Skyscraper City Forum banner
1 - 20 of 65 Posts

·
ZAKARIAMED
Joined
·
619 Posts

شوهد عبد العزيز بلخادم يتوقف مرتين، وهو في طريقه إلى تيارت، بمدينة الإدريسية بالجلفة، متأملا مشروع بناء مستشفى 120المدينة الذي هو على وشك الإنجاز، ويطيل النظر إليه، ما جعل الناس يدركون مدى إعجاب بلخادم بهذه التحفة المعمارية.

http://www.elkhabar.com/ar/autres/souk/301893.html
 

·
Registered
Joined
·
280 Posts

شوهد عبد العزيز بلخادم يتوقف مرتين، وهو في طريقه إلى تيارت، بمدينة الإدريسية بالجلفة، متأملا مشروع بناء مستشفى 120المدينة الذي هو على وشك الإنجاز، ويطيل النظر إليه، ما جعل الناس يدركون مدى إعجاب بلخادم بهذه التحفة المعمارية.

http://www.elkhabar.com/ar/autres/souk/301893.html
Selon El khabar c'est un chef d’œuvre. loool
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
3 MILLIARDS DE DINARS POUR LA REALISATION D’UN POLE UNIVERSITAIRE


DJELFA- La wilaya de Djelfa a bénéficié d’un projet de réalisation d’un pôle universitaire pour une enveloppe financière de 3 milliards de dinars, a-t-on appris jeudi en marge d’une visite du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Rachid Harraoubia.

Prévu sur une assiette de plus de 15 ha, cet ensemble universitaire renfermera quatre (4) facultés d’une capacité totale de 8000 places pédagogiques, en plus de deux résidences universitaires de 4000 lits et d’un restaurant central, selon les explications fournies au ministre.

Durant sa visite dans la wilaya de Djelfa, M. Harraoubia a procédé à la pose de la première pierre pour la réalisation du projet d’une résidence universitaire de 2000 lits, dotée d’une enveloppe de près de 948 millions de DA, pour un délai de réalisation fixé à 12 mois.

A l’université Ziane Achour, le ministre a inauguré une salle de conférence de 650 places baptisée du nom du défunt professeur Sayhi Mohamed.

Répondant à une question d’un journaliste, relative à la possibilité d’ouverture d’une faculté de médecine et d’un hôpital universitaire à Djelfa, M. Harraoubia a fait part de la mise en place, au titre de l’application des orientations présidentielles préconisant l’ouverture d’établissements hospitalo -universitaires dans le sud du pays, d’une commission mixte, réunissant les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur, "pour relever les capacités dont dispose chaque wilaya", a t-il indiqué.
http://www.blida-aps.dz/spip.php?article3363
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
Hassi Bahbah


futur Hassi Ba3ba3 :)

elle etait facile celle la


sur les trois abattoirs projetés d’ici à 2014. Les deux projets dont les travaux ont été d’ores et déjà lancés sont implantés à Hassi Bahbah (Djelfa) et Aïn M’lila. La réalisation du troisième est prévue à Bougtob (El-Bayadh). D’une capacité totale de 40 800 tonnes par an, dont 28 800 tonnes de viande ovine et 12 000 tonnes de viande bovine, ces trois complexes seront opérationnels dès le premier trimestre 2014. Chaque complexe sera doté d’une chaîne d’abattage mixte ovine et bovine, des entrepôts frigorifiques, des tunnels de congélation, des ateliers de transformation, des bâtiments de servitude et des aires de stabilisation.

http://www.algerie360.com/algerie/vi...ne-la-flambee/



http://www.fr.sampro.waw.pl/projects
 

·
Unregistered User
Joined
·
5,722 Posts
DJELFA : RECEPTION D’UN MUSEE ET D’UN CENTRE DE RECHERCHE EN PREHISTOIRE
DJELFA - Le secteur de la culture de Djelfa a réceptionné récemment un musée de wilaya et un centre de recherche spécialisé en préhistoire, a-t-on appris lundi auprès d’un responsable local.

Ces deux nouvelles structures sont dotées de tous les équipements nécessaires et "vont bientôt être mises en service", a précisé à l’APS le directeur de la culture de la wilaya, Djâalab Abdelkader.

Le musée de wilaya, dont le coût de réalisation est estimé à 129 millions DA, constitue, a-t-il précisé, un espace où "seront exposés l’ensemble des objets culturels qui représentent la spécificité de la région".

