Skyscraper City Forum banner
1 - 20 of 147 Posts

·
Registered
Joined
·
996 Posts
La ville d’Aïn Témouchent bénéficiera d’une nouvelle gare routière en cours de réalisation près de la RN2, reliant le chef-lieu de cette wilaya à celle d’Oran, a-t-on appris de la direction des Transports. Lancé en février dernier, ce projet contribuera au désengorgement du centre-ville, qui abrite la gare actuelle et offrira aux voyageurs et aux transporteurs de meilleures conditions d’accueil et d’exercice de leur activité, a-t-on souligné de même source. La nouvelle gare routière sera implantée sur une superficie globale de 30.450 m², dont 1.984 m² bâtis en infrastructure routière moderne en R + 1, disposant de toutes les commodités avec 35 quais d’embarquement pour les liaisons inter-wilayales, intercommunales et urbaines.
Le taux d’avancement actuel des travaux est estimé par la même source à environ 40 %. Parallèlement, le secteur des Transports a enregistré plusieurs actions de développement des prestations fournies aux usagers. Ainsi, les liaisons locales ont-elles été renforcées par la mise en circulation de plus de 182 véhicules supplémentaires de voyageurs, représentant environ 13.613 places. La direction des Transports a fait état, en outre, de l’exploitation de 775 licences de transport par taxi sur les 1.471 attribuées, soit un taux d’exploitation de 53 %.
Sur les 28 communes de la wilaya d’Aïn Témouchent, six collectivités locales comptent un taux d’exploitation supérieur à 50 %. La couverture en matière de transport public et l’absence de rentabilité expliquent le faible taux d’exploitation au niveau des autres communes, a-t-on estimé.
En raison d’une forte demande de transport au niveau des agglomérations à forte densité de population, le parc taxi est concentré surtout au niveau des grandes villes, à l’instar d’Aïn Témouchent, où 359 licences sont exploitées, Béni Saf (171) et Hammam Bou-Hadjar (52), a expliqué la même source. En matière de transport ferroviaire, celui des voyageurs n’enregistre que deux rotations quotidiennes entre Aïn Témouchent et Oran pour une moyenne de 3.000 usagers par mois. La liaison entre ces deux wilayas sera prochainement renforcée par la mise en exploitation d’un autorail, a fait savoir la direction des Transports.
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
Beni Saf : mobilisation pour sauver l’aquarium de la ville




Une opération intitulée «étude, aménagement et équipement du projet de l’annexe halieutique du CRNDPA» est en cours pour le sauvetage de l’aquarium de Béni-Saf, un monument-repère de la ville de Sidi Boucif.


On apprend également de cet intitulé que cet aquarium va changer de dénomination puisqu’il a été érigé en annexe du centre national de recherche, de développement de la pêche et de l’aquaculture de Bou Ismaïl, qui relève hiérarchiquement du ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques, et fonctionnellement du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. De la sorte, après avoir vogué entre différentes tutelles sans qu’aucune ne soit émue de son sort, l’abandon l’a amené à la ruine de la bâtisse. Seules la wilaya et l’APC de Béni-Saf avaient effectué des opérations de colmatage qui lui ont évité de s’écrouler.

Inscrite pour 110 millions de dinars, dont dix pour la réalisation de l’étude, la nouvelle opération permettra la restauration du sous-sol et ses bâches d’eau douce et d’eau de mer ainsi que le rez-de-chaussée avec son aquarium qui constituait dans les années 1950 et 1960 sa principale attraction. Les 24 petits aquariums d’un mètre cube qui contenaient chacun une variété différente de poissons vont être remplacés par des aquariums plus spacieux où se côtoieront diverses variétés de poissons. De même, le 1er étage qui comprend des laboratoires de recherche et l’administration seront réhabilités.

Mais encore, il est prévu des aménagements extérieurs dont la réalisation de logements pour les chercheurs de passage. D’aucun à Béni-Saf, surtout ceux de la génération des quinquagénaires et sexagénaires que leurs maîtres d’école ramenaient en visite à l’aquarium dans des sorties mémorables, espèrent que ce monument retrouvent son lustre d’antan.
http://www.elwatan.com/regions/oues...quarium-de-la-ville-10-10-2012-188291_222.php
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
5 LYCEES ET 2 COLLEGES EN REALISATION


AIN TEMOUCHENT - Sept établissements scolaires dont cinq lycées et deux collèges d’enseignement moyen sont en cours de réalisation à travers la wilaya d’Ain Temouchent, a indiqué le directeur de l’Education lors de la dernière session de l’APW.

