SkyscraperCity banner

1 - 20 of 1463 Posts

·
Registered
Joined
·
3,806 Posts
Discussion Starter #1 (Edited)
Je lance ce thread pour regrouper tout ce qui concerne le réseau ferroviaire.
A noter 3 sujets séparés pour la ligne Toulouse-Colomiers, la ligne Toulouse-Castelnau d'Estrétefonds, la LGV Toulouse-Bordeaux.

Le réseau Midi-Pyrénées en chiffres:
1560 km de lignes circulées, dont :
1106 km de voies uniques
454 km de doubles voies
756 km de lignes électrifiées
804 km de lignes non électrifiées​
99 tunnels soit 41 km
61 viaducs
1 432 ponts-rails
147 gares et points d’arrêt
66 Installations Terminales Embranchées
956 passages à niveau
8 millions de km de sillons parcourus
1 216 km de fils de contact caténaire
42 sous-stations électriques

4 300 agents SNCF (Mobilités + Réseau)

96 600 TER ont circulé en Midi-Pyrénées en 2014
+450 trains (TER / TGV / Intercités) circulent chaque jour en Midi-Pyrénées dont 350
TER
Environ 12 millions de voyageurs transportés en 2014 dont 9,8 millions de voyageurs TER
Croissance stable du trafic TER : + 0,3% en 2014 / 2013
Un taux de régularité TER de 90,3 % en moyenne sur l’année conforme à l’objectif fixé par le Conseil régional Midi-Pyrénées
Tikemou’v, le produit phare de la gamme TER confirme son succès : +22% de ventes en 2014 par rapport à 2013 ce qui représente plus de 260 000 titres vendus en 2014
Skirail : 21 000 forfaits vendus en 2014
Sur les déplacements fréquents, le pack Illimité annuel TER est en hausse de 2,6% en 2014 par rapport à 2013
La vélostation de Toulouse Matabiau représente 678 places dont 600 réservées aux abonnés TER. Elle compte, à ce jour, un peu plus de 200 utilisateurs (dont 190 abonnés TER)

Etat du réseau Midi-Pyrénées:
Lignes TER renouvelées dans le cadre du plan-rail MP (en vert) et les lignes TER non renouvelées (en rouge).


Lignes longues distances renouvelées en vert, en cours en orange et en rouge pour les lignes juste entretenues.


Ligne FRET.

Carte des ITE (Installations Terminales Ebranchées) de la région. Les projets de la ZAC Pamiers, et Malet sont déjà construits. Celui de Pamiers n'est pas utilisé (aucun client pour l'instant), celui de MALET devrait pas tarder en entrée en fonction. Celui de COLAS lui devrait pas tarder à être construit, c'était un engagement des sablières envers le CG. A savoir également qu'a Balma-Gramont un ITE pour MALET devrait être (re)construit.


Ligne inutilisées.


Grands projets en Midi-Pyrénées:

Modernisation sur l’axe Toulouse-Tarbes
SNCF Réseau va rénover la totalité de la ligne Toulouse-Tarbes dans les prochaines années dans le cadre du Grand Plan de Modernisation du Réseau élaboré à la demande de l’Etat. Tous les constituants de la voie (rails, traverses et ballast) vont être renouvelés entièrement. Ce chantier d’envergure nécessitera des moyens industriels importants et un investissement de plus de 300 millions d’euros, entièrement financé par SNCF Réseau.
A l’automne 2015, la section entre Toulouse/Saint Agne et Empalot va être renouvelée et la tranchée de Guilheméry sera assainie sur près de 650 m, pour un montant total de 5,4 millions d’euros A partir de 2016, la modernisation sera accélérée. Et dès 2017, SNCF Réseau fera appel à des trains-usine, qui sont capables de renouveler jusqu’à 1 000 m de voie par jour.
La ligne Toulouse-Tarbes est une ligne structurante du réseau ferrée national. En moyenne, ce sont une cinquantaine de trains et plus de 10 000 voyageurs qui l’empruntent chaque jour.


