Skyscraper City Forum banner
1 - 20 of 264 Posts

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
Un nouvel Institut français bientôt à Tizi Ouzou



Depuis de nombreux mois, l’Ambassade de France mène une réflexion sur l'ouverture de l'Institut Français de Tizi Ouzou, en concertation avec les autorités algériennes. Cela passe par un projet immobilier ambitieux de restauration et d’agrandissement de l’ancien centre culturel français, pour répondre pleinement aux attentes de la population.

Cet institut participera à la dynamisation économique de la ville de Tizi Ouzou, par la formation et l’orientation des étudiants et l’ouverture d’une nouvelle fenêtre sur le monde francophone et sur la France en particulier, premier partenaire économique de l’Algérie.


http://www.if-algerie.com/tizi-ouzou
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
Une cinémathèque à Tizi Ouzou


La cinémathèque de Tizi Ouzou a été ouverte hier au public cinéphile de cette wilaya en présence du directeur du Centre algérien de la cinématographie (CAC), Lyes Semiane.


Cette structure, d’une capacité de 250 places, située en Haute ville, occupe les locaux de l’ancien cinéma Le Mondial fermé depuis plus de 10 ans. Des travaux de réhabilitation, qui ont coûté 210 millions de dinars, ont été engagés par le ministère de la Culture dans le cadre de son programme de restauration d’une centaine de salles de cinéma à travers le territoire national.

Pour la réouverture de cet espace cinématographique, qui coïncide avec la commémoration des événements du 17 Octobre 1961, le CAC a vu grand en offrant au public de Tizi Ouzou la projection, en avant-première mondiale, du film documentaire El Fidai, de Damien Ounouri. A partir d’aujourd’hui, des projections régulières se dérouleront à raison de deux séances par jour à 14h et à 16h, avec pour commencer le long métrage Hors-la-loi, de Rachid Bouchareb, a-t-on informé de même source.

http://www.elwatan.com/culture/une-cinematheque-a-tizi-ouzou-18-10-2012-189290_113.php
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
LES TRAVAUX SONT DÉJÀ LANCÉS SUR LE SITE DE L'EX STATION DE FOURGONS, À LA SORTIE EST

Tizi-Ouzou aura son musée régional




L'ex station de fourgons, desservant Tizi-Ouzou vers Maâtkas, Draâ Ben Khedda, Tadmaït, Tirmitine et Béni-Zmenzer, accueillera le nouveau Musée Régional.



Un projet dont la délimitation de la surface a déjà été faite, à 3 900 m2 sur les 6 000 m2. L'enveloppe octroyée à ce projet est estimée à 490 millions de centimes. L'entreprise en charge du projet a déjà lancé les travaux. Les délais de réalisation sont de 24 mois et le maître d'ouvrage est la Direction de la culture. Le bâtiment s'élèvera sur un R+2, avec un sous-sol réservé pour les archives, avons-nous appris auprès de la direction de la culture. Le directeur de la culture, Ould Ali El Hadi, nous a confié avec une note de satisfaction : « Ce bijou d’architecture présentera une belle image de Tizi-Ouzou dès l'entrée de la ville. Le musée aura tout les équipements nécessaires et toutes les commodités de travail pour son personnel dans ses différents services, suivant les normes requises! ». La composition du projet est des plus riches et de très nombreux services y sont prévus : l'accueil, une bibliothèque, des boutiques, une cafétéria, des expositions… Tout un étage sera consacré à la gestion du musée, avec les différents bureaux de la direction et de l’administration. Seront disponibles des ateliers techniques, une salle de conférence de 200 places ainsi que des salles de lecture et de réunion. Il est à rappeler que ce projet remplace celui prévu par l'ex wali, à savoir : une tour, un centre commercial, deux sous-sol pour parkings entre autres.

http://www.depechedekabylie.com/cuture/114746-tizi-ouzou-aura-son-musee-regional.html
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
TIMIZART ELLE S’ÉTALERA SUR 24 HECTARES, À PROXIMITÉ DE LA LOCALITÉ DE SOUK EL HAD

Une ville nouvelle en projet




La commune de Timizart voit grand et nourrit de grandes ambitions pour sortir du marasme qui la caractérise depuis des lustres.

Certes, cette municipalité a enregistré un saut qualitatif considérable en matière de développement, mais beaucoup reste encore à faire pour améliorer une situation de désarroi qui n’a que trop duré. Le chef-lieu communal, la localité de Souk El Hed en l’occurrence, qui est la vitrine de la municipalité, donne plutôt l’impression d’être un village quelconque, tant elle manque de plusieurs commodités. Mais cela ne saurait durer, puisque un projet d’envergure est prévu pour que la commune se dote, déjà, d’un chef-lieu digne de ce nom. Il s’agit, en fait, de toute une nouvelle ville qui est prévue à jet de pierre de Souk El HED. Un plan d’occupation du sol (POS) a été élaboré et a d’ailleurs été adopté dernièrement. Ce POS ou ce que sera le futur chef-lieu de la commune de Timizart, comporte des logements, une bibliothèque communale, un CFPA, un siège d’APC, une polyclinique, un marché couvert et tant d’autres structures encore. Le projet s’étend sur pas moins de 24 hectares. Reste à espérer que ledit projet ne sera pas qu’un rêve pour la population locale et qu’il soit effectivement réalisé. Ce qui n’est pas du tout évident, si l’on tient compte de tous ces projets annoncés ça et là dans la wilaya de Tizi-Ouzou, sans qu’ils ne voient toutefois le jour. Les Ath Djennad espèrent que le projet de cette nouvelle ville sera une exception. L’espoir est en fait permis, sachant que des logements ont déjà été réalisés sur place. Ce qui n’augure que du bon pour ce projet. « Je ne peux pas m’avancer sur une quelconque date concernant la réalisation de ce projet, car cela ne dépend pas que de nous. Plusieurs secteurs sont appelés à y intervenir en réalisant les infrastructures qui conférées à chaque secteur », explique le maire, Lounes Djouadi.
http://www.depechedekabylie.com/kabylie/tizi-ouzou/114482-une-ville-nouvelle-en-projet.html
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
TIZI-OUZOU ELLE EST PROJETÉE AU NIVEAU DE L’ANCIEN SIÈGE DE L’APC


Une bibliothèque musée au programme




Après avoir récupéré et rénové l’ancien siège de l’APC de la ville de Tizi-Ouzou et après concertation avec les autorités concernées, un appel à la réalisationd’une bibliothèque musée au niveau de ce siège a été lancé par le wali de Tizi-Ouzou.

Selon le médiateur de la wilaya, M. Harrouche, les deux salles se trouvant à gauche de l’ancien siège d’APC accueilleront ce projet de musée, où seront exposés des produits artisanaux kabyles tels : la poterie, les robes traditionnelles, d’anciennes bijoux et divers autres objets d’art symbolisant la culture kabyle. Cela permettra aux visiteurs venant des différents coins de l’Algérie de s’initier à ce patrimoine ancestral ou d’approfondir leurs connaissances concernant la vraie culture amazighe. Par ailleurs, une autre salle sera consacrée à la création d’une bibliothèque qui contiendra toutes sortes de livres qui seront mis à la disposition des visiteurs, des livres de thèmes différents et écrits en plusieurs langues, notamment l’arabe, le français et tamazight. « La salle qui accueillera la bibliothèque a été confié au directeur de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou pour son aménagement et son approvisionnement en toutes sortes de livres », nous a expliqué notre interlocuteur. En effet, les travaux de la réalisation de la nouvelle bibliothèque musée ont été lancés mercredi dernier, « monsieur le wali de Tizi-Ouzou m’a chargé de suivre les travaux de la réalisation de cette bibliothèque, elle sera de style kabyles, les étagères seront en bois, tapissées de tissu traditionnel », a ajouté le médiateur. Par ailleurs, la réalisation de cette bibliothèque musée ne sera pas prise en charge que par les autorités locales, mais verra également la participation de plusieurs Directions de la Wilaya, parmi elles, la Direction des Moudjahidine qui va participer avec des ouvrages traitant notamment de l’histoire de la guerre de l’Algérie et la Direction du tourisme. De plus, tous les particuliers propriétaires de livres, des éditeurs et les artisans qui veulent exposer, sont invités à participer à ce projet. D’ailleurs l’appel a été lancé par le médiateur chargé de poursuivre les travaux de la réalisation : « Nous faisons appel à tous les éditeurs possédant des ouvrages traitant de la culture et de l’histoire de la wilaya de Tizi-Ouzou, les invitant à participer à la création de cette bibliothèque. Nous leur saurions gré de prendre contact avec nous », a dit monsieur Harrouche. Ce projet de bibliothèque aidera à préserver l’histoire et la culture kabyles, notamment Tizi-Ouiziennes et permettra aux visiteurs algériens et étrangers de connaître le patrimoine culturel amazigh de la wilaya. Monsieur Harrouche nous révèlera également qu’une grande salle au niveau de ce musée sera rattachée au bureau des mariages, à cause de l’exiguïté du siège d’APC de Tizi-Ouzou et dans le but de garantir la tranquillité et la discrétion aux citoyens,

http://www.depechedekabylie.com/cuture/114309-une-bibliotheque-musee-au-programme.html
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
Près de 80 millions de dinars pour la réalisation de 16 marchés de proximité



