SkyscraperCity banner

1 - 20 of 118 Posts

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #1
La patinoire de Malley veut s’offrir une spectaculaire cure de jouvence

Présidé par Jean-Jacques Schilt, le CIGM a opté pour une rénovation en profondeur de l’enceinte qui abrite le LHC.

Le serpent de mer sort enfin la tête de l’eau. Il y a quelques années déjà, Gérard Scheidegger évoquait à demi-mot les carences du Centre intercommunal de glace de Malley (CIGM). Mais à l’époque, celui qui était le directeur général du Lausanne HC avait d’autres problèmes plus urgents à régler. «Et puis, se plaisait-il à répéter, une modernisation de notre enceinte pourra difficilement être envisagée avant que le club ne soit monté, puis éventuellement stabilisé, en LNA.» Ces deux étapes, le LHC ne les a toujours pas franchies, mais cela n’a pas empêché Jean-Jacques Schilt, président du CIGM depuis septembre, de faire beaucoup avancer l’idée lancée au printemps dernier. «Cette patinoire aura déjà 30 ans en 2014, commence l’ex-syndic de Lausanne. Et il ne faut pas oublier qu’à l’époque, les contraintes avaient été nombreuses, avec notamment l’obligation d’utiliser le toit posé de façon provisoire à Montchoisi.

C’est pourquoi, dans un premier temps, un bureau d’architectes et un groupe d’ingénieurs avaient été mandatés pour étudier la possibilité d’un entretien lourd. Et à notre grande surprise, l’investissement d’environ 20 à 25 millions de francs qui avait été estimé n’apportait presque aucun avantage visuel aux spectateurs. Raison pour laquelle cette option fut écartée. Comme d’ailleurs celle de construire une nouvelle enceinte, beaucoup trop onéreuse par les temps qui courent.»

Le projet

Le projet choisi se situe donc à mi-chemin. «Nous nous dirigeons vers une rénovation et une restauration complète de Malley, continue Jean-Jacques Schilt. On ne conservera que la coque en béton (ndlr: tribunes et gradins) ainsi que les vestiaires. Tout le reste changera. Sans trop entrer dans les détails, la patinoire sera entièrement enveloppée, les accès améliorés, le système de froid refait, des loges créés etc.

Sans oublier une série de mesures liées au confort des spectateurs, soit un nouvel éclairage et une sono digne de ce nom par exemple. Notre vœu est de faire de Malley un site multifonctionnel, capable d’accueillir d’autres manifestations – sportives ou non – ainsi que des concerts. Ce qui devrait également engendrer de nouvelles recettes pour le CIGM.»

Le coût

L’été dernier, Patrick de Preux, président du LHC, avait évoqué deux options possibles. La plus sommaire ne se montait qu’à quelques millions, la plus ambitieuse à une bonne vingtaine. «Avec le projet retenu, il faudra bien compter sur un montant de 85 millions environ, estime l’ancien Municipal. Un investissement qui me semble en adéquation avec les réelles possibilités d’une ville comme la nôtre.»

Pour ce qui concerne les coûts d’exploitation, le déficit à assumer par les trois communes (Lausanne, Prilly et Renens) passerait des trois millions actuels à environ 4,5 par année. Quant à la future capacité de Malley, elle ne devrait être augmentée que de quelques centaines de places, pour ainsi se rapprocher des 10 000.

Le financement

L’argent est presque toujours le nœud du problème. C’est pourquoi le financement de ce projet a été étudié avec une particulière attention. «Toute la partie sud sera réaménagée, détaille le président du CIGM. Ainsi, l’Odyssée sera déplacée à l’ouest, en lieu et place du Cercle des armes, et la patinoire extérieure sera transformée en une surface de glace ludique, située sous la «casquette» de la nouvelle enceinte.

Ce qui permettrait de réaménager totalement un secteur que la Ville de Lausanne reprendrait intégralement. Pour ensuite le valoriser grâce à différentes constructions. Une partie de cette valeur ajoutée serait reversée au CIGM pour financer la rénovation. En complément, un emprunt hypothécaire serait cautionné par les trois communes concernées. De plus, je ne désespère pas d’obtenir une contribution du canton pour ce qui sera un équipement de valeur cantonale.» Quant aux loges, leur financement sera entièrement assumé par le LHC.