Les établissements du secondaire sont implantés au niveau de quatre collectivités locales dont le chef-lieu de wilaya (deux), Oulhaça, El Amria et El Hassasna, a précisé M. Yahia Bechelaghem, ajoutant que les projets de construction de trois autres lycées au niveau des communes de Sidi Safi et Ain Temouchent sont à l’étude.

Pour le cycle moyen, deux CEM sont en voie de réalisation à Hammam Bouhadjar, alors que deux autres sont en étude pour les communes de Oued Sebbah et El Amria, selon le même responsable.

Le cycle primaire n’est pas en reste puisqu’il enregistre le lancement de huit projets de groupes scolaires à travers la wilaya. Trois autres projets du même genre sont à l’étude, en plus de la construction en cours de 36 classes en extension et 16 autres en étude, ainsi que 11 cantines scolaires, a-t-il encore indiqué.

En matière de suivi sanitaire des élèves, le directeur de l’Education a signalé le lancement en étude de trois unités de dépistage et de suivi (UDS) qui renforceront les 16 unités en exercice.

Pour la dernière rentrée scolaire, la wilaya d’Ain Temouchent a réceptionné un lycée, quatre CEM, un groupe scolaire et six cantines scolaires, a rappelé M. Yahia Bechelaghem.

La wilaya d’Ain Temouchent a accueilli, à l’occasion de cette rentrée, un total de 84.152 élèves répartis en 2.846 divisions, soit une moyenne de 30 élèves par classe, a-t-il encore signalé.

Au primaire, où le nombre d’élèves représente la moitié des effectifs avec 42.976 inscrits, le taux d’occupation est de 29 élèves par division. Ce taux descend à 25 élèves par division au sein des 170 classes préparatoires ouvertes pour les moins de six ans, a-t-il ajouté. Sur le plan social, 37.200 élèves de familles nécessiteuses, soit près de la moitié de l’effectif total bénéficient de la prime scolaire de 3.000 DA, selon la direction de l’Education qui a fait part également de la distribution de 12.365 cartables, 10.260 fournitures scolaires et 10.394 tabliers pour les plus nécessiteux.
http://www.oran-aps.dz/spip.php?article3421
 

·
Registered
Joined
·
996 Posts
une nouvelle gare routière en cours de réalisation

les travaux sont très avancés et bientôt la réception ,voici quelque photos prises aujourd'hui et l’endroit de cette gare capté par google earth










 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
La maison de l’Environnement d’Ain Temouchent fonctionnera à l’énergie solaire


Le chargé de la communication de la Direction de l’Environnement de la wilaya d’Ain Temouchent, M. Fayçal Chebourou, a indiqué samedi que la maison de l’Environnement de la wilaya fonctionnera avec de l’énergie solaire. La maison de l’Environnement, en réalisation à la deuxième nouvelle ville d’Ain Temouchent (POS SUD-EST 2), utilisera des panneaux solaires pour son exploitation graduelle. "Cela donnera un exemple concret de protection de l’environnement".

Ce projet, qui enregistre un taux d’avancement de ses travaux de l’ordre de 90 %, sera réceptionné dans un délai d’environ quatre mois, a-t-on indiqué. S’étalant sur une superficie de 1.500 mètres carrés, ce projet bénéficiant d’une autorisation de programme de 80 millions de dinars, a été lancé en travaux, en juillet 2010 pour un délai contractuel de 16 mois.

Une fois achevée, cette infrastructure mettra à la disposition, des visiteurs et des associations versées dans le domaine de l’environnement, un espace d’exposition, une salle de conférences, un espace "cyber", une bibliothèque et une salle de projection. Elle disposera également d’ateliers de travaux pratiques et d’une médiathèque.

Le même responsable a précisé, par ailleurs, que cet établissement sera "un moyen de sensibilisation dans le domaine de l’environnement" et accueillera, entre autres, des clubs verts, des élèves du primaire, des collégiens et des lycéens ainsi que le large public, qui seront informés et sensibilisés sur les différents modes de protection de l’environnement.

Lieu d’information et de sensibilisation, la maison de l’Environnement a pour objectif de répondre aux questions relatives à l’environnement local. Cette démarche de proximité est encadrée par le Conservatoire national des formations à l’environnement (CNFE), chargé par le ministère de tutelle de développer des maisons de l’Environnement à travers le territoire national.

http://portail.cder.dz/spip.php?article2659











http://www.technorium.net/#
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
Inauguration d’un complexe culturel


La célébration de la glorieuse révolution du Premier Novembre dans la wilaya d’Aïn Témouchent a été marquée par un évènement culturel.


Ainsi, le complexe culturel de la wilaya d’Aïn Témouchent a été inauguré officiellement. Ce complexe, considéré comme un pôle culturel, devra contribuer dans le développement de la culture et booster les activités culturelles et artistiques et donner l’occasion aux artistes de promouvoir leurs produits. À cette occasion, plusieurs troupes folkloriques de karkabou, Touat, clique de la trompette et choyoukh ont animé l’accès au complexe en offrant un show artistique varié et festif. En effet, plusieurs expositions ont été organisées hier englobant les livres de la Guerre de libération et mouvements nationaux, tableaux picturaux et timbres postaux. A cela, la salle d’Internet a ouvert ses portes au public gratuitement. De point de vue fiche technique, ce complexe culturel comprend deux bibliothèques pour enfants et adultes, une salle d’Internet de 32 postes, une salle polyvalente de projection et de spectacle et un théâtre de verdure.
http://www.elwatan.com/regions/oues...n-complexe-culturel-04-11-2012-191011_222.php
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
Plus de 61 hectares récupérés pour abriter des projets d’utilité publique



Plus de 61 hectares de terres agricoles relevant du domaine public ont été récupérés par la wilaya d’Aïn-Temouchent pour la domiciliation de 37 projets d’utilité publique, a-t-on appris jeudi dernier à l’occasion de la tenue de la session d’automne de l’APW. Adoptée en plénière, cette opération permettra la réalisation de 2 956 logements de différents types, deux plans d’occupation de sols (POS), un terrain de sport à Sidi-Boumediène et une inspection du commerce à Hammam-Bouhadjar, a-t-on précisé. Des 2 956 logements, la Direction du logement et des équipements publics (Dlep) réalisera 1 332 logements promotionnels aidés (LPA) et 949 habitations rurales à travers la wilaya. Ces projets ont nécessité des superficies respectives de l’ordre de 9,8377 ha et 16,0189 ha, a-t-on ajouté. Pour sa part, l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) est appelé à réaliser, sur une superficie de 6,69 ha, un total de 675 logements publics locatifs (LPL) au niveau de sept communes de la wilaya. Pris en charge par la Direction de l’urbanisme et de la construction, les futurs POS de Rachegoune et d’Aïn-Temouchent ont bénéficié, pour leur part, de 11,5937 ha et 17,5785 ha respectivement. Cette superficie récupérée a été prélevée de 31 exploitations agricoles collectives (EAC), sept exploitations agricoles individuelles (EAI) et d’une ferme-pilote réparties à travers la wilaya, a-t-on indiqué. La récupération de ces assiettes situées à l’intérieur du plan directeur d’aménagement urbain (Pdau) s’insère dans le cadre de l’application du décret exécutif de septembre 2003 fixant les conditions et modalités de récupération des terres agricoles du domaine de l’Etat, situées dans des sites aménagés. Il s’agit de terres agricoles inexploitées et à faible rendement à exploiter rationnellement en densifiant les réalisations conformément aux règlements, a-t-on expliqué. Cette dernière session de l’Assemblée populaire de wilaya (APW) a été marquée également par l’adoption du budget primitif de la wilaya au titre de l’exercice 2013, ainsi qu’un bilan de la rentrée scolaire.
http://lecitoyendz.com/?p=8079
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
1.200 LOGEMENTS DITRIBUES AVANT LA FIN DE L’ANNEE





AIN-TEMOUCHENT - Un total de 1.176 logements sociaux seront distribués, avant la fin de l’année en cours, à travers la wilaya d’Ain-Temouchent, a annoncé lundi le directeur de l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI).

L’opération d’attribution de ces logements par les collectivités locales concernées est en cours, a précisé M. Salem Yahiaoui, précisant ces habitations concernent au total 12 communes sur les 28 que compte la wilaya.

Ainsi, la commune d’Ain-Temouchent distribuera 167 logements, Sidi Ben Adda (150), Hammam Bouhadjar (131), Ain Kihal (111) et Chabet L’ham (103).

Les autres collectivités locales concernées par ces attributions sont celles de Malah (87logements), Sidi Safi (70), Bouzedjar et Terga (50 chacune), Ain Larbâa (38), Sidi Boumediene (32) et M’said (24).

Ces attributions s’ajoutent aux 717 logements distribués en octobre écoulé à Ain Larbâa, Ain Temouchent, El Amria et Ouled Boujemâa, a rappelé le même responsable.

Il est à signaler que la wilaya d’Ain-Temouchent a bénéficié, au titre du programme quinquennal 2010-2014, de 9.490 logements sociaux dont la réalisation a été confiée à l’OPGI.

Au total, ce sont 18.940 logements à réaliser qui ont été affectés à la wilaya, dont 6.500 habitations rurales et 2.950 logements promotionnels aidés (LPA).
http://www.oran-aps.dz/spip.php?article3919
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
UNE NOUVELLE ZONE INDUSTRIELLE A AIN TEMOUCHENT


AIN-TEMOUCHENT- Une nouvelle zone industrielle sera prochainement créée dans la commune de Tamazoura dans la wilaya d’Ain-Temouchent, a-t-on appris mercredi auprès de la direction locale de l’Industrie, de la PME et de la promotion de l’investissement.

Cette future zone industrielle qui sera implantée dans cette commune réputée pour ses potentialités agricoles sera destinée à l’agroalimentaire, a-t-on précisé.

Parmi les autres facteurs ayant plaidé pour son implantation dans cette commune, sa proximité de la wilaya d’Oran (32 km seulement) avec toutes ses infrastructures portuaire et aéroportuaire, ainsi que son marché potentiel.

La future zone industrielle sera implantée précisément dans la plaine de Mléta, connue pour être le "grenier" de la wilaya d’Aïn Temouchent en matière de céréaliculture.

Le site disposera également de l’eau et de l’énergie électrique, deux facteurs essentiels pour le lancement de tout projet d’investissement d’importance, souligne-t-on.

Cette action s’insère dans le cadre du recensement du portefeuille foncier de la wilaya et son exploitation rationnelle au profit de l’investissement productif conformément aux nouvelles dispositions réglementaires.

Programmé dans le cadre de la révision du PDAU du groupement des communes de Tamazoura et de Oued Sebbah, ce projet dotera la wilaya en terrain foncier industriel conséquent (jusqu’à 500 ha) pour relancer l’investissement dans la région.

Ce projet renforcera, ainsi, la zone industrielle d’Ain Temouchent (300 ha) qui est prise en charge par la direction régionale de l’Agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière (ANIREF) en collaboration avec le Comité local de promotion de l’investissement et de la régulation foncière (CALPIREF) et les Domaines de la wilaya.
http://www.oran-aps.dz/spip.php?article3961
 

·
Registered
Joined
·
1,637 Posts
Une nouvelle zone industrielle

Une nouvelle zone industrielle sera prochainement créée dans la commune de Tamazoura dans la wilaya d’Ain-Temouchent, selon des sources proches de la direction locale de l’Industrie, de la PME et de la promotion de l’investissement.



Cette nouvelle zone industrielle dédiée exclusivement à l’industrie agroalimentaire sera implantée dans une localité réputée pour ses potentialités agricoles. Outre cette vocation agricole, la commune de Tamazoura est située dans un axe stratégique à 32 kilomètres seulement de la wilaya d’Oran qui regorgent d’infrastructures aéroportuaires et maritimes en plus d’un marché non négligeable.

Il n’est un secret pour personne que la plaine de la Mléta est connue pour être le grenier de la wilaya de Ain Témouchent particulièrement en matière de céréaliculture. Autres atouts de ce site, l’abondance des ressources hydriques et l’énergie électrique, deux éléments fondamentaux dans tout projet d’investissement.

Ceci étant dit, l’on apprendra que cette action s’insère dans le cadre du recensement du portefeuille foncier de la wilaya et son exploitation rationnelle au profit de l’investissement productif conformément aux nouvelles dispositions réglementaires.

Inscrit dans le plan de révision du plan directeur d’aménagement urbain (PDAU) des communes de Tamazoura et d’Oued Sebbah, ce projet dégagera une assiette foncière à vocation industrielle pouvant atteindre les 500 hectares pour relancer l’investissement dans la région. Cette nouvelle zone vient s’ajouter aux 300 hectares de la zone industrielle de Ain Temouchent.