Le nœud ferroviaire toulousain : au cœur du Grand Plan de Modernisation du Réseau
La gare de Toulouse Matabiau est le nœud ferroviaire de la région Midi-Pyrénées. Situé au croisement des axes structurants de la région Midi-Pyrénées, ce nœud constitue un enjeu majeur du Grand Plan de Modernisation du Réseau. Avec le développement attendu du trafic au cours des prochaines années, le renforcement des voies existantes en gare et l’optimisation de la gestion des circulations sont déterminants.
Ainsi, au printemps 2015, 1 500 m de voies seront entièrement renouvelés et 3 appareils de voie remplacés. Le remplacement des appareils de voie sera réalisé grâce à une grue innovante et spectaculaire, la grue KIROW. Puis 7 000 m de voies seront également traités fin 2015, en gare et en sortie de gare sur l’axe Toulouse-Tarbes. Au total, le montant des travaux de renouvellement en gare Matabiau s’élève à près de 10 millions d’euros
financés à 100% par SNCF Réseau.
L’organisation des circulations en gare Matabiau doit être optimisée grâce à la création
de blocs indépendants selon la provenance des trains :
> bloc « Nord-Est » pour les trains à destination ou en provenance de Saint-Sulpice,
> bloc « Sud-Ouest » pour les trafics vers l’Ariège, le Gers ou les Hautes-Pyrénées,
> bloc « Central » pour les circulations de la transversale Sud (Montauban-ToulouseCarcassonne).​
Depuis l’ouverture, fin 2009, du quai n°6, le bloc accueillant les trains en provenance du
Quart Nord-Est est opérationnel. Le bloc « Sud-Ouest » sera opérationnel en décembre 2015. Les travaux se poursuivent afin de mettre en service le bloc « Central » fin 2016.
La modernisation de la gestion des circulations se matérialise également par les travaux de renouvellement sur les postes d’aiguillage P4 et P6 fin 2015, avec en perspective la constitution d’un poste de commande à distance des circulations.
Les passages à niveau
La région Midi-Pyrénées compte 956 passages à niveau, sur 18 000 au niveau national.
Ariège : 61
Aveyron : 124
Haute-Garonne : 217
Gers : 108
Lot : 81
Hautes-Pyrénées : 109
Tarn : 175
Tarn et Garonne : 81​
On compte 12 passages à niveau dits « prioritaires » et inscrits au programme de sécurisation national en Midi-Pyrénées (importante circulation journalière de trains et de véhicules au passage à niveau). Tous ont déjà fait l’objet d’études préliminaires ou détaillées. Les suppressions de ces passages à niveau s’effectuent soit par construction d’un pont ou d’un souterrain, soit par l’aménagement et le détour de la circulation routière. Une suppression aboutit grâce à une concertation locale, avec le gestionnaire routier, les collectivités et les usagers et riverains.


Aménagement des gares
Pour 2015, Gares & Connexions poursuivra son programme de modernisation et
d’équipements des gares pour un montant de plus de 5 millions d’euros : Travaux d’accessibilité PMR dans les gares de Cahors et de Montauban (rampes d’accès, bandes de guidage, guichet PMR…).Projets d’études sur des Pôles d’Echange Multimodaux avec parking / abri vélos / structuration intermodale avec les autocars régionaux ou départementaux… seront les principaux sujets étudiés. Plusieurs gares sont concernées comme L’Isle Jourdain, Foix, Mazamet, Souillac et Castres.
En gare Matabiau perspectives 2015
• Mi-mars 2015 : Mise en service du nouveau Daily Monop de la gare Toulouse Matabiau
• Février 2015 : Réhabilitation de l’espace attente Hall départ en gare (ajouts de places, nouveaux sièges éclairage individuel)
• Entre février – avril 2015 : rénovation du Relais Hall départ entièrement refait
• 1er mars 2015 : nouvel espace de toilettes hall d’arrivée
• 2ème semestre 2015 : travaux extérieurs au niveau des fenêtres des 2 tours de la gare
Matériels roulants de MP en 2015
10 rames Région'2N sont prévues à partir de 2016


Je posterais la même présentation sur le LR un peu plus tard.
 