Les délais

Il faudra encore un peu de patience aux supporters lausannois avant de venir encourager le LHC dans une patinoire moderne et fonctionnelle. «Avec toutes les étapes administratives et politiques à franchir, résume Jean-Jacques Schilt, les travaux ne devraient pas commencer avant 2015. Ensuite, ils devraient bien s’étendre sur trois années supplémentaires, puisqu’ils seront interrompus durant l’automne et l’hiver pour permettre le bon déroulement du championnat. Dans un cas de figure optimiste, le LHC pourrait donc disputer la saison 2018-2019 dans sa nouvelle patinoire.» (24 heures)

Créé: 16.03.2012, 07h45





 

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #4
La rénovation de la patinoire et le déplacement de la petite patinoire à l'Ouest ne doit pas être de plus de 30-40 millions à mon avis. Le reste est pour la tour derrière probablement.
L'axe Nord-Sud qui passe devant la patinoire sera réaménagé et formera un "axe culturel" avec un passage sous-voie jusqu'au théatre Kléber-Méleau.

J'aimerais bien voir d'autres renders depuis le Sud par contre!
 

·
Registered
Joined
·
8,110 Posts
J'ai du mal à me repérer avec les rendus.

Sur le premier, c'est bien une vue depuis l'Est??? Quel est alors la construction que l'on devine sur la droite?

La tour se situe sur l'actuelle "Odysée", qui serait alors "déplacée" selon l'article... je me demande comment on déplace physiquement un petit stade (ou sera-t'il reconstruit)!?
 

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #6
Oui c'est bien une vue depuis l'Est sur l'entrée principale de la patinoire. A droite ce sont simplement les voies ferrées (butte en terre actuellement alors que ca ne semble pas le cas sur l'image on est d'accord).

J'imagine que l'Odyssée sera reconstruit en récupérant un maximum d'éléments existants.
 

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #8
C'est exactement ce que je me disait. Avec, si possible, des arcades style viaduc afin d'avoir des commerces/activités ou au moins une liaison directe ou visuelle avec l'autre côté des voies.
 

·
Registered
Joined
·
8,110 Posts
HOCKEY SUR GLACE
«Pour le LHC, la patinoire de Malley est un vrai gros souci»
Par André Boschetti/S.B.. Mis à jour le 06.09.2012 2 Commentaires
A l’aube de la nouvelle saison, l’état du CIGM est la principale préoccupation de Patrick de Preux et de Sacha Weibel.

[...]

Le premier chantier
«Malley est actuellement notre vrai gros souci, s’inquiète Patrick de Preux. Nous avons appris par la bande que la nouvelle idée de la Municipalité consistait à construire la piscine olympique à côté de notre patinoire, rénovée de fond en comble. Un très bon choix qui coûterait toutefois quelque 190 millions. Vu la situation financière de la ville de Lausanne, et comme elle est réfractaire à une collaboration public-privé, il me semble difficile pour elle d’en assurer seule le financement. Une solution serait de bénéficier d’une aide substantielle du canton. Une démarche que je suis prêt à entreprendre auprès de mon ami Philippe Leuba si on me le demande. Mais jusque-là, la Municipalité semble malheureusement vouloir mener sa barque sans collaborer avec nous. Les discussions risquent donc de se prolonger alors que Malley a un besoin urgent et vital d’une réfection complète de son système de fabrication de la glace et de son entretien. A court terme, quinze millions sont ainsi nécessaires pour procéder à des changements indispensables dans les entrailles du CIGM (Centre Intercommunal de Glace de Malley).»
(24 heures)

Créé: 06.09.2012, 07h20
http://www.24heures.ch/sports/lhc/lhc-patinoire-malley-vrai-gros/story/30180692

Article édition papier
 

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #12
Parce qu'il n'y a pas déjà assez de bâtiments très bas dans cette zone on va encore rajouter une piscine à cet endroit. De l'extrême densité avec les tours gâchée par des dépôts de tram, déchetteries et autres piscines juste à côté...
 

·
Registered
Joined
·
8,110 Posts
Parce qu'il n'y a pas déjà assez de bâtiments très bas dans cette zone on va encore rajouter une piscine à cet endroit. De l'extrême densité avec les tours gâchée par des dépôts de tram, déchetteries et autres piscines juste à côté...
Rien n'empêche de faire une tour sur le complexe de la piscine, sur la partie en rouge tt à droite notamment?

 

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #14
Oui, c'est probablement ce qui sera fait. D'ailleurs ça aura là même forme que Malley-Lumières avec une partie basse sur laquelle on ne peut pas construire en hauteur.
 

