SkyscraperCity banner

1 - 20 of 29 Posts

·
Djibouti
Joined
·
6,124 Posts
Discussion Starter · #1 ·
12-07-2012 - Le chef de l’Etat lance les travaux de la route de Loyada

Le développement des infrastructures est l’un des axes majeurs de la politique économique du président Ismaïl Omar Guelleh.

Après la réhabilitation de la Nationale 1, la construction de la route Tadjourah-Obock, le lancement des travaux de construction de la route Tadjourah-Balho, la pose de la première pierre de l’axe Djibouti-Loyada, hier place Holl-Holl, est un exemple de plus de cette politique volontariste destinée à faire bouger les choses pour changer la vie des gens.

Cette route de vingt kilomètres (pour l’heure à l’état de piste) est celle qui mène à la frontière du Somaliland, un pays qui, bien qu’il ne jouisse pas encore de la reconnaissance internationale, est stable et économiquement dynamique.

Cette route contribuera à améliorer les échanges commerciaux entre les deux pays mais elle contribuera aussi à développer le tourisme dans la zone côtière.

Le chef de l’Etat a rappelé dans son discours qu’il s’agissait là d’un vieux projet qui, dans les années 80 avait dû être abandonné faute de financements, les investisseurs européens s’étant désistés.

Il a appelé la population locale à préserver cette route dont les travaux seront achevés en dix-huit mois.

« L’entreprise Hawk à qui nous avons attribué ce contrat est une entreprise fiable qui a réalisé dans les délais la route Tadjourah-Obok », a-t-il dit.

Il est prévu de faire une bretelle d’un peu plus de deux kilomètres pour que Damerjog soit relié à cette route, ce qui permettra à ce village de connaître un boom dans le domaine du tourisme.

Le préfet d’Arta, Atteyeh Waïs, a vivement remercié le Président pour ce projet qui, a-t-il dit, sera bénéfique à la population locale.

Pour lui, il est évident que cette route transformera la vie de la population de sa dynamique sous-préfecture de Damerjog où l’on pratique depuis des années les cultures maraîchères et des activités agropastorales.

Quant au ministre de l’Equipement et des Transports, Mohamed Moussa Balala, il a estimé que la République de Djibouti était en droit d’être fière de son réseau routier qui, a-t-il dit, « est à la veille d’une mutation et d’une densification lui conférant une place majeure dans la sous-région. »

Il a expliqué que les travaux de construction étaient financés par la Banque islamique de Développement avec une participation djiboutienne.

Il a ajouté que cette route d’une longueur de vingt kilomètres comprendra une plateforme de neuf mètres de largeur, une chaussée de 7 mètres de largeur revêtue, deux accotements d’1, 5 m chacun, un pont de 135 m enjambant l’Ambouli et 30 ouvrages hydrauliques.

Le ministre a ajouté que les mesures de protection de l’environnement seront respectées dans cette région comprenant une zone protégée en raison de ses écosystèmes particuliers.

Après la cérémonie de lancement des travaux de la route de Loyada, le Président s’est rendu sur un autre site, l’hôpital de Balbala, pour poser la première pierre de l’extension de centre hospitalier particulièrement fréquenté.
source



12-07-2012 - The Head of State Breaks Ground Road Loyada

Infrastructure development is one of the major focuses of the economic policies of President Ismail Omar Guelleh.

After the rehabilitation of the N1, the construction of the road-Tadjoura Obock, the launch of construction of the road-Tadjourah Balho, laying the foundation stone of the Djibouti-axis Loyada yesterday up Holl-Holl is another example of this deliberate policy designed to make things happen to change people's lives.

This road of twelve miles (currently at the state track) is the one leading to the border of Somaliland, a country which, although it still does not enjoy international recognition, is stable and economically dynamic.

This road will improve trade between the two countries but also help develop tourism in the coastal zone.

The Head of State recalled in his speech that this was an old project that, in the 80s had to be abandoned for lack of funds, European investors are being withdrawn.

He urged local people to preserve this road whose work will be completed in eighteen months.

"The company Hawk to whom we awarded this contract is a reliable company that has completed on time-Obok Tadjourah road," he said.

It is expected to make a ramp just over two kilometers to Damerjog that is connected to this road, which will allow the village to experience a boom in the tourism field.

The prefect of Arta, Atteyeh Waïs, warmly thanked the President for this project, he said, will benefit the local population.

For him, it is obvious that this road will transform the lives of the population dynamics of sub-prefecture of Damerjog where we practice for years vegetable crops and agricultural activities.

As the Minister of Works and Transport, Mohamed Moussa Balala, he found that the Republic of Djibouti was entitled to be proud of its road network, he said, "is on the eve of a mutation and densification giving it a major place in the subregion. "

He explained that the construction was financed by the Islamic Development Bank with participation Djibouti.

He added that this road with a length of twenty kilometers platform will include a nine-meter wide pavement width of 7 meters of coated, of a two shoulders, each 5 m, 135 m of a bridge spanning the Ambouli 30 and hydraulic structures.

The minister added that the measures of environmental protection will be respected in this region including a protected area because of its ecosystems.

After the launching ceremony of the work of the road Loyada, the President went on another site, the hospital Balbala, to lay the foundation stone for the extension of the hospital particularly popular.
 

·
Djibouti
Joined
·
6,124 Posts
Discussion Starter · #2 ·
Lundi 27Avril 2009

Inauguration de la route nationale Tadjourah – Obock

Le président de la République, Ismail Omar Guelleh, a inauguré samedi dernier la nouvelle route nationale reliant Tadjoura à Obock. Cette importante voie de communication met ainsi définitivement un terme à l'enclavement de la capitale historique du pays.

Arrivé d'abord à Tadjoura, à bord d'une vedette de la Force navale djiboutienne, le chef de l'Etat a été accueilli par le préfet de la région, Abdourazak Daoud et plusieurs membres du gouvernement, dont le ministre de l'Equipement et des Transports, Ali Hassan Bahdon.

Le chef de l'Etat s'est ensuite dirigé vers la place centrale de la ville aux sept mosquées, qui marque le point de départ de la route, où il a été accueilli par une population en liesse. Apres avoir écouté les explications du chef du projet, et procédé à la coupure du ruban, le président de la République et sa suite ont mis le cap sur Obock.

Pour accueillir le chef de l'Etat, toute la population de la ville d'Obock s'était donné rendez-vous devant la Préfecture, brandissant des banderoles dont les inscriptions traduisaient un réel enthousiasme. " Un président bâtisseur de routes ", pouvait-on lire par exemple sur l'une de ces banderoles. Conscient de vivre une journée historique, les Obockois affichaient leur joie.

Dans ce coin reculé du nord du pays, la liaison terrestre avec la capitale, via Tadjoura, l'autre chef-lieu du nord, a toujours constitué la source de toutes les difficultés. Des difficultés que les Obockois peuvent aujourd'hui dire adieu. Avec la nouvelle route flambant neuve, Tadjoura n'a jamais été si proche, et le temps mis pour se rendre dans la capitale est considérablement écourté.

Prenant la parole devant la population locale et un parterre d'invites étrangers, le chef de l'Etat a chaleureusement remercié le Fonds koweitien de Développement économique arabe, qui a déboursé la totalité de l'argent nécessaire pour la construction de cette infrastructure routière. "

Au nom du peuple djiboutien, plus particulièrement de cette population d'Obock, capitale historique de notre pays, je vous remercie sincèrement ", a-t-il notamment déclaré. Il s'est d'autre part adressé aux Obockois, les exhortant à prendre soin de cette " importante infrastructure routière qui est avant tout la vôtre ".

Les ingénieurs charges de la réalisation du projet de la route Tadjoura-Obock se sont inspirés d'une première étude qui date des années 85-86. A l'époque, les services des Travaux publics avaient réalisé des travaux de rectification de l'ancienne piste longue de 74 km, avec un temps de parcours de 3h, et sur laquelle seuls les conducteurs de véhicules 4x4 pouvaient s'y aventurer. Une deuxième étude a été réalisée en 1994 / 1995 par le Bureau d'étude BCEOM, qui prévoyait un bitumage partiel (seules les rampes seraient bitumées), ce qui ramenait le temps de parcours a 2h.

Mais sans toutefois permettre aux véhicules autres que les 4x4 d'emprunter l'itinéraire. Tout changera après l'élection de l'actuel président de la République. En 2002, précisément, une dernière étude d'actualisation, sur la base de laquelle ont été enfