes sine qua non à la nature de la menace recensée : Restauration, Réhabilitation et Rénovation.

Aussi, le paysage urbain est traité selon divers paramètres notamment l’aspect général, la mise en scène nocturne, les hauteurs des constructions, les couleurs, et les équipements techniques.
Ensuite le traitement de l’espace public se veut une réflexion aboutie sur des éléments spécifiques concernant la typologie du territoire de la médina, tels que la trame viaire, les sabas, les contreventements traditionnels, le pavage des ruelles, l’occupation du domaine public, les axes commerciaux, l’accessibilité, l’hygiène publique, le mobilier urbain, et enfin les divers réseaux.
Par ailleurs, Le cadre bâti est pensé selon une espèce de complexité inhérente à sa valeur vitale et concerne les équipements publics, les habitations, les portes et les fenêtres, leurs pourtours et couronnements respectifs, les fausses fenêtres, les couronnements de façades, les traitements d’angles, les encorbellements, les auvents et en final de multiples détails architecturaux.
Au final, et en éclaireur de la bonne marche des études urbaines, la charte a voulu appréhender la médina dans sa globalité comme dans toutes ses facettes, en la replaçant dans un contexte historique, anthropologique et architectural, sans oublier la dimension de sensibilisation. L’émergence, à Méknès comme dans la plupart des villes marocaines, d’une aspiration des décideurs de plus en plus imprégnées à une relation nouvelle avec le patrimoine et d’un citoyen lui-même à la recherche d’un nouvel équilibre, fait surgir les contours encore imprécis d’une nouvelle urbanité.
Par son lien essentiel avec l’architecture, la charte est appelée à y apporter une contribution spécifique aux côtés d’autres réflexions.
Dans cette optique, les divers commissions régissant l’avenir de la médina ont voulu ouvrir des perspectives permettant aux uns et aux autres de dépasser ce qui, jusqu’à présent, les opposait pour regarder ensemble ce qui rend la charte légitime et utile pour le bien vivant du centre historique de Méknès.
 
1 - 2 of 2 Posts
Top