·
Registered
Joined
·
8,110 Posts
Le projet du nouveau Malley est digne d’une ville olympique

INFRASTRUCTURES
Le projet du nouveau Malley est digne d’une ville olympique
L’architecte Jean-Baptiste Ferrari a dévoilé sa vision du centre qui accueillera la patinoire et la nouvelle piscine




Mercredi soir, l’assemblée générale du Centre intercommunal de glace de Malley (CIGM) a été animée par une présentation attendue. Convié à expliquer son nouveau projet de réfection complète de la patinoire et de construction de la piscine olympique, l’architecte lausannois Jean-Baptiste Ferrari a séduit son auditoire. Même si les étapes à franchir sont encore nombreuses avant que le premier coup de pioche ne soit donné, il est intéressant de regarder dans le détail à quoi pourrait ressembler le futur centre sportif de Malley.

La genèse
Président du conseil d’administration du CIGM, Jean-Jacques Schilt a d’abord rappelé la genèse de ce projet à la fois ambitieux et nécessaire. «En 2011, nous avions mandaté le bureau de M. Ferrari pour qu’il étudie une simple rénovation de la patinoire. Après avoir examiné le problème, M. Ferrari nous a proposé un développement beaucoup plus important de Malley. Un projet très séduisant, chiffré à quelque 85 millions de francs, qui nous avait conquis. Mais, fin juillet, au moment d’enterrer la partie sportive du projet Métamorphose, la Municipalité de Lausanne a mandaté à son tour le même architecte (ndlr: vainqueur du concours abandonné des Prés-de-Vidy) pour étudier la possibilité de rassembler patinoire et piscine olympique sur le même site de Malley.»

La patinoire
De l’enceinte qui abrite aujourd’hui le LHC, seule la coque sera conservée. Le reste sera entièrement refait pour que l’accueil du public soit optimal. Un habillage qui fera de Malley une vraie enceinte du XXIe siècle, avec tout le confort nécessaire.

«Nous sommes conscients que conserver la coque actuelle ne résout pas ce problème de visibilité dont souffre Malley, souligne Jean-Baptiste Ferrari. C’est pourquoi nous allons aussi modifier la courbe actuelle des gradins. De façon à ce que la vision soit optimale pour chacun.» Dans cette enceinte, dont la capacité sera portée à 10 000 places, deux étages de loges, de 30 m2 chacune, seront ajoutés. De plus, les locataires de ces espaces privilégiés situés côté sud bénéficieront d’une vue imprenable sur la piscine.

La piscine olympique
Le projet de la piscine est exactement celui qui était prévu aux Prés-de-Vidy. Située où est aujourd’hui érigée l’Odyssée (ndlr: l’espace polyvalent actuellement au sud du CIGM et qui sera déplacé vers l’ouest) , elle comprendra trois bassins: la piscine olympique, un plongeoir ainsi qu’une piscine d’échauffement. Des gradins pouvant accueillir 1500 personnes seront également construits.

Les autres projets
En plus de la piscine et de la patinoire, le projet prévoit d’ajouter, à l’ouest, une quinzaine de courts de badminton au niveau 1. Quant au niveau 2, il sera conçu pour l’escrime, puisque le Cercle des armes, situé aujourd’hui dans un bâtiment à l’ouest du CIGM, disparaîtra. Des restaurants et divers bars verront le jour, de même qu’un garage souterrain de 340 places ainsi qu’une large voie d’accès pour les camions au niveau 0 et une autre à l’étage supérieur. Une structure prête à accueillir toutes sortes de manifestations.

Le financement
«Le problème du financement doit encore être résolu, explique Marc Vuilleumier, municipal des Sports. Mais il me semble clair qu’il sera essentiellement public. Une contribution du Canton et de la Confédération est également plus que probable, et indispensable pour couvrir un tel montant de 190 millions de francs.» Une hypothèse, pas encore étudiée, pourrait faire participer une entreprise privée à ce financement: lui offrir la possibilité de lier son nom à ce nouveau complexe sportif contre un certain nombre de millions.

Les délais
«Les travaux dureront trois ans en raison de l’obligation de les stopper durant la saison de hockey, explique Jean-Jacques Schilt. Quant au début du chantier, il pourrait intervenir au mieux en 2015, même si 2016 me semble être une date plus réaliste.» Ce nouveau centre sportif, digne d’une capitale olympique, pourrait donc voir le jour en 2019. «Mais, je le répète, conclut Marc Vuilleumier, tout cela n’est pour l’instant qu’un simple projet. La semaine prochaine déjà, un groupe de travail va être créé. Sa mission sera de vérifier la faisabilité du projet, tant au niveau architectural que financier. Il devra aussi étudier le rôle des communes concernées ainsi que celles de Lausanne-Région.»
André Boschetti
Source: 24heures
 

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #16
Donc plus de tour?

