SkyscraperCity banner

1 - 20 of 291 Posts

·
Registered
Joined
·
8,936 Posts
Discussion Starter #1 (Edited)
N'ayant pas trouvé de sujets approchants dans le moteur de recherche, je trouve qu'il peut être intéressant de suivre de près les différentes restaurations et réhabilitations concernant spécifiquement les monuments historiques ou les monuments qui présentent un intérêt architectural certain (même si c'est subjectif)


Rénovations/Restaurations achevées

Basilique de Fourvière, Lyon 5ème (2007-2013)

Première phase : les chapelles et le clocher (2007-2009) : 2,5 M€

Objectifs : réhabiliter la chapelle et restaurer le clocher et la Vierge dorée.
◾L’intérieur de la chapelle est à présent restauré et offre au pèlerin un lieu apaisant dédié à la prière.
◾L’extérieur de la chapelle, comprenant la tour lanterne, est achevé.
◾L’intérieur de la Chapelle Saint Thomas de Canterbury a retrouvé tout son éclat.

Deuxième phase : la basilique (2009-2012): 3,2 M€

Objectif : mettre hors d’eau la basilique, menacée par de graves infiltrations d’eau.
◾Réfection de la toiture en ardoises, de la charpente métallique de la Basilique.
◾Réfection de la couverture des tours, en particulier de la Tour de l’Observatoire.
◾Mise aux normes des systèmes de protection contre la foudre.
◾Remise en état du « grand degré » (escalier d’entrée de la Basilique).
◾Rénovation de la toiture des bâtiments intermédiaires entre la chapelle de la Vierge et la Basilique.


Troisième phase : 2012-2013: 1,8 M€

Objectif : Traiter les conséquences des infiltrations dans la Basilique et rénover l’électricité.
◾Reprise des voûtes et des mosaïques du plafond et des combles.
◾Mise aux normes des réseaux électriques et mise en lumière de la Basilique.
Source : http://www.fourviere.org/fr_FR/le-chantier-de-restauration.php

Cathédrale Saint Jean, Lyon 5ème (Rénovations extérieures 2010-2011)

Un an de travail aura été nécessaire pour remettre à neuf la façade ouest du bâtiment saint du 5e arrondissement.
Après l’inauguration samedi matin, l’après midi sera consacrée à la rencontre avec les 37 auteurs de l’ouvrage volumineux "Lyon, primatiale des Gaules". Ce dernier revient notamment sur l’histoire de la cathédrale Saint-Jean.
Source : http://www.mlyon.fr/54008-inauguration-de-la-cathedrale-saint-jean-renovee.html


Palais de justice, Lyon 5ème (2008-2012)

Il aura fallu quatre ans et 550 000 heures de travial. Quatre longues années pour que les 24 colonnes du quai Romain Rolland, dans le 5e arrondissement, et les lions qui les surplombent retrouvent leur éclat et la vue sur la Saône. Les échafaudages ont disparus, les ouvriers s’affèrent maintenant à rénover le parvis, avec bientôt l’installation de deux fontaines. A l’intérieur, la découverte des dédales de couloirs et d’escaliers, tous rénovés sans exception, donne envie de se perdre dans les 11 000m² du palais. Pour donner un ordre de grandeur, il a fallu près de trois heures à la dizaine de journalistes conviés ce vendredi pour faire la visite. Car chaque porte poussée ouvre sur une pièce inédite.

Les travaux, engagés en 2008 dans le cadre du plan de relance, ont coûté la somme de 61 millions d’euros, pris en charge pour 45M€ par l’Etat et pour 16M€ par le département du Rhône. Mais le résultat est là : la salle des pas perdus et ses six colonnes en marbre donne sur sept d’audiences toutes aussi belles les unes que les autres. Et notamment sur la salle principale de la Cour d’Assises du Rhône, tout de rouge vêtue, jusqu’au siège des magistrats, regarnis pour l’occasion. Dans les étages, les escaliers d’honneur sont agrémentés à chaque pallier de tableaux de maîtres représentant la justice, et les bureaux des responsables de la Cour d’appel recèlent de trésors cachés. Comme dans le bureau de l’un des premiers vice-présidents, avec sa mezzanine en bois qui donne sur une bibliothèque remplie de grimoires et de revues judiciaires.
Source : Lyonmag

Fontaine et Place des Jacobins, Lyon 2ème (2011-2013)

Les travaux de la fontaine des Jacobins, réalisée sur les plans de l’architecte Gaspard André en 1885, comprennent la rénovation des bassins, des sculptures, des systèmes hydrauliques et une nouvelle mise en lumière. Ces travaux participent de l’ensemble du réaménagement de la place à hauteur de 7 M. d’euros. Calendrier : livraison été 2013. Budget restauration fontaine : 1,6 millions
Source : http://patrimoine.blog.pelerin.info/2013/05/29/patrimoine-et-tourisme-a-lyon/

Eglise St Irénée, Lyon 5ème (20??-2012)

A la suite des travaux réalisés en 2002/2003 sur le chevet et clocher, le programme de restauration en cours comprend les couvertures de la nef et des bas côtés, les murs gouttereaux et les voûtes des collatéraux. Les installations électriques vétustes nécessitent également une réfection complète. Calendrier : travaux achevés en juin 2012. Budget prévisionnel : 768 000 d’euros.
Source : http://patrimoine.blog.pelerin.info...nvention-en-faveur-du-patrimoine-de-la-ville/


Le Patineur de César, Lyon 1er (2012)

Cette statue monumentale de 5 mètres de haut, située place Tolozan dans le 1er arrondissement, est désormais une propriété de la Ville de Lyon. La bagarre judiciaire entre la Ville et les Stations thermales du Soleil, qui en était propriétaire, durait depuis 1999. Pendant ce temps, Le Patineur, également appelé L’Homme de la Liberté ou du Futur et qui fut sculpté par César, péréclitait. Il menaçait même de chuter du fait de fissures apparues sur son pied d’appui. D’où l’installation depuis six ans autour de l’œuvre d’une grille de sécurité. Mais la Ville refusait d’intervenir, car l’œuvre ne lui appartenait pas. Heureusement, la Fondation Bullukian a fini par acquérir l’œuvre pour 507 000 euros puis d’en faire donation à la Ville de Lyon début 2012. Depuis la rentrée, une entreprise de rénovation est chargée de renforcer les soudures du piètement, de rénover le dallage du pied et de nettoyer la statue. Les Lyonnais devraient découvrir d’ici fin novembre un Patineur flambant neuf.


Source : http://www.tribunedelyon.fr/?agenda/culture/culture/35857-lyon-soigne-son-patrimoine-historique

Ancienne annexe préfecture du Rhône, Lyon 6ème/Okko Hotel (2013-2014)

L’hôtel OKKO de Lyon est pour le moins atypique et vous réserve son lot de surprises. Contrairement aux deux premiers hôtels du groupe, il s’agit ici de la rénovation d’un bâtiment construit à la fin du XIXème siècle.

Les équipes techniques ont donc relevé un véritable défi pour intégrer les espaces modernes à l’architecture ancienne du bâtiment.

Source : http://www.okkohotels.com/blog/okko-lyon-pont-lafayette-des-nouvelles-du-chantier

Rénovations/Restaurations en cours

Restauration de l'Aqueduc de Chaponost, Chaponost (2016-201X)

Restauration de la chapelle de l’île Barbe, Lyon 9ème (2015-2017)

L’enjeu dans cette chapelle est la restauration de fresques recouvertes d’enduis datant du XIe et XIIe siècle.
Source : http://www.lyonmag.com/article/74687/restauration-de-la-chapelle-de-l-ile-barbe-permise-grace-a-des-fonds-prives-americains

Cathédrale Saint Jean, Lyon 5ème (Rénovations intérieures 2012-2016)

(1ere tranche : 2012/2013)
Le coup d'envoi des travaux a été donné le 5 juillet 2012.
Il s'agit en fait des préparatifs de la première tranche du chantier, effectué sous la direction de l'architecte en chef des monuments historiques Didier Repellin et dont le coût s'élève à 2,5 millions d'euros. Place donc au nettoyage général de l'intérieur de la Primatiale puis à la restauration de la maçonnerie (consolidation des éléments de supports, murs, voûtes et colonnes). Certaines pierres trop altérées par le temps seront ainsi remplacées. L'échafaudage de l'abside et des deux chapelles latérales sera ensuite installé entre septembre et octobre de cette année. Cette tranche de travaux s'achèvera en septembre 2013. Le chantier compte en tout cinq tranches distinctes qui commenceront par le chœur pour s'étendre par la suite au transept, à la nef et aux bas-côtés.
Le coût total de ces opérations de rénovation intérieures, qui s'étalent sur 4 années, est de 10,5 millions d 'euros. Le Département du Rhône les finance à hauteur de 6 millions d'euros à raison de 1,5 millions d'euros par an pendant 4 ans. L'Etat met lui la main à la poche sur 6 ans à raison d'1 million d'euros par an. Le mécénat apportera enfin 500 000 euros.
Source : http://www.mlyon.fr/90261-lyon-la-restauration-interieure-de-la-cathedrale-saint-jean-a-commence.html

Hotel Dieu, Lyon 2eme (2007-2018)

Chapelle Hôtel Dieu, 2ème (1ere phase : 2012-2013)
Cette première restauration devait préserver l'ensemble ornemental datant du 19e siècle de la chapelle de l'Hôtel-Dieu, classée monument historique
Source : Lyonmag

Reconversion siège historique de la Banque de France, Lyon 2ème (2014-2015)

Création de 2500m² de commerces

Source : CCI

Garage Citroën, Lyon 7ème (2013-2015)

Les travaux de réhabilitation de l’imposant immeuble Citröen sont en cours de démarrage dans le septième arrondissement de Lyon.

Les travaux de réhabilitation du garage Citroën du septième arrondissement de Lyon sont en cours de démarrage, le permis de construire délivré en novembre 2012 étant purgé de tous recours. Construit sous l’égide d’André Citröen, ce bâtiment situé entre les rues de Marseille, de l’université et Béchevelin développe une superficie de 32 000m2, et est classé monument historique.

Le groupe 6ème Sens Immobilier l’avait acquis en décembre 2011, pour requalifier une partie de l’édifice en bureaux. Le montant de l’investissement pour les travaux est de 25 millions d’euros. La livraison est prévue pour la fin 2014.
Source : http://www.lyonpoleimmo.com/2013/03/13/26601/debut-des-travaux-pour-le-garage-citroen/


Palais Saint-Jean, Lyon 5ème (2013-201?)

Ancien palais épiscopal, construit à la fin du 15ème siècle comprenant 2 portiques monumentaux dessinés par Soufflot, l’édifice a connu des modifications aux 18ème et 19ème siècles et n’a pas été restauré depuis. La restauration en cours comprend les façades, les menuiseries et la mise en lumière du bât iment. Il s’agira de retrouver une cohérence de couleurs et de matières sur les façades, aussi bien au niveau des éléments décoratifs, que des menuiseries, des éléments métalliques et des enduits. Calendrier : 1ère tranche avril – décembre 2013
Budget prévisionnel Ville de Lyon : 3 millions d’euros. Cette restauration intervient dans le cadre de la mise en valeur du pôle Cathédrale Saint-Jean, Manécanterie, Palais Saint -Jean et Jardin archéologique, en concertation avec l’ensemble des institutions partenaires de ses sites (Etat, Conseil Général, Diocèse, Ville). Elle est également cohérente avec les aménagements extérieurs du projet Rives de Saône.
Source : http://patrimoine.blog.pelerin.info/2013/05/29/patrimoine-et-tourisme-a-lyon/

Fontaine Bartholdi, Lyon 1er (2014-2015)

Depuis plusieurs années, cette oeuvre monumentale, qui participe des sites phares de Lyon, montrait des faiblessesdues à la forte corrosion de ses structures métalliques internes, à l’altérat ion des sculptures ou encore à laperforat ion de sa couverture de plomb. Les effets de jets d’eau ne produisaient plus non plus les effets dejaillissement tels que conçus init ialement. Budget prévisionnel : 3 millions d'euros. Calendrier : janvier 2014 – avril 2015.
Source : http://patrimoine.blog.pelerin.info/2013/05/29/patrimoine-et-tourisme-a-lyon/

Université Catholique (Ex Prisons Saint Joseph Saint Paul), Lyon 2eme (2013-2015)

Les prisons de Saint-Joseph et de Saint-Paul : des lieux chargés d’histoire

Facilement reconnaissables de par leurs miradors et leur enceinte haute de 7 mètres, couverte de barbelés, Saint-Paul et Saint-Joseph sont deux prisons édifiées dans le milieu du XIXe siècle par les architectes Antonin Louvier et Louis-Pierre Baltard. Les lieux sont particulièrement célèbres, pour avoir accueilli Klaus Barbie après son procès en 1987. Accusé de crime contre l’humanité, le chef de la Gestapo y a passé le reste de sa vie, jusqu’à son décès en 1991. Ce serait derrière les murs de ces prisons que le célèbre peintre Didier Chamizo aurait développé ses talents. Les chefs d’œuvre de ce dernier sont d’ailleurs encore visibles sur les murs extérieurs des prisons, ainsi que dans des galeries souterraines. A cause de leur vétusté et de leur désuétude, les lieux avaient été abandonnés en 2009, avec le transfert définitif des pensionnaires au centre pénitentiaire de Corbas.

Une université mais aussi des logements et des commerces

Les prisons de Saint-Joseph et de Saint-Paul ne seront pas seulement converties en université. A proximité du campus, sur la partie proche du Rhône, sera également aménagée une zone résidentielle. C’est le promoteur Ogic, encadré des architectes 2BDM et Jean-Jacques Ory qui a hérité de la construction des immeubles destinés à l’habitation et aux commerces. Des lieux de villégiatures qui se veulent intergénérationnels puisque les 110 appartements visent une des deux catégories spécifiques de résidents : les personnes âgées et les étudiants. L’objectif est de privilégier l’entraide et la convivialité entre ces deux générations. 11 300 m² seront consacrés à des bâtiments accueillant commerces et bureaux. 66 logements sociaux seront érigés et 107 logements seront proposés en accession à la propriété avec un prix du mètre carré se négociant aux alentours de 5 000 €.
Source : http://www.lesclesdumidi.com/actualite/actualite-article-39286406.html

Monument aux morts de Tony Garnier, parc de la Tête d’Or, Lyon 6ème (2013)

L’art funéraire de Tony Garnier atteint son apogée à travers cette oeuvre de 1938, qui est sans conteste, la plus aboutie et la plus poétique. Ont été programmés : la restauration complète de la crypte et une intervention sur le cénotaphe. Calendrier : de juin à septembre 2013. Budget prévisionnel : 250 000 euros
Source : http://patrimoine.blog.pelerin.info/2013/05/29/patrimoine-et-tourisme-a-lyon/

Eglise St-Nizier, Lyon 2ème (2013-2014)

Restauration des mosaïques de la crypte. Ce décor de 200 m² datant de la fin du 19e siècle présente des dégradations qui nécessitent une action globale de sauvetage de cettecomposit ion. Calendrier : première phase de conservation préventive, mars 2013 – juin 2014 (intervention d’urgence pour la stabilité des tesselles et consolidation de l’ensemble du décor et définition d’un protocole de restauration). Budget prévisionnel 1ère phase : 100 000 euros.
Source : http://patrimoine.blog.pelerin.info/2013/05/29/patrimoine-et-tourisme-a-lyon/

Horloge aux Guignols, Lyon 2ème (2013)

L’Horloge aux Guignols, qui est installée rue de la Poulaillerie dans le 2e arrondissement, a été conçue en 1964 par Louis Charvet, qui l’avait installée sur la façade d’un immeuble de la rue. Chaque jour, passants et touristes attendaient avec impatience le ballet des figurines minutieusement orchestré par un assemblage mécanique hors norme. Problème : le bijoutier Fortune, qui avait acquis l’immeuble au milieu des années 2000, a soudain décidé de vendre l’horloge aux enchères et de stopper le mécanisme. Ce qui a déclenché une bataille judiciaire entre Fortune, la Ville et la société immobilière propriétaire de l’immeuble où l’horloge est encastrée, pour savoir qui était propriétaire de l’œuvre. La justice tranchera en désignant Fortune en 2009, qui depuis réclamait 150 000 euros. La transaction s’est finalement conclue à un niveau plus raisonnable.Après quelques menus travaux d’horlogerie, une remise en marche est programmée courant 2013.
Source : http://www.tribunedelyon.fr/?agenda/culture/culture/35857-lyon-soigne-son-patrimoine-historique


Palais Bondy, Lyon 5ème (2013-2014)

Dans le secteur sauvegardé du Vieux Lyon, ce lieu à la lumière et l’acoustique remarquables construit entre 1902 et 1904 permet d’accueillir des expositions pour les salons de peintures de Lyon et des concerts. Les travaux permettront le remplacement complet de la verrière et des plafonds vitrés des salons ainsi que l’amélioration de l’accessibilité du bâtiment pour les personnes à mobilité réduite. Calendrier des travaux : septembre 2013 – septembre 2014 Budget prévisionnel : 4.6 millions d’euros.
Etude pour la sauvegarde et le déplacement des sculptures des frères Nicolas et Guillaume Coustou, « le Rhône et la Saône » de la place Bellecour, Lyon 2ème. Ces deux bronzes, fontes originales de 1719 épargnées par la Révolution, sont des œuvres exceptionnelles réalisées par les sculpteurs les frères Coustou. Ils furent replacés en février 1957 dans un contexte architectural totalement transformé, au bas de la statue de Lemot. La dégradation est déjà bien réelle (usure de la patine, graffitis, ruissellements attaquant et corrodant le bronze…). En vue du sauvetage de ces bronzes, un étude sera mandatée et suivie d’un calendrier prévisionnel de travaux. Travaux : prochain mandat
Source : http://patrimoine.blog.pelerin.info/2013/05/29/patrimoine-et-tourisme-a-lyon/