·
Registered
Joined
·
5,085 Posts
J'ai travaillé juste à côté de ce PN, la réalisation de la trémie si elle finit par aboutir sera une excellente chose pour la circulation dans tout Muret. Aux heures de pointes, le bouchon remontait de l'av. St-Germier aux avenues Douzans et P. d'Aragon et aux allées Niel jusqu'en rive droite.
 

·
Registered
Joined
·
10,830 Posts
la ligne Montréjeau Luchon, n'est pas inutilisée mais neutralisé pour un temps pour cause de travaux de sécurité indispensable.

C'est la menace de glissements de terrain qui a conduit à interrompre le trafic.

De ce fait une étude de modernisation globale de la ligne a été lancée.
 

·
Registered
Joined
·
3,806 Posts
Discussion Starter #6
^^ Vous êtes bien optimiste. La SNCF est dans un processus visant à fermer cette ligne depuis de nombreuses années. On est à la fin de ce processus, l'étude de modernisation n'est que du blabla pour faire plaisir. Le seul espoir que j'ai à la limite c'est que Carole DELGA dirige la future région et ayant actuellement un pied au ministère et étant du Comminges arrive à faire pression sur la SNCF.
Pour le LR comme j'ai dit dans mon 1° post je vais faire la même chose d'ici ce soir.
En attendant j'ai rajouté la carte des ITE (Installation Terminale Embranchées) de la région MP.
 

·
Registered
Joined
·
10,830 Posts
J'ai toujours en memoire le discours du 1er ministre J.P Raffarin énonçant une serie de mesures de relance suite à la disparition du pole chimique de Toulouse, ces mesures devaient toucher toute la Haute Garonne, en particulier le tourisme du massif Pyrénéen.

Réhabiliter la ligne de Luchon pour que des TGV Paris Toulouse puissent être terminus à Luchon est indispensable pour une relance d'envergure.
 

·
Registered
Joined
·
3,806 Posts
Discussion Starter #8
Je suis le premier à le souhaiter, mais je doute fortement.

Pour les ITE:
L’objectif de cette convention est de renforcer la coopération entre RFF et SABLIERES MALET, spécialisées dans la production et la vente de granulats.

Par cette convention, RFF s’engage notamment à :

- améliorer les infrastructures et les services existants par l’entretien des voies utilisées pour l’acheminement des marchandises,

- accompagner le partenaire embranché dans ses schémas logistiques visant à développer la part du transport ferroviaire pour l’acheminement de ses marchandises,

- maintenir les Installations Terminales Embranchées (ITE) actives telles que les ITE situées à MARTRES-TOLOSANE (31) et à PORTET-SUR-GARONNE (31),

- favoriser les créations des nouvelles ITE actuellement en projet : MONTAUT (09), CAZERES (31), BALMA (31) et LABROQUERE (31).
 

·
Registered
Joined
·
10,830 Posts
Et pourquoi, doutez vous, ce n'est pas avec le TER que l'on peut justifier de l'investissement mais avec une politique macro économique ambitieuse.

Outre le TGV indispensable pour alimenter le marché du tourisme, il pourrait y avoir exploitation de convois de marchandises, Eau de Luchon expédié à l'autre bout du pays, idem pour poudre de marbre de Saint Béat, relance du projet de stock de céréales de l'Europe à Marignac, etc.
 

·
Registered
Joined
·
3,806 Posts
Discussion Starter #10
Parce que la SNCF ne réfléchit pas à de tels projets, et qu'elle ne réfléchit pas non plus à augmenter son trafic FRET de cette manière, il n'y a qu'à voir la façon dont est traitée la ligne Castelnaudary-Revel. J'espère que d'ailleurs que le futur président de région s'occupera de cette ligne coupée entre MP et LR actuellement (ce qui avait participé à l'abandon du projet de réouverture au trafic voyageur).
 