Le centre de recherche en préhistoire, pour lequel une enveloppe de 62 millions DA a été allouée, sera d’un "grand apport pour les académiciens et les chercheurs spécialisés dans le domaine", a souligné M. Djaâlab.

Le pôle culturel de la wilaya de Djelfa compte, outre le musée de wilaya et le Centre de recherche en préhistoire, un projet de réalisation d’un théâtre régional, dont l’avancement des travaux est estimé actuellement à 80%, a-t-il affirmé.

Les travaux sont également en cours pour la réalisation d’une annexe pour l’école des Beaux arts et une autre pour la formation en musique, a, par ailleurs, indiqué le même responsable, rappelant que la bibliothèque de wilaya a été mise en service en mai dernier.
Source : APS
 

·
Registered
Joined
·
22,420 Posts
Coup d’envoi des travaux d’une zone industrielle de 400 ha à Ain Oussara
LE PREMIER MINISTRE EN VISITE DE TRAVAIL A DJELFA


DJELFA - Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en visite de travail jeudi dans la wilaya de Djelfa, a donné le coup d’envoi des travaux de réalisation d’une zone industrielle, s’étendant sur une surface de 400 ha, dans la commune d’Ain Oussara (100 km au nord du chef-lieu de wilaya).

Le coût du projet, relevant de l’Agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière (ANIREF), est estimé à plus de 4,617 milliards DA, pour un délai de réalisation fixé à 24 mois.

Selon le directeur de la wilaya des petites et moyennes entreprises (PME), cette zone d’activités de 130 lots, d’une surface unitaire allant de 500 m2 à 5 ha, devrait contribuer, une fois opérationnelle, à la couverture des besoins en foncier industriel exprimés par les investisseurs, parallèlement à la création de près de 20.000 emplois.

Le Premier ministre a suivi, sur place, un exposé sur les projets de réhabilitation de 5 zones d’activités, d’une superficie globale de 239 ha devant accueillir un total de 604 lots. Cette opération pour laquelle est allouée une enveloppe de 1,190 milliard DA devrait permettre une amélioration du niveau des investissements dans la wilaya.

M .Sellal a recommandé, à l’occasion, la nécessité de ne pas morceler cette zone en petits lots, mais de constituer de grandes surfaces, prenant en considération la nature de chaque projet, tout en insistant sur l’impératif de l’accélération de sa concrétisation, afin de permettre aux investisseurs de lancer leurs activités.

Il a, également, donné des instructions pour la prise en charge des doléances de citoyens, qui ont réclamé, sur place, le raccordement au réseau électrique.
APS
 

·
Interceptor
Joined
·
1,458 Posts
jeudi 19 décembre 2013
Inspection du projet du complexe régional des viandes rouges de Hassi Bahbah


DJELFA- Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s’est rendu jeudi, dans la cadre de sa visite de travail dans la wilaya de Djelfa, au chantier du complexe régional des viandes rouges avec abattoir intégré, de la commune de Hassi Bahbah, (une cinquantaine de km au nord de Djelfa), où il a été accueilli avec des salves de baroud et des exhibitions de fantasia.

Le taux d’avancement de ce projet d’envergure est de 83 %, a-t-on indiqué sur place au Premier ministre. Il est doté d’une capacité d’abattage quotidienne de 2.000 têtes ovines et de 80 têtes bovines.

Ce complexe, relevant de la Société de gestion des participations de l’Etat, Production animale (SGP-PRODA), est érigé sur une surface de 15 ha, pour une enveloppe de plus de 912 millions DA, dans le cadre d’un partenariat algéro-espagnol, selon sa fiche technique.

A sa mise en exploitation, prévue en 2014, ce complexe devrait assurer une disponibilité des viandes et leur commercialisation au profit du marché national, avec une option pour l’exportation, est-il signalé.

Constituant un apport indéniable pour le développement de cette région à vocation pastorale, il devrait, aussi, générer une offre de 113 postes d’emploi permanents, en plus de son impact sur l’organisation et la régulation du marché des viandes rouges en Algérie.

Cet abattoir est le troisième du genre au niveau national, après ceux, en cours de réalisation, dans les wilayas d’El Bayadh et Ain M’lila.

Il permettra, durant la première année de sa mise en exploitation, un abattage d’une moyenne de 450.000 tètes/an d’ovins et bovins, soit l’équivalent de 12.000 tonnes de viandes rouges qui seront destinées à la consommation nationale, parallèlement à l’apprêtement de 624.000 carcasses/an d’ovins et bovins, pouvant offrir une quantité globale de 16.800 tonnes de viandes rouges, est-il relevé.