Les 16 marchés de proximité prévus pour la wilaya de Tizi-Ouzou nécessiteront à l’état une enveloppe de quelques 80 millions de dinars, apprend-on auprès de la direction du commerce de Tizi-Ouzou. Des projets qui visent à absorber les nombreux commerçants qui activent dans l’informel dans la wilaya. Un programme de suppression des marchés informels et anarchiques qui vient suite aux instructions ministérielles qui visent à mettre un terme à l’anarchie qui règne dans les rues des villes du pays à cause de la prolifération des marchands qui activent dans l’informel. A Tizi-Ouzou, certains s’accordent à dire que l’action d’éradication des marchés informels ne date pas d’aujourd’hui. En effet, déjà en juin 2011, les forces de l’ordre étaient descendues dans les rues du chef-lieu, avec pour unique mot d’ordre de « chasser » les commerçants qui ont de tout temps squatté les trottoirs de la ville. Les citoyens se rappellent, en effet, de ces opérations coups de poing, à l’issue desquelles les espaces publics, autrefois squattés, ont pu être récupérés par les autorités locales. Des centaines de commerçants ont été, alors, priés de lever le camp. Tizi-Ouzou a de ce fait, précédé les autres wilayas du pays dans les actions qui visent au démantèlement du commerce informel. L’action de prise en charge et de recasement des vendeurs illégaux a d’ailleurs été entamée, avec comme première mesure l’ouverture d’un marché de proximité au niveau du chef-lieu de la wilaya. Ce dernier, sis au lieudit « L’habitat », mis à la disposition des commerçants il y a de cela quelque mois, possède une capacité à même d’absorber plus de 150 commerçants, avec des stands aménagés et toutes les commodités inhérente à leur activité. Un marché dont l’ouverture au public n’a pu avoir lieu à la date prévue s’étant vue décalée pour le mois d’octobre prochain. Le problème des marchés informels, qui n’est pas propre à l’unique chef-lieu de la wilaya, impose des mesures semblables à celles prises dans la ville de Tizi-Ouzou. Et pour ce faire, les autorités comptent énormément sur le projet d’aménagement des 16 marchés de proximité prévus dans la wilaya. Un projet sur les PCD dont la capacité totale, selon M. Amar Zenia, responsable de l’organisation des marchés et de la concurrence au niveau de la direction du commerce de Tizi-Ouzou, est de « 808 locaux qui vont être mis à la disposition de commerçants qui ne possèdent nul autre local que le trottoir ». Selon une autre source, le programme en entier a nécessité une enveloppe budgétaire de quelque 80 millions de dinars. En effet, chaque commune qui bénéficiera du projet d’aménagement d’un marché se verra attribuer une enveloppe de 5 millions de dinars. Ce qui est sûr, c’est que certains marchés de proximité sont sur le point d’être réceptionnés, les travaux étant à leur phase d’achèvement. En plus du marché de proximité alloué à la ville de Tizi-Ouzou, le responsable au niveau de la direction du commerce parle, en effet, de 60% de taux d’avancement dans la réalisation du marché de Aïn El Hammam, 50% pour celui d’Ouacifs et 20 % à Beni Yenni. D’autres marchés, par contre, sont encore au point de départ, c’est le cas de celui d’Azazga où les travaux n’en sont qu’à 5%. M. Zenia signale aussi certaines communes où les travaux d’aménagement sont à terme. Il citera le cas de Ouadhias et de Beni Douala. D’autres, par contre, font face à des problèmes, notamment celui du foncier ou encore des oppositions de citoyens pour les sites proposés à la réalisation de ces espaces commerciaux. Prévus pour ouvrir leurs portes au quotidien, « les marchés proposeront diverses activités commerciales, à l’image de la vente des fruits et légumes, des vêtements, des viandes et poissons, de la quincaillerie et autres », signalera le responsable de l’organisation des marchés et de la concurrence au niveau de la direction du commerce de Tizi-Ouzou. Ceci, expliquera le même responsable, en plus du suivi quotidien des commerçants et de leur conformité aux conditions requises pour leur activité commerciale. Par ailleurs, la localité de Draâ Ben Khedda, qui était de tout temps vue comme étant le berceau du commerce informel, disposera prochainement de deux marchés, en plus de ceux déjà existants. On apprendra, en effet, qu’il est question d’ouvrir 87 stands, par l’extension du marché Ben Ali, en plus de 64 autres au marché dit du « R+2 ». Ce qui est sûr, c’est que tous les responsables à travers les communes et daïras de la wilaya ont été instruits afin de piloter des actions qui visent à mettre un terme au commerce informel, qui a pris des proportions alarmantes à travers la wilaya, et afin de veiller à la sécurité des consommateurs et des citoyens.

http://www.depechedekabylie.com/nat...a-realisation-de-16-marches-de-proximite.html
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts


Avancement Physique 80%

Construction de 60 cases pécheurs ( 450 m2 )
52 petits métiers 9 m2 ( l’unité )
08 Chalutiers 13,7 m2 ( l’unité )
Aménagement des espaces verts ( 5.000 m2 )
Aire de jeux ( 09 éléments )
Construction d’un foyer pour pêcheur ( 60 m2 )
Parking ( 100 places )
02 postes de garde
Poste Transformateur
Sanitaires





http://www.tiziouzou-dz.com/dtp-projets.htm
 

·
Registered
Joined
·
996 Posts
Réseau de distribution du gaz naturel à Tizi Ouzou: Raccordement prochain de plus de 26 000 foyers

La direction de l'énergie et des mines de la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué récemment que quelque 26 440 foyers seront raccordés, en décembre prochain, au réseau de distribution du gaz naturel de cette wilaya. Ce nombre de foyers à desservir en cette énergie vitale totalisent 158 640 personnes, répartis sur 13 communes sur les 67 que compte la wilaya, est-il précisé. Avec 5151 foyers qui seront raccordés à l'échéance indiquée, la commune de Tizi N'tleta, située au sud de Tizi Ouzou, dans la daïra des Ouadhias, vient en tète des localités devant bénéficier de cette énergie, suivie de la commune d'Aghribs avec 2495 foyers, a-t-on relevé. Ces mises en service de distributions publiques du gaz ont été du domaine du possible, grâce au dialogue engagé par les responsables de la wilaya avec des villageois opposés au passage des conduites de gaz sur leurs terres, a signalé la même source, qui a fait cas d'une concertation à ce sujet, menée à cet effet , cette semaine, par le wali avec des représentants du village d'Ait El Kaid, dans la commune d'Agouni Gueghrane.
Akli Mohand.
source :http://www.lemaghrebdz.com/lire.php?id=50305
 

·
aghiles
Joined
·
10,975 Posts
ELLE S’ÉTALERA SUR 36 HECTARES, LE LONG DE LA RN15
La nouvelle-ville de Tizi L’Djamaâ prendra bientôt forme



Après le découpage administratif de 1985, la région d’Abi Youcef est devenue une municipalité indépendante de la commune mère d’Aïn El Hammam. Aujourd’hui et après 27ans, cette localité qui compte 9 villages pour une population estimée à 9000 âmes, changera complètement de visage, à travers sa nouvelle ville qui s’étalera sur 36 hectares. Ce grand projet sera basé à quelque encablure du chef-lieu, au lieu dit Tizi L’Djamaâ sur la RN 15 qui mène aux wilayas de Bouira et Béjaïa à travers le col de Tirourda. Le site accueillait une décharge publique, avant que l’Apc ne parvienne à le récupérer, pour le transformer en zone d’habitation. Ce projet a été enregistré dans le cadre ministériel. Le (POS) de Tizi L’Djamaâ a été voté par l’assemblée communale sortante et approuvé par la tutelle. Ce POS comporte des logements sociaux, une polyclinique, une école primaire, un CEM, une poste, une crèche communale et un stade, une petite ville avec toutes les commodités nécessaires à une vie de citadins. Les travaux de terrassement ont été entamés depuis des mois et leur cadence est satisfaisante. Ce projet contribuera à résoudre le problème de l’habitat dans cette région qui en souffre énormément. Pour les Ath Bouyoucef, ce projet est une aubaine pour la localité comme nous le dit un citoyen rencontré au chef-lieu : «Je pense que le rêve des habitants est devenu une réalité, car ces infrastructures seront un support pour le développement local de cette région qui en accuse un manque flagrant. Espérons que sa réalisation se fera dans les délais prévus !».
http://www.depechedekabylie.com/kab...le-de-tizi-ldjamaa-prendra-bientot-forme.html
 

·
Unregistered User
Joined
·
5,722 Posts
Tizi-Ouzou : Plus de 35 milliards de DA pour le financement de l’habitat rural

Une enveloppe globale de plus de 35 milliards de Da a été allouée, durant ces dix dernières années, à la wilaya de Tizi-Ouzou pour l’aide au financement d’un total de 59.268 logements ruraux, a-t-on appris à la direction régionale de la Caisse nationale du logement.