Saou Boudjemâa
http://www.leconews.com/fr/actualites/nationale/industries/une-nouvelle-zone-industrielle-19-11-2012-160757_340.php
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
ATTRIBUTION DE PLUS DE 1.800 LOGEMENTS EN 2012




AIN TEMOUCHENT – Un total de 1.834 logements ont été attribués en 2012 à travers une quinzaine de communes de la wilaya d’Ain Temouchent, a-t-on appris samedi auprès de la cellule de communication de la wilaya.

Ces logements, faisant partie d’un programme de 2.025 unités, ont été réalisés en majorité dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire (RHP), a-t-on précisé.

Sur les 1.834 logements attribués à ce jour par les commissions de daïras chargées de l’attribution des logements, la commune chef-lieu de wilaya a bénéficié de 567 logements dont 173 unités RHP.

Cette opération touche, signale la même source, onze (11) quartiers répartis à travers la commune d’Ain Temouchent dont haï "Chouiref Salah", "Ali Benmohamed", "Meghni Sandid Fatima", "Moulay Mustapha" et la ferme "Belhadef Abdelkader".

Les communes concernées par cette opération sont Ain Kihal (32 logements) Sidi Ben Adda (150), M’said (24), Bouzedjar (50), Ouled Boudjemaa (20), Sidi Safi (70), Emir Abdelkader (26), Hammam Bouhadjar (130), Ain Larbaa (249), Ain Tolba (79), Amria (221), Hassi El Ghella (196), El Malah (87) et Chaabet L’ham (190).
http://www.oran-aps.dz/spip.php?article5141
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
LANCEMENT PROCHAIN DES TRAVAUX DE PRES DE 1.100 LOGEMENTS LPA


AIN TEMOUCHENT – Les travaux de réalisation de 1.094 logements promotionnels aidés (LPA) seront lancés prochainement à travers la wilaya de Ain Temouchent, a indiqué samedi le chef de service logement auprès de la Direction du logement et des équipements publics (DLEP).

Ces logements inscrits dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014 qui totalise 8.000 logements LPA, seront lancés en construction dans les tout prochains jours, a-t-il précisé.

Les projets de réalisation ont été confiés, conformément aux cahiers de charges, à plusieurs promoteurs dont l’agence pour l’amélioration et le développement du logement "AADL" (500 logements) et l’Office de promotion et de gestion immobilière (150 logements), a-t-il ajouté rappelant que ce type de logement est destiné, selon les nouvelles procédures du ministère de tutelle, aux personnels ayant un revenu atteignant 100.000 DA.

Une première tranche de 1.000 logements a été subdivisée, en 2011, entre l’OPGI (400), l’agence locale de gestion et de régulation foncière urbaine "ALGRFU" (100) et l’Agence d’amélioration et développement du logement (500), a-t-il encore signalé.

La wilaya de Ain Temouchent a bénéficié d’un total de 16.290 logements tous types confondus au titre du programme quinquennal 2010-2014. Ces habitations se répartissent, entre autres, entre 8.000 logements LPA et 5.000 logements ruraux. Sur ce total, plus de 5.500 logements sont en cours de réalisation, a-t-on signalé auprès de la DLEP.
http://www.oran-aps.dz/spip.php?article4986
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
RENFORCEMENT EN 2013 DES INFRASTRUCTURES DES CFPA




AIN TEMOUCHENT – Plusieurs infrastructures du secteur de la formation professionnelle viendront renforcer le parc du secteur durant l’année 2013 dans la wilaya de Ain Témouchent.

Il s’agit, entre autres, du centre de formation professionnelle et de l’apprentissage (CFPA) de Hassi El Ghella avec une capacité d’accueil de 300 places pédagogiques et 60 lits, a-t-on indiqué auprès de la direction du secteur.

Une autre opération concerne l’extension en cours de l’annexe de formation professionnelle de Ain Tolba qui sera érigée en CFPA pour renforcer les actions de formation destinées aux jeunes de cette commune et ceux des localités voisines, a-t-on signalé.

La direction de la formation professionnelle a également lancé des actions pour la réhabilitation et l’aménagement de sept (07) établissements de formation professionnelle qui bénéficieront d’amphithéâtres, d’équipements de chauffage, de bibliothèques et autres moyens pédagogiques susceptibles d’améliorer la qualité de la formation.

Des ateliers mobiles de formation professionnelle seront également ouverts au niveau des communes éloignées de la wilaya de Ain Temouchent, a-t-on annoncé.

A signaler, par ailleurs, que l’année 2013 verra egalement le lancement des travaux de réalisation de deux instituts spécialisés de formation professionnelle à Ain Temouchent et Beni Saf.

La wilaya a bénéficié également d’une opération d’extension de 600 postes de formation, soit 20 salles spécialisées à travers des centres de formation professionnelle et d’apprentissage.

Elle concerne les CFPA polyvalents de Beni Saf, d’El Amria et d’Ain Larbaa et l’annexe de formation d’Ain Tolba, a-t-on indiqué.

Le secteur de la formation professionnelle a opté, depuis la rentrée de octobre 2012 et au titre de cette année de formation 2012/2013, pour la formation à la carte et selon les besoins exprimés par la wilaya.

Il s’agit notamment de la formation de maçons et d’agents de protection de l’environnement suivant les besoins exprimés par les opérateurs économiques.

Cinquante formateurs viendront renforcer le staff pédagoqique lors de la rentrée de fevrier prochain, a-t-on encore signalé.
http://www.oran-aps.dz/spip.php?article5096
 

·
Unregistered User
Joined
·
5,722 Posts
Réception au premier trimestre 2013 de deux stations d'épuration

Au terme de ce premier trimestre de l’année 2013, les travaux de réalisation de deux stations d’épuration des eaux usées (STEP) seront achevés et réceptionnés, a annoncé hier le directeur des ressources hydriques de la wilaya d’Aïn Témouchent.

Ces ouvrages, destinés à l’irrigation agricole et la protection du milieu naturel contre la pollution, sont en cours de réalisation à Aïn Témouchent et Bouzedjar pour une capacité de traitement de 80 000 et 20 000 équivalent/habitants, a précisé M. Mourad Hamel.

Réalisées pour des enveloppes financières respectives de l’ordre de 2 milliards DA et 400 millions DA, ces stations fonctionnent avec de la boue activée, a-t-on ajouté. En outre, les travaux de construction d’une troisième STEP d’une capacité de 20 000 équivalent/habitants seront lancés au courant du même trimestre à Ain Kihal pour un montant de 400 millions DA, a-t-on encore indiqué.

L’étude est en cours pour la réalisation de deux autres STEP à Béni Saf (200 000 H) et Sidi Ben Adda (20 000 H). Cette dernière sera raccordée à celle d’Aïn Témouchent, a-t-on signalé d’autre part.

Ces stations s’ajouteront à celle d’Aïn Tolba (20 000 équivalent/habitants) fonctionnant, selon le système d’oxydation alternée et où les essais sont en cours, et à six autres qui sont opérationnelles à Hassi El Ghella, El Malah, El Amria, Sidi Safi, Aïn Larbaa et Emir Abdelkader, a indiqué M. Mourad Hamel.

Le volume annuel global des eaux usées épurées par ces six stations est estimé à plus de 1 700 000 m3. Les eaux épurées sont récupérées et utilisées pour l’irrigation de terres agricoles limitrophes, notamment celles de l’olivier.

Un premier programme, élaboré conjointement avec la Direction des services agricoles et de la Conservation des forêts, concerne une cinquantaine d’hectares à Aïn Larbaa. Le taux de raccordement aux réseaux d’assainissement dans la wilaya a atteint 98%, contre 95% en 2004, a-t-on ajouté d’autre part.

Par ailleurs, l’antenne d’Aïn Témouchent de l’Office national d’assainissement (ONA), est présente dans 14 des 28 communes que compte la wilaya. Celle-ci gère directement les réseaux d’assainissement, alors que pour les autres communes, elle intervient à la demande, en attendant son implantation sur place d’ici à 2014.

Pour cette année 2013, l’ONA s’installera au niveau de 8 autres communes, a-t-on encore souligné. Cet office a enregistré, en 2012, un total de 3 564 interventions, notamment de débouchage d'égout au niveau des 70% des réseaux d’assainissement qu’elle gère. Ces deux ouvrages longtemps attendus par les professionnels de l’agriculture et de l’environnement résoudront le problème de pollution des eaux de mer et le réconfortement du réseau d’irrigation pour relancer la culture maraîchère.
Source : La Nouvelle République
 
1 - 20 of 147 Posts
Top