Lors de cette inspection, des explications ont été fournies, à M. Sellal sur l’état des lieux du secteur agricole local, ainsi que sur l’expérience concluante initiée, par la wilaya, dans le domaine de l’oléiculture, occupant actuellement une superficie de 8.681 ha, dont la production est traitée au niveau de 4 huileries.

En matière d’élevage, le directeur des services agricoles (DSA) a fait part de l’existence actuellement au niveau de la wilaya d’un cheptel de 3.113.500 têtes d’ovins, contre 2.248.500 en 2001.

Interrogé, par le Premier ministre, sur les problèmes posés dans la filière de l’élevage, le DSA a fais cas d’une "dégradation et d’une insuffisance des surfaces de pacage".

Au sujet des fourrages, M. Sellal a mis l’accent sur la nécessité d’encourager les agriculteurs à l’extension des surfaces irriguées. Il a, en outre, affirmé la nécessité de conférer davantage d’intérêt au barrage vert.

Lors de sa visite à la foire locale des produits agricoles, le Premier ministre a plaidé pour l’encouragement de l’industrie agroalimentaire.
http://www.aps.dz/Inspection-du-projet-du-complexe.html
 

·
Unregistered User
Joined
·
5,722 Posts
Inspection du projet du nouveau pôle urbain de Bahrara
DJELFA - Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s’est rendu jeudi, dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya de Djelfa, sur le chantier du projet de nouveau pôle urbain de Bahrara, dans la commune de Djelfa.

Sur le site de ce projet d’envergure, un exposé détaillé a été présenté au Premier ministre sur l’état des lieux du secteur de l’habitat à Djelfa ainsi que sur les programmes de logements destinés à la wilaya, au titre de différents plans quinquennaux de développement.

M. Sellal n’a pas manqué d’insister, à l’occasion, sur l’impératif de la prise en considération lors de la réalisation de logements, de la grande étendue de cette région, en programmant des constructions individuelles, en accord avec cette spécificité.

Il a également mis l’accent sur la nécessité de consacrer l’attention nécessaire à la réalisation d’espaces verts, au niveau du nouveau pôle urbain de Bahrara, pour la création d’une cité harmonieuse.

Ce nouveau pôle urbain, auquel a été affecté une dotation financière de plus de 10 milliards DA, compte un total de 4.342 logements de différents types, dont 1.372 logements publics locatifs (LPL), déjà attribués, tandis qu’un autre lot de 2.160 unités de même type, inscrit à la réalisation en 2010, enregistre actuellement un taux d’avancement estimé de 85 %.

Un autre programme de 810 logements promotionnels aidés, en réalisation au niveau de ce pôle, enregistre un taux d’avancement de 15%.

Selon les responsables chargés de sa réalisation, ce projet est également doté de toutes les servitudes et commodités nécessaires aux résidents, dont des établissements éducatifs, des locaux commerciaux, et autres espaces de services.
Source : APS
 

·
jug972
Joined
·
797 Posts
Coup d’envoi des travaux d’une zone industrielle de 400 ha à Ain Oussara

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en visite de travail jeudi dans la wilaya de Djelfa, a donné le coup d’envoi des travaux de réalisation d’une zone industrielle, s’étendant sur une surface de 400 ha, dans la commune d’Ain Oussara (100 km au nord du chef-lieu de wilaya).
Le coût du projet, relevant de l’Agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière (ANIREF), est estimé à plus de 4,617 milliards DA, pour un délai de réalisation fixé à 24 mois.
Selon le directeur de la wilaya des petites et moyennes entreprises (PME), cette zone d’activités de 130 lots, d’une surface unitaire allant de 500 m2 à 5 ha, devrait contribuer, une fois opérationnelle, à la couverture des besoins en foncier industriel exprimés par les investisseurs, parallèlement à la création de près de 20.000 emplois.
Le Premier ministre a suivi, sur place, un exposé sur les projets de réhabilitation de 5 zones d’activités, d’une superficie globale de 239 ha devant accueillir un total de 604 lots. Cette opération pour laquelle est allouée une enveloppe de 1,190 milliard DA devrait permettre une amélioration du niveau des investissements dans la wilaya.
M .Sellal a recommandé, à l’occasion, la nécessité de ne pas morceler cette zone en petits lots, mais de constituer de grandes surfaces, prenant en considération la nature de chaque projet, tout en insistant sur l’impératif de l’accélération de sa concrétisation, afin de permettre aux investisseurs de lancer leurs activités.
Il a, également, donné des instructions pour la prise en charge des doléances de citoyens, qui ont réclamé, sur place, le raccordement au réseau électrique.
APS
 

·
Unregistered User
Joined
·
5,722 Posts
Avis d’appel d’offres pour la réalisation d’un parc industriel à Ain Oussara (Djelfa) (Aniref)
ALGER- L’Agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière (Aniref) vient de lancer un avis d’appel d’offres national et international restreint pour la réalisation du parc industriel de Ain Oussara (Djelfa) sur une superficie de 400 hectares, apprend-on jeudi auprès de l’Aniref.

Cet avis d’appel d’offres s’adresse aux bureaux d’études seuls ou en groupement intéressés et disposant d’un agrément en cours de validité ou équivalent pour les bureaux d’études étrangers justifiants d’au moins dix (10) ans d’activité, précise l’Aniref dans un avis publié dans la presse.

Il s’agit pour les candidats d’avoir réalisé les dix dernières années le contrôle et le suivi des études et travaux de réalisation d’un parc industriel ou d’un espace urbain d’une superficie de 100 ha, d’une galerie technique, d’une station d’épuration.

Les offres des candidats doivent comporter notamment une attestation de bonne exécution, un bilan comptable des 3 dernières années, ajoute l’Aniref qui fixe au 1er février prochain.

Le projet de réalisation du parc industriel de Ain Oussara s’inscrit dans le cadre du programme de création de 42 parcs industriels à travers le pays qui est en voie de lancement, rappelle-t-on.

Ces parcs industriels, qui occuperont une surface globale de 9.572 hectares et qui ont nécessité un investissement de 88 milliards DA, contribueront à desserrer la contrainte en matière de foncier industriel et surtout à développer des investissements dans différentes activités industrielles et économiques, avait précisé Mme Hassiba Makraoui DG de l’Aniref.

"L’ensemble du processus de création de ces sites, au nord et sud du pays, a été finalisé et nous avons entamé la désignation des chefs de projets pour le suivi des opérations de concrétisation de cet important programme visant une meilleure prise en charge des préoccupations des investisseurs en matière de foncier industriel et répondant aux exigences nationales et mondiales dans le domaine des activités industrielles", a-t-elle affirmé.
Source : APS
 

·
Unregistered User
Joined
·
5,722 Posts
DJELFA : DES PROJETS DE DEVELOPPEMENT A EL BIRINE POUR AMELIORER LE CADRE DE VIE
DJELFA- De nombreux projets de développement ont été destinés ces dernières années à la daïra d’El Birine au nord de Djelfa visant à améliorer le cadre de vie des citoyens, a -ton appris des services de la wilaya.

Parmi ces projets figure la réalisation d’un hôpital de 60 lits, pour une enveloppe de plus de 500 millions de Da.

Le wali, Abdelkader Djelaoui, avait insisté lors d’une visite récente au chantier de ce projet, sur l’impératif d’en achever les travaux dans les plus brefs délais, en vue d’en faire profiter toutes les localités voisines.

En matière d’habitat, cette collectivité a bénéficié d’importants programmes de différents types, dont certains déjà réceptionnés et attribués, à l’instar d’un lot global de 647 logements publics locatifs attribués à El Birine, tandis que 1074 autres unités sont en réalisation. A cela s’ajoute la réalisation de près de 480 habitations rurales.

Quelque 189 autres logements ont été attribués dans la commune de Benahar, outre la réalisation de plus de 300 constructions rurales. Des travaux sont également en cours pour le parachèvement de 220 logements.

La daïra d’El Birine a enregistré, en outre, la réalisation d’un nouveau siège de daïra et de deux sous -directions du logement et des équipements publics, et de l’hydraulique, parallèlement à la réalisation et équipement de nombreuses annexes communales, dans le cadre de l’amélioration des prestations.

Dans le domaine de l’agriculture, les services de la wilaya font cas de la concrétisation de nombreuses opérations portant, entre autres, sur l’ouverture de pistes agricoles à El Kerma, dans la commune d’El Birine, ainsi que sur l’alimentation en énergie électrique des régions de "Draa Souari" et "Touila ", grâce à des réseaux d’électrification rurale de 17 et 8 km linéaire.

Des pistes agricoles d’une longueur totale de 85 km ont été aménagées, dans les régions de Kheizarana, Oum Riche, Sersou, et Draa Souari, relevant de la commune de Benahar , alors que près de 600 agriculteurs ont bénéficié d’un soutien agricole, est-il ajouté de même source.