Du décompte des dépenses effectuées sur cette somme jusqu’au 31 janvier de l’exercice en cours, présenté par la directrice de cette institution, Mme Hamraoui, il ressort une consommation de près de 21 milliards de Da, soit 70% du montant global destiné à ce segment du logement.

En termes physiques, ces dépenses se traduisent, selon cette responsable, par le paiement des situations dues par les souscripteurs au titre des trois tranches de réalisation de ces logements. Plus du quart de cette dépense, soit 5, 045 milliards de Da, a été réalisé durant l’année 2012, soit une évolution de l’ordre de 60,6% par rapport à l’exercice 2011, année où il a été consommé 3,3 milliards de DA.

Le logement rural est considéré, comme un «moyen de contourner la rareté du foncier public constructible caractérisant la région, réputée également pour son attachement à la tradition de l’auto-construction», fait remarquer, pour sa part, le directeur du Logement et des équipements publics (Dlep), relevant que «l’intérêt accordé par les ménages en quête d’un toit pour cette formule, s’est accru davantage depuis l’autorisation des constructions en surélévation».

A la clôture de l’exercice 2012 , la CNL, a déboursé plus de 40 milliards de Da pour le financement des programmes de logements inscrits à l’indicatif de la wilaya au titre du quinquennal écoulé et de celui en cours , ainsi que des reliquats des programmes destinés à la wilaya antérieurement à 2005, soit un total de 104.000 logements , tous types confondus.

La situation des dépenses engagées par cette institution durant l’année 2012, fait cas du paiement d’un montant de 13, 47 milliards de Da, dont 8 milliards de Da pour le logement public locatif ( Lpl), 5,045 milliards de Da pour l’habitat rural et 429 millions de Da pour le logement public aidé (LPA).
Source : Le Financier
 

·
Unregistered User
Joined
·
5,722 Posts
Tizi-Ouzou : 450 millions de DA pour la réalisation de 11 marchés couverts

Une enveloppe de 454 millions de DA vient d’être allouée à la wilaya de Tizi-Ouzou, par le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales, au titre de la concrétisation des opérations de résorption du commerce informel, a-t-on appris auprès de la direction du Commerce.

«Cette dotation servira à financer la réalisation de 11 marchés couverts et l’aménagement de 522 étals commerciaux, qui seront affectés pour le recasement de vendeurs occasionnels», a indiqué à l’APS le chargé de la réglementation des marchés et de la concurrence au niveau de la direction du commerce.

Ces projets de marchés couverts sont projetés au niveau des communes de Draa El Mizane, Boghni, Souk El T’nine, Ain El Hammam, Ouacifs, Ait Toudert, Tadmait, Tizi Ghenif, Azazga, Fréha et Iferhounne, a précisé M. Benhadji, relevant que le chef-lieu de wilaya verra, pour sa part, «la remise en exploitation de son marché couvert du centre ville, fin mars prochain, après l’achèvement des travaux de sa réhabilitation engagés pour un montant de 13 millions de Da».

L’implantation des étals commerciaux se fera, selon ce responsable, «en fonction des besoins exprimés par les communes et les dairas, en matière du recasement des commerçants informels», dont le nombre a été estimé à 1029 intervenants répartis sur 24 sites, relevant des principales agglomérations urbaines de la wilaya.

«La réception de l’ensemble de ces projets devra intervenir avant le mois de Ramadhan prochain», a souligné ce responsable, assurant que «le respect de ce délai pour la réalisation de ces projets est du domaine du possible, considérant les moyens d’envergure de réalisation dont dispose l’entreprise publique Batimetal, titulaire de tels marchés qui lui ont été confiés de gré à gré , au niveau national en vertu d’une convention qu’elle a signée avec le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales».

A leur concrétisation, ces projets viendront compléter les actions initiées par la wilaya dans le cadre de la lutte contre le commerce informel, à savoir la réalisation, dans le cadre de plans communaux de développement, de 16 marchés de proximité, et la réhabilitation de 14 marchés hebdomadaires au titre d’une opération financée sur le budget d’équipement sectoriel, a rappelé la même source.
Source : Le Financier
 
1 - 20 of 264 Posts
Top