Joli projet sinon. Un stade de football ne peut-il pas être construit en dehors des frontières de Lausanne et celui d'athlétisme à la Tuilière? Ou le contraire biensur. D'autres politiques, plus ouverts aux capitaux privés et dont les finances sont plus saines ne pourraient pas être intéressés d'avoir sur le territoire ce genre d'infrastructures et donc événements? C'est une piste que les boss d'Athletissima et du LS devraient envisager et sonder les politiques.
 

·
Registered
Joined
·
110 Posts
Oui le projet est top et le design de la patinoire alléchant, mais bon je me méfie maintenant quand on voit comme les projets évoluent vite avec cette municipalité...
 

·
Registered
Joined
·
8,110 Posts
Oui le projet est top et le design de la patinoire alléchant, mais bon je me méfie maintenant quand on voit comme les projets évoluent vite avec cette municipalité...
Je me demande pourquoi vous êtes si enthousiaste pour ce projet qu'alors c'est le même rendu qu'auparavant, la tour en moins??

En plus il semblerait que la deuxième patinoire (petit stade) a disparu, en tout cas il n'en n'ai plus fait mention dans l'article.
 

·
Registered
Joined
·
8,110 Posts
Le flou financier entoure le futur complexe sportif

MÉTAMORPHOSE
Le flou financier entoure le futur complexe sportif
Le projet Métamorphose a été redessiné, mais la question de savoir qui paiera quoi reste entière

Le projet Métamorphose a été «redimensionné» en biffant le complexe sportif prévu aux Prés-de-Vidy. Mais la question de savoir qui paiera quoi reste entière. «Le problème du financement doit encore être résolu», a souligné Marc Vuilleumier, mercredi soir, à l’occasion de l’assemblée générale du Centre intercommunal de glace de Malley (CIGM). Le municipal des Sports lausannois était venu présenter le nouveau projet d’implantation de la piscine olympique à côté de la patinoire (24 heures d’hier). «Une contribution du Canton et de la Confédération est également plus que probable, et indispensable pour un tel montant, de 190 millions de francs», a-t-il encore précisé. Cet appel du pied est reçu assez froidement au Château. «La Ville devrait commencer par examiner calmement ce qu’elle veut construire et ce qu’elle peut financer, estime Pascal Broulis, grand argentier du Canton. Ensuite, elle pourra approcher d’éventuels partenaires, comme les Communes, les privés, le Canton, voire la Confédération.» Pour l’instant, l‘Etat de Vaud n’a pas de bases légales pour financer des infrastructures sportives, mais une loi est actuellement en consultation au Grand Conseil.
La participation d’une entreprise privée au financement n’a pas encore été étudiée, mais le président du conseil d’administration du CIGM, Jean-Jacques Schilt, pense que «pour l’essentiel, ce sera de l’argent public». Le brusque coup de sac donné à Métamorphose, la semaine passée, a aussi déstabilisé les possibles partenaires, notamment privés. «Lausanne va déjà devoir regagner leur confiance», note Pascal Broulis.

Marc Vuilleumier souhaite aussi étudier le rôle que peut jouer Lausanne Région, qui regroupe 29 communes. «Pour l’instant, nous avons un accord de principe pour participer au déficit de fonctionnement de l’infrastructure», indique Gustave Muheim, le président.

Prilly et Renens séduites mais dubitatives
Engagées au côté de Lausanne dans le CIGM, les Communes de Prilly et de Renens sont en première ligne. «Urbanistiquement, le site est fait pour ça, évalue Marianne Huguenin, syndique de Renens. Maintenant, le montant est gigantesque. Pour que le projet aboutisse, toute la région doit s’y atteler», affirme-t-elle.

Son homologue prilléran est aussi impressionné par la somme annoncée: «190 millions, ce n’est pas rien, souffle Alain Gilliéron. Mais, si, par miracle, on trouve des solutions avec toutes les collectivités publiques, le projet est très intéressant.» Lausanne est d’ailleurs en train de constituer un groupe de travail qui aura pour tâche de résoudre la difficile équation de qui paiera quoi.
Renaud Bournoud
Source: 24heures
 

·
Registered
Joined
·
8,110 Posts
Montage financier

Il est un peu tôt je trouve pour tirer à boulet rouge contre cette réorganisation de Métamorphose. Je pense qu'il est normal que le montage financier ne soit pas encore connu, vu qu'il dépend en grande partie de la décision qui sera prise de construire un seul stade ou deux (voir ici). Cet article sent plus une propagande politique, avec la jolie photo de M. Marion tout sourire, en chevalier blanc venant débusquer les affreux gauchistes incompétents, que de l'information sur une situation problématique.

La saga d'un projet mort-né

ECLAIRAGE / 08.11.12 / Charaf Abdessemed

- Suite à la redéfinition du projet Métamorphose, un complexe sportif est appelé à voir le jour à Malley.
- Le financement de ce projet, devisé à plus de 190 millions de francs, demeure plus qu'aléatoire.
- Pour beaucoup, la Municipalité «privilégie les effets d'annonce», au risque de devoir encore faire marche arrière.



Le complexe sportif sur le site de Malley verra-t-il le jour? VERISSIMO


Le complexe sportif sur le site de Malley verra-t-il le jour? SWISSCASTLES DR


Le PDC Axel Marion en doute. SWISSCASTLES DR

METAMORPHOSE • «Tout est flou, et il y a fort à craindre que la Municipalité privilégie une fois de plus de nouveaux effets d'annonce, sans garanties pour la suite!» L'objet de l'inquiétude exprimée par le député Axel Marion, qui vient de déposer une interpellation sur le projet Métamorphose au Grand conseil, est simple: le futur complexe sportif prévu à Malley dans la dernière et énième version du projet Métamorphose, semble en effet loin de voir le jour.Et pour cause: son financement est, selon les propos du Municipal des Sports Marc Vuilleumier lors de l'assemblée générale du Centre intercommunal de glace de Malley, «loin d'être résolu».Une déclaration qui fait bondir l'élu PDC: «La Ville est dans l'incapacité de stabiliser les projets avant de les concrétiser, s'insurge-t-il. Il faut sortir du flou et définir des bases claires pour le financement de Malley, et cette incertitude est d'autant plus dramatique que ce complexe sportif est vraiment important pour la collectivité».

Oubliettes

Qui dit financement incertain, dit en effet risque de voir le projet un jour tomber aux oubliettes. Depuis le lancement de Métamophose au début de la précédente décennie, le projet a subi moult revers, aménagements, réorientations, jusqu'à l'ultime reculade du mois dernier, quand la Municipalité a annonçé à mots couverts une profonde réforme du projet, passant à la trappe le complexe des Prés-de-Vidy, en raison là-encore de financements non aboutis.Avec Malley, nous voilà donc dans un scénario qui risque bien à terme de connaître un destin similaire, au risque de compromettre encore plus la crédibilité des autorités communales lausannoises.Architecte et ancien président de la Commisssion de politique régionale du Conseil communal de Lausanne, Maurice Calame n'hésite pas à mettre en garde: «Je pense que c'est tout simplement une diversion, argumente-t-il. Après l'échec des Prés-de-Vidy, on donne aux gens un su-sucre avec Malley. La vérité, c'est qu'ils n'ont rien pour financer quoi que ce soit!»«Bien sûr que j'ai également des craintes, réagit Nicolas Gillard, président du PLR lausannois. Tôt ou tard, on va nous apprendre qu'il faudra remettre ce projet aux calendes grecques».Contactée par la rédaction, Florence Germond, la Municipale socialiste en charge des finances, botte en touche, préférant pour l'heure «réserver son avis à ses collègues», les éléments concernant le futur complexe sportif n'ayant «pas encore été intégrés au plan des investissements».

Inquiétudes

Et ce n'est pas tout. Malley au futur suscite également l'inquiétude de Renens et Prilly, les communes partenaires dans le cadre du Centre intercommunal de glace, appelées aussi à contribuer au financement. «J'ai bien l'intention d'intervenir pour que Renens soit vigilant, annonce Rosana Joliat, conseillère communale PLR rénanaise et auteur d'une première interpellation sur le sujet. Nous avons déjà le projet de transports de l'Ouest lausannois qui sera lourd, Malley vient donc en 2ème, voire en 3ème position. Alors que les habitants de la commune n'ont jamais été appelés à voter sur Métamorphose, les Lausannois, faute de moyens financiers, tentent de les mettre devant le fait accompli».Dans sa réponse à l'interpellation déposée par Rosanne Joliat, Marianne Huguenin, syndique de Renens admet ainsi que ce projet quoique «enthousiasmant», «n'entrait pas dans les priorités possibles des deux communes territoriales pour des raisons de temporalité et de financements».
http://www.lausannecites.ch/lactualite/eclairage/la-saga-dun-projet-mort-ne
 
1 - 20 of 118 Posts
Top