La daïra d’El Birine qui se compose de deux communes (El Birine et Benahar), a aussi été destinataire, au titre du programme complémentaire de la wilaya, de l’inscription à la réalisation de 10 périmètres agricoles, dont trois dans la commune d’El Birine, et sept à Benahar. "Ils seront bientôt attribués aux natifs de la région", a indiqué le wali.
Source : APS
 

·
Registered
Joined
·
679 Posts
La réhabilitation du barrage vert, une priorité du prochain plan quinquennal (ministre)

La réhabilitation du barrage vert figure parmi les priorités du secteur de l’Agriculture, inscrite au titre du prochain plan quinquennal, a déclaré, mardi à Djelfa, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelwahab Nouri.

"La réhabilitation du barrage vert, qui place l’Algérie parmi les pays pionniers en matière de lutte contre la désertification, figure parmi les priorités du prochain quinquennat, grâce à un programme spécial visant la réhabilitation des espaces forestiers résistants à la sécheresse des sols, et dont la mise en œuvre interviendra, dès le parachèvement des études le concernant", a souligné M. Nouri, en marge de sa visite de travail effectuée à Djelfa, en compagnie de la ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, Dalila Boudjemaa.

Lors de cette visite, inscrite au titre de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la désertification, M. Nouri a relevé que l’Algérie, qui a ratifié la convention onusienne relative à la lutte contre la désertification, fait toujours face, à l’image de ses voisins de la rive sud de la méditerranée, "aux effets néfastes de la désertification, dont les risques ont été multipliés, à cause des changements climatiques et de la sécheresse sévissant dans ces régions difficiles".
APS
 

·
Unregistered User
Joined
·
5,722 Posts
DJELFA : PLUS DE 5400 LOGEMENTS EN CHANTIER
DJELFA- Un total de 5454 logements publics locatifs (LPL) sont actuellement en chantier dans la commune de Djelfa, apprend-on dimanche auprès de l’Office de wilaya de promotion et de gestion immobilière (OPGI).

Ces unités, en cours de réalisation, sont inscrites à la faveur d’un programme global de 6640 logements destiné à cette commune au titre du quinquennal 2010-2014, selon la même source, qui fait état de la concrétisation, cette année, de 1186 logements de ce programme, dans l’attente de la réception de 1600 autres unités à la fin 2014.

Selon les prévisions de l’OPGI, l’année 2015 verra la réception de près de 3900 unités restantes de ce programme destiné à l’extension du parc immobilier de la commune de Djelfa.

Cette commune a enregistré récemment la concrétisation d’un taux de 38 % d’un quota de 1800 logements publics locatifs (LPL), inscrits au titre d’un autre projet de 3000 logements, destiné à la wilaya au titre de son programme complémentaire.

Ces programmes d’habitat ont contribué à la création de deux nouveaux pôles urbains au niveau des sites de Bahrara et Berbih dans la commune de Djelfa.
Source : APS
 

·
Unregistered User
Joined
·
5,722 Posts
14 opérations de développement pour Aïn Maâbed
Quatorze opérations de développement ont été destinées à la commune d’Aïn Maâbed (20 km au nord de Djelfa), au titre du Plan communal de développement (PCD) 2014, visant l’amélioration des conditions de vie des citoyens, a-t-on appris auprès de responsables de cette collectivité locale.

Parmi ces projets, dont certains sont en chantier et d’autres programmés à l’être, la source a cité le projet d’aménagement urbain, en cours d’exécution, à la cité Al Ancer du centre-ville, ainsi que de l’entrée de la ville, affecté d’une enveloppe de près de 10 millions de dinars.

Une autre dotation de 18 millions de dinars a été consacrée au revêtement de plusieurs rues de la ville d’Aïn Maâbed, théâtre également d’une opération de rénovation de son réseau d’assainissement pour un montant de huit millions de dinars.

En matière d’AEP, une enveloppe globale de plus de 27 millions de dinars a été mobilisée pour le projet d’équipement d’un puits au profit de la région de Bahrara, au même titre que la réalisation d’un forage dans la zone de Zemila, ainsi que d’une conduite et d’une retenue collinaire pour la région de Boudinar 2.

Par ailleurs, l’ancien siège communal est en cours de réaménagement pour une enveloppe de trois millions de dinars, alors qu’une étude est prévue pour la réalisation de deux axes routiers pour relier la cité El Ancer à la nouvelle cité Boudhir.
Source : Horizons
 

·
ça urge
Joined
·
7,195 Posts
1 - 20 of 65 Posts
Top