·
Registered
Joined
·
122 Posts
Pour ma part je vais souvent à Luchon, car j'y possède une résidence, et de fait, je croise toujours la ligne qui suit la nationale. I l y a en effet des parties qui sont limitées à 10km/h alors que si l'on remettait en état cette ligne, on parviendrait facilement à monter à 50km/h voire 60km/h pour ces parties limitées à 10.
Après je suis tout à fait d'accord sur le fait que remettre une activité fret ainsi que du TGV serait un énorme bien pour cette ligne et la région.
De plus, aujourd'hui, on affrète les pèlerins pour Lourdes en TGV, alors il n'y aucune raison pour qu'il ne desserve pas Luchon.
 

·
Registered
Joined
·
3,806 Posts
Discussion Starter #13
À l'image du réseau de LR, le site SNCF Réseau de la région est à l'abandon, pas facile de trouver les infos.

Le réseau Languedoc-Roussillon en chiffres:
1 474 km de lignes circulées
149 gares et points d’arrêt
?? Installations Terminales Embranchées
956 passages à niveau

Etat du réseau Languedoc-Roussillon:
Lignes TER renouvelées (en vert), en orange celle qui sont programmées et les lignes TER non renouvelées en rouge. Je n'ai pas trouvé si la section Nîmes-Alès avait été rénové récemment.


Lignes longues distances au renouvellement programmés en orange, en rouge pour les lignes juste entretenues et en violet les LGV.


Ligne FRET.


Ligne inutilisées.


Grands projets en Languedoc-Roussillon:

Modernisation sur l’axe Carcassonne-Tarascon
Sur la grande ligne historique du littoral, rails et traverses datent des années 1978 et suivantes, quand avaient été posés les premiers longs rails soudés au roulement sans heurts. Aujourd'hui, "c'est une ligne à bout de souffle", constate-t-on chez RFF. En plusieurs décennies, ses voies auront supporté quelque 650 millions de tonnes. Les rafistolages ponctuels ne suffisent plus.
Un programme pluriannuel de renouvellement total se prépare. Il commencera dès la fin 2014 avec le remplacement de trois voies en gare de Béziers et des travaux sur l'alimentation électrique. Une base travaux sera aménagée à Béziers-Capiscol.
Au second semestre 2015, la voie 2 de Narbonne à Montpellier sera renouvelée sur 90 km par la "suite rapide" de Colas Rail et TSO, véritable usine roulante intégrant les fonctions de dépose de la voie ancienne, dégarnissage du ballast pollué et pose de la voie nouvelle. L'année suivante, en 2016, d'avril à l'automne, la voie 1 sera renouvelée à son tour de Montpellier à Narbonne.
La section Narbonne-Carcassonne devrait quant à elle voir ses deux voies entièrement renouvelées en 2017. Une option pour Carcassonne-Castelnaudary est prévue ultérieurement.
Une fois la ligne nouvelle Nîmes-Montpellier mise en service, en 2017, il sera plus aisé de renouveler la ligne classique Montpellier-Nîmes, dont la rénovation complète est prévue pour la voie du sens Montpellier vers Nîmes en 2018, et pour l'autre en 2019. Nîmes-Tarascon serait traitée en 2020-2021.
LGV Nîmes-Montpellier
Mise en service en 2017


LGV Montpellier-Perpignan
Mise en service ~2025 (?)


Matériels roulants de LR en 2015
La région n'a pas acheté de Région'2N


On peut Constater en tout cas que le réseau du LR est dans un moins bon état que celui de MP. S'il on enlève le renouvellement de toute la ligne Carcassonne-Tarascon, les lignes TER sont au bord du gouffre. La ligne Rodez-Séverac risque de fermer, la ligne du train jaune risque de fermer, pareil pour la ligne de miliau et le Cévenol ou encore Carcassonne-Quillan. Autrement dit à part le Y Carcassone-Perpignan-Nîmes, Nîmes-Alès et Perpignan-Villefranche de Conflent tout va mal.
Je pense que le nouveau plan rail de la future région devra renouveler en priorité les lignes Rodez-Séverac-Mende, Séverac-Miliau-Béziers, on ne peut pas laisser une préfecture et sous-préfecture couper du reste de la région. Suit le train jaune dont le manque d'entretien le conduit à la mort (le temps de trajet s'est allongé d'1h et le nombre de passagers divisé par 2 en 10 ans)
Et enfin 3 petites lignes à savoir la ligne Carcassonne-Quillan, Castelnaudary-Revel, Montréjeau-Luchon.
 

·
Registered
Joined
·
5,085 Posts
Ou comment LR va siphonner tous les budgets pour rattraper son déficit d'entretien, partager sa dette existante et trouve encore les moyens des pleurnicher et réclamer que sa bourgade de préfecture ne soit pas capitale régionale...
 

·
Registered
Joined
·
3,806 Posts
Discussion Starter #15
Il ne faut pas oublier que la région LR, contrairement à MP, a investi dans la LGV Perpignan-Figueras et Nîmes-Montpellier. Après il est évident qu'il y a eu un manque d'entretien du réseau, et ce n'est pas avec des TER à 1€ que le cela va s'améliorer comme par magie.
 

·
Registered
Joined
·
10,830 Posts
On peut Constater en tout cas que le réseau du LR est dans un moins bon état que celui de MP. S'il on enlève le renouvellement de toute la ligne Carcassonne-Tarascon, les lignes TER sont au bord du gouffre. La ligne Rodez-Séverac risque de fermer, la ligne du train jaune risque de fermer, pareil pour la ligne de miliau et le Cévenol ou encore Carcassonne-Quillan. Autrement dit à part le Y Carcassone-Perpignan-Nîmes, Nîmes-Alès et Perpignan-Villefranche de Conflent tout va mal.
Je pense que le nouveau plan rail de la future région devra renouveler en priorité les lignes Rodez-Séverac-Mende, Séverac-Miliau-Béziers, on ne peut pas laisser une préfecture et sous-préfecture couper du reste de la région. Suit le train jaune dont le manque d'entretien le conduit à la mort (le temps de trajet s'est allongé d'1h et le nombre de passagers divisé par 2 en 10 ans)
Et enfin 3 petites lignes à savoir la ligne Carcassonne-Quillan, Castelnaudary-Revel, Montréjeau-Luchon.
A bon vous ignorez lorsqu'il manque 1,40m de rail sur la ligne SNCF qui traverse un département de 1,3 millions d'habitants sur sa plus grande longueur, qui est aussi la ligne TER la plus emprunté de la région Midi Pyrénées vers Tarbes, 2eme agglo de la région et vous dénigrez sans sourciller la région d'à coté où l'on ne relève pas de tels problèmes sur le réseau grande ligne.
http://www.sncf.com/fr/trains/intercites/lignes-jour/hendaye-toulouse

Vous focalisez sur des lignes extremement secondaire de Languedoc Roussillon comme vers Quillan, alors qu'en Midi Pyrénées, il a fallut sauver des voies qui desservaient des villes importantes, préfectures comme Albi, Rodez ou bassin industriel de niveau régional comme Castres Mazamet.

Il va falloir arrêter de raconter des balivernes sur Languedoc Roussillon, c'est Midi Pyrénées la région en retard.

Pour votre gouverne Rodez Millau par Severac, c'est en Midi Pyrénées.

La ligne Béziers Neussargues (Aubrac) est une ligne du réseau national qui concerne surtout Midi Pyrénées au sud du Massif Central puisque la plus grande ville desservie est Millau.

http://www.sncf.com/fr/trains/intercites/lignes-jour/aubrac-clermont-beziers

Languedoc Roussillon préférant donner priorité à l'autre ligne Nord Sud ( Cévenol) , Clermont Ferrand / Langogne / Alès / Nîmes.
Ales / Nîmes l'on comprend pourquoi.

http://www.sncf.com/fr/trains/intercites/lignes-jour/cevenol-clermont-nimes-marseille

Le train jaune est un train touristique concurrencé par les bus à 1 Euro du CG 66, qui de plus avec desserte cadencée.

Il va être certainement plus urgent de construire une RN88 à caractéristique autoroutière de Mende à Albi et essayer de faire vivre modestement les lignes SNCF de Lozère que d'y engouffrer directement une fortune.

De toute façon même Beziers / Neussargue est encore justifiée avec le fret rien qu'avec l'approvisionnement d'un site Mital en Lozère.
Mais la SNCF traine des pieds avec le fret, et avec le fret à bas cout, simplement à cause de sa non maitrise des couts des services quelle dispense.
 

·
Registered
Joined
·
5,085 Posts
Contrat de plan Etat-Région 2015-2020, concernant le rail :
touleco.fr said:
Pour le rail, l’État abonde 105,56 millions d’euros, la Région 141,57 millions d’euros, la SNCF 60,62 millions d’euros, soit un total de 376,1 millions d’euros. Ce budget servira à moderniser le réseau structurant, notamment les axes de Tarbes, de Castelnaudary, de Montauban, Agen et Brive.

Concernant le nœud ferroviaire toulousain, qui porte sur un programme d’investissements de 191,4 millions d’euros, la conseil régional modernisera la gare Matabiau dans l’optique de l’arrivée de la ligne à grande vitesse (LGV). Selon les dernières informations obtenues par Martin Malvy, la mise en service de la ligne Tours-Bordeaux, financée en partie par le conseil régional, pourrait entrainer des dégradations de service sur la desserte de Toulouse. « Je dois rencontrer le secrétaire d’État chargé des transports, Alain Vidalies, dans une dizaine de jours pour clarifier la situation », a expliqué l’élu. « Si au lieu de onze trains en service aujourd’hui il n’en restait que dix, je n’accepterais pas de cofinancer la desserte de Bordeaux sans perspective pour celle de Toulouse. Nous avons accepté de financer Tours-Bordeaux, dans un itinéraire unique vers Toulouse qui devrait être desservi en 2022. Si ce n’est pas le cas, nous rediscuterons ce point car nous avons toujours eu le même raisonnement d’un itinéraire unique ».
 

·
Registered
Joined
·
10,830 Posts
Itineraire unique, c'est qu'ils consideraient la ligne Paris Tours Bordeaux Toulouse.

Hors, si l'affichage politique est celui là, techniquement et concretement ce ne l'est pas.

Il y a la LGV Sud Europe Atlantique, Tours Bordeaux et GPSO, grand projet ferroviaire du Sud Ouest pour les études initiales de la LGV Bordeaux Toulouse et Bordeaux Espagne avec tronc commun.

Pour la SNCF, commercialement l'itineraire vers Toulouse est prioritaire, mais en aménagement de l'UE, le Bordeaux Espagne est la continuité de la LGV Sud Europe Atlantique avec le même niveau de subventions, voire plus pour la section transfrontalière, alors que la branche Bordeaux Toulouse est ignorée par l'UE, traitée comme une liaison interne.

Concretement sur le terrain l'on aurait pu avoir l'impression d'avoir la construction d'une LGV Tours Bordeaux Toulouse en étapes si l'on avait selectionné un fuseau qui permettait l'iteneraire le plus court vers Toulouse, c'est à dire continuer à passer à Libourne pour ensuite pouvoir construire une LGV Libourne Langon en deviation Est de Bordeaux vers Toulouse, ça fesait gagner beaucoup de kilometres et de temps vers Toulouse.
Ce n'est pas ce fuseau optimisé Toulouse qui a été selectionné mais un fuseau avec passage obligatoire à Bordeaux Saint Jean.
 

·
Registered
Joined
·
5,085 Posts
Je pense qu'il veut dire que le financement par MP de Tours-Bordeaux était conditionné par l'exécution ensuite de Bordeaux-Toulouse. Si Bordeaux-Toulouse est dégradé, ça remet en cause la participation à la première partie.
 
1 - 20 of 1463 Posts
Top