Le palais de Bondy va faire peau neuve. La réfection de la salle de spectacle du 5e arrondissement de Lyon, qui accueille entre autres la salle Molière et le théâtre de Guignol, vise principalement à en améliorer l’accessibilité. Un ascenseur reliant les différentes salles du bâtiment va être construit et des sanitaires pour les personnes à mobilité réduite vont être aménagés. En outre, le remplacement des verrières au-dessus des salons d'expositions, jugées trop vétustes, permettra un meilleur confort thermique et une réduction des dépenses énergétiques. Coût estimé de l’opération : 4.500.000 euros.
Source : Lyon Capitale

Le Temple du Change, Lyon 5eme (2013-201?)

L'édifice, propriété de la ville de Lyon, connaît aujourd'hui une importante fissuration et ses menuiseries, vétustes, sont très perméables à l'air. Une restauration des façades de Soufflot débutera en priorité. Viendront ensuite des travaux de réparation et d'entretien des couvertures ainsi que d'un linteau (élément architectural, qui sert à soutenir les matériaux d'un mur au-dessus d'une baie, d'une porte, ou d'une
fenêtre - ndlr).
Le montant global de l'opération est actuellement estimé à 2. 400.000 euros. Un montant qui devra être confirmé à l'issu des études d'avant-projet définitif. Les travaux devraient débuter en septembre 2013.
Source : Lyon Capitale

Eglise Saint Pothin, Lyon 6ème (2013-2014)

Construite entre 1841 et 1843, l'église Saint-Pothin souffre d'infiltrations d'eau qui atteignent le chœur et de la fragilisation de son dôme. De l'amiante a été diagnostiqué dans les mastics de la verrière. Ces découvertes ont obligé à augmenter l'enveloppe des travaux, passée de 500 000 à 1,1 million d'euros.

Ce lundi, les élus du conseil municipal devront valider cette augmentation. La municipalité va solliciter l'Etat pour qu'il finance 40 % de la somme. Le chantier durera d'octobre 2013 à juillet 2014.
Source : http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Accident/Eglise-Saint-Pothin-refection-du-dome-et-de-la-verriere

Eglise St Bruno des Chartreux, Lyon 1er (2013-201?)

Rénovation intérieure et extérieure des 4 chapelles La restauration de cet édifice baroque exceptionnel se concentre sur ce mandat sur 4 chapelles : décors, autels ornementés, tableaux. Calendrier : début des travaux en 2013. Budget prévisionnel : 1,05 M d’euros
Source : http://patrimoine.blog.pelerin.info...nvention-en-faveur-du-patrimoine-de-la-ville/

Rénovations/Restaurations en projet

Place des terreaux, Lyon 1er

Restera ensuite à rénover la place des Terreaux, dans “l’es- prit de l’œuvre de Buren”, lors du prochain mandat. “Ce qui sera fait avec les concepteurs de la place et en tenant compte des usages, comme le passage quotidien de 1 600 bus”, explique Gilles Buna, l’adjoint à l’urbanisme chargé du dossier. Coût de l’opération : 7,5 millions d’euros.
Source : http://www.tribunedelyon.fr/?agenda/culture/culture/35857-lyon-soigne-son-patrimoine-historique


Eglise Saint Nizier, Lyon 2ème

Opération sauvetage

http://imageshack.us/a/img513/8730/5jfg.jpg

Rue Victor Hugo, Lyon 2ème


Rue Victor Hugo,
Elle devra être la rue charnière du nouvel axe du centre ville qui se dessine « Hôtel de Ville – Confluence. ».
Le projet de sa réfection est en cours. Les choix de sa rénovation devront intégrer son importance sur sa force de jonction entre le nord et le sud de la presqu’île.
Pour une bonne cohérence de l’ensemble, l’esprit de sa décoration devrait être inspiré par l’ornementation de la place BELLECOUR, point fort de la ville. Son profil rénové devrait traverser la place Carnot, afin de se lier, à travers le projet RUELLE, avec le cours Charlemagne, qui nous emmènera jusqu’à la Confluence.
Cette réflexion sur la rue Victor Hugo, m’entraîne dans une vision plus large sur sa nouvelle vocation, au-delà de notre secteur, mais qui je crois, nous intéresse, car nous de «derrière les voûtes» appartenons, maintenant, au centre ville.
Je peux aisément imaginer un ami, habitant place de l’hôtel de ville, venir me rendre visite cours Charlemagne, emprunter la rue de la République, ou venant de la place des jacobins, les rues Gasparin et Emile Zola, s’accaparer de la place Bellecour, flâner rue Victor Hugo, traverser la voûte rénovée et admirer le cours Charlemagne, mal connu, et se promener jusqu’à la Confluence.
Quarante cinq minutes de promenade à pieds.
Ce parcours pourrait se faire à vélo, en calèche, transport oublié qui pourrait adoucir les moeurs si on le remettait en service, en vélo taxi et d’autres moyens encore à imaginer. Ce grand axe pourrait accueillir une locomotion douce, avec un flux continu, favorable à une zone de chalandise et lui redonner du sens.
Peut être aussi, renforcer l’idée de promenade piétonne de l’allée centrale de la place Bellecour, et la conditionner comme un lien évident entre République et Victor Hugo.
Promenade guidée agréable, urbaine, offerte au touriste, pour atteindre la Confluence, poumon du centre ville.
Arrivé à la CONFLUENCE, pour le retour, il sera bientôt possible de vagabonder le long des RIVES de SAÔNE, autre poumon urbain, aménagées pour la promenade qui permettra au touriste d’apprécier la ville sous un jour différent.
Un circuit qui sera agréable de pratiquer pour les habitants et les touristes.
Le lien Victor Hugo, indispensable…….
Bientôt, la presqu'île enrichie de sa moitié sud sera complète et formera un centre ville à deux tendances. Le nord pourrait apparaître comme la partie symbolique, où Lyon a construit son histoire.
Au Nord, un hôtel de Ville prestigieux habité par les hommes qui ont décidé de son destin et fabriqué le rayonnement de la ville.
Un opéra de 1100 places, (petit pour une ville comme Lyon) ou sont passés de grands talents, je pourrais continuer une liste importante des rues, des places qui valorisent ce centre nord.
Le Sud possède, déjà, des atouts qui enrichissent la ville et qui la dirigent vers le futur, par son urbanisme qui colle à la vie d'aujourd'hui, par sa tendance à jouer la carte d'un univers reposant.
De plus des potentiels forts se sont installés sur son site, l'Hôtel de région, le musée des Confluences ainsi que des sièges sociaux de grande qualité.
Peut-on imaginer ? Tout en conservant l'Hôtel de Ville actuel pour les fastes de la ville, et répondre à l'enjeu de notre métropole de demain, construire à la porte sud de Lyon, dans le futur champ, à la pointe du confluent, une Tour, phare de la ville, où s’installerai l'Hôtel de Ville de demain.
Un rêve ? Non, beaucoup trop d'imagination.
Source : http://cil.sudpresquile.online.fr/cil/wp-content/uploads/2013/03/Victor-Hugo-12-03-2013-1.pdf

Chapelle de la Trinité, Lyon 2ème

Projet de restauration de la façade et mise en lumière. Perle baroque de l’architecture lyonnaise, la chapelle de la Trinité et les richesses qu’elle protège ont été rénovées ces 20 dernières années. Lieu de concerts prisé des Lyonnais, la rénovation des façades et la mise en lumière de l’édifice serontmises à l’étude afin de parachever la mise en valeur de cette chapelle. Calendrier : étude et travaux programmés d’ici 2014.
Source : http://patrimoine.blog.pelerin.info/2013/05/29/patrimoine-et-tourisme-a-lyon/


Rénovations/Restaurations espérées (VISION)

Le Château de la Mothe, Lyon 7eme

“Il peut y avoir des miracles”, lance Gilles Buna quand on évoque la reconversion du château de La Mothe, qui est édifié depuis le XVe siècle dans ce qui est désormais le parc Sergent Blandan. Si le parc va être entièrement aménagé pour devenir à partir de 2013 un parc de détente et de loisirs, rien ne devrait bouger pour le château d’ici là. A moins qu’un projet d’hôtel de luxe voit le jour.
Source : http://www.tribunedelyon.fr/?agenda/culture/culture/35857-lyon-soigne-son-patrimoine-historique

L’église Saint-Bernard, Lyon 1er

Toujours aucun projet de reconversion pour l’église Saint-Bernard qui est fermée depuis les années 70. Installé en haut de la montée Saint-Sébastien dans le 1er arrondisse- ment, l’édifice ne s’enfonçait pas dans le sol comme on l’a longtemps dit, mais était en train de basculer. Des travaux de consolidation ont été engagés pour la conserver. Mais aucun privé n’en veut, sûrement en raison des coûts de fonctionnement astronomiques. Vu la taille de l’église, ça doit en effet coûter cher en chauffage.
Source : http://www.tribunedelyon.fr/?agenda/culture/culture/35857-lyon-soigne-son-patrimoine-historique

La maison du Chamarier, Lyon 2ème

Cette maison, qui date du XVe siècle,est située au 37, rue Saint-Jean dans le 2e arrondissement. Si l’on peut apprécier sa façade gothique, son imposante façade murale et son puits Renaissance qui ont eu droit à un lifting au début des années 2000, l’intérieur de la maison est lui complètement laissé à l’abandon. Et donc fermé au public depuis des années malgré trois projets privés qui n’ont pas abouti. Selon Gilles Buna, cet édifice qui appartient à la Ville pourrait néanmoins connaître un nouveau destin. “Deux projets d’utilité publique tiennent la route”, assure l’adjoint à l’urbanisme de la Ville de Lyon.
Source : http://www.tribunedelyon.fr/?agenda/culture/culture/35857-lyon-soigne-son-patrimoine-historique

Mise à jour Avril 2016

 

·
Banned
Joined
·
111 Posts
Très bonne idée !

Il est à préciser néanmoins que seule la rénovation de la façade de la primatiale Saint-Jean-Baptiste est achevée. Les travaux sur les espaces intérieurs ont débuté en 2012 par le prolongement de la nef dont le chœur, et se poursuivent en 2013 par le transept. En 2014 commenceront les travaux de restauration de la nef, qui s'étaleront sur plusieurs années. Noircies et difficilement visibles aujourd'hui, les parois et les voûtes retrouveront tout leur éclat et leur polychromie. Une restauration des vitraux est également en cours comme on peut le voir avec les échafaudages installés côté Saône.
 

·
Registered
Joined
·
8,936 Posts
Discussion Starter #3
Fin de la première phase de restauration de la chapelle de l’Hôtel-Dieu


Débutée en juillet 2012, cette première restauration devait préserver l'ensemble ornemental datant du 19e siècle de la chapelle de l'Hôtel-Dieu, classée monument historique.
C'est désormais chose faite puisque l'inauguration de cette première phase aura lieu le 9 septembre prochain. Une visite guidée avec le maître d'oeuvre Didier Repellin permettra de découvrir la chapelle de la Vierge et Vierge de Mimerel, la chaire, les tableaux et les vitraux restaurés. Débuté en 2007, le chantier de l'Hôtel-Dieu doit se poursuivre encore avec une livraison des bureaux en 2016 et une livraison complète du projet à l'été 2017. Des restaurants, des commerces, un hôtel et même des logements doivent prendre place dans l'immense bâtiment rénové pour un coût de projet estimé à 250 millions d'euros.
http://www.lyonmag.com/article/56887/fin-de-la-premiere-phase-de-restauration-de-la-chapelle-de-l-hotel-dieu
 

·
Registered
Joined
·
1,159 Posts
Si vous avez l'occasion de passer devant le Palais St Jean, regardez les quelques bouts de mur qui ne sont pas cachés par les bâches. On commence par appercevoir le raffraichissement.

Quand ça sera fini ça va donner un tout nouveau visage à ce bâtiment souillé par la pollution!

Je m'avance peut être un peu mais j'ai l'impression que l'enduit appliqué est de la même couleur que celui côté bibliothèque (avec la bâche et les échaffaudages ça reste assez difficile à distinguer clairement pour l'instant).
 

·
Registered
Joined
·
8,936 Posts
Discussion Starter #10
La fontaine Bartholdi au menu du conseil du 1er arrondissement mardi

L'ouvre de la place des Terreaux va subir d'importants travaux qui devraient durer 18 mois. Le tout pour 3,1 millions d'euros. La fontaine, classée Monument historique depuis 1995 sera rénovée d'ici 2015. Ses structures métalliques sont soumises à une forte corrosion, les différentes sculptures ont été altérées, et la couverture de plomb a été perforée par endroit. C'est un architecte en chef des monuments historiques qui sera chargé de cette opération de rénovation.
http://www.lyonmag.com/article/57308/la-fontaine-bartholdi-au-menu-du-conseil-du-1er-arrondissement-mardi
 

·
Registered
Joined
·
4,742 Posts
^^ je me suis toujours demande pour quelle raison la toiture de st jean a ete changée ... et surtout a quelle epoque.

sinon, quelqu'un a des nouvelles de l'ancien musée guimet ?
 

·
Registered
Joined
·
226 Posts
^^ je me suis toujours demande pour quelle raison la toiture de st jean a ete changée ... et surtout a quelle epoque.
Peut-être après la guerre ? Lors de la visite du chantier de restauration de l'abside, l'architecte nous avait expliqué qu'une bombe tombée sur le pont Bonaparte avait soufflé plusieurs vitraux. Peut-être que la toiture a morflé aussi... ?
 

·
Registered
Joined
·
5,591 Posts
PALAIS SAINT-JEAN A LYON

PRÉSENTATION DU PROJET

DESCRIPTIF
Le Palais Saint-Jean est une œuvre majeure du patrimoine lyonnais, qui profite d’un emplacement exceptionnel au chevet de la cathédrale Saint-Jean et d’une vue remarquable sur la Saône. Il est admirablement situé au cœur du site inscrit au Patrimoine mondial par l’UNESCO.
Demeure épiscopale médiévale transformée par Soufflot au XVIIIème siècle, le Palais Saint-Jean est porteur d’une charge historique, symbolique et d’une puissance d’évocation qui l’institue comme l’un des édifices clés de l’histoire de Lyon. Il témoigne de la naissance et du développement de la ville le long des rives de Saône, ponctuées d’un patrimoine architectural et paysager d’une extraordinaire diversité. À l’heure de la reconquête des rives de Saône, cette exceptionnelle réserve foncière en front d’eau va bénéficier d’un aménagement de grande ampleur de ses abords, qui en redonnera l’usage aux visiteurs et en valorisera la façade urbaine.

VOCATION DU SITE
Le projet a pour objet la réhabilitation du Palais Saint-Jean, de manière à pouvoir enfin l’ouvrir au public en y installant le siège social de la Biennale de Lyon, épicentre de ces deux grands événements internationaux consacrés aux arts plastiques et à la danse.
La Biennale de Lyon est une entreprise culturelle, qui a la charge de concevoir, de produire et de mettre en œuvre alternativement deux grands événements internationaux : la Biennale de la danse (les années paires) et la Biennale d’art contemporain (les années impaires). Le budget de la Biennale provient pour 55% du Ministère de la Culture, du Grand Lyon et de la Région Rhône-Alpes, et pour 45% de ses ressources propres et de ses partenaires privés.

NATURE DES TRAVAUX
- Réfection des façades, des huisseries et mise en lumière du bâtiment.
- Elargissement du trottoir sur le quai Romain Rolland dans le cadre de l’opération Rives de Saône.
- Aménagement de la place du Chevet de la Cathédrale ; aménagement du débouché de la rue des Estrées sur la rue Adolphe Max.
- Mise en valeur du silo (espace d’exposition).
- Création d’un café-restaurant.
- Aménagement de plateaux de bureaux.
- Réouverture de la rue des Estrées en sous-sol, qui traversera le bâtiment comme à l’origine.

PARTENAIRES
Grâce au mécénat de la Fondation Total, la Fondation du Patrimoine apporte un soutien de 350 000 euros au projet.
http://www.fondation-patrimoine.org...ts-1023/detail-palais-saint-jean-a-lyon-14439
 

·
Lyonnoscrapien
Joined
·
4,151 Posts
Merci gege :)

Ce n'est pas sous la cour de ce palais qu'il y a une cavité laissée par le tunnelier du métro D ? Gérard Collomb avait émis l'idée de l'ouvrir et l'aménager et de créer un puit de lumière avec peut-être au dessus une petite pyramide comme il existe au Louvre.
 

·
Registered
Joined
·
5,591 Posts
^^ Oui ça me dit bien quelque chose, je l'ai lu j'en suis sûr mais je ne me souviens pas où...:sly:.

----> nanar... perhaps ? :)
 

·
Registered
Joined
·
1,479 Posts
Cette histoire me dit quelque-chose aussi mais je ne suis pas sûr qu'il s'agisse de la même chose. Si on jette un œil à ce rendu d'asylum, la rue se prolongerait d'une certaine façon sous le bâtiment et déboucherait par ces escaliers côté sud. À moins que ce soit juste un nouvel accès... en tout cas merci pour ton post gege, ça m'intéresse beaucoup.
 
1 - 20 of 291 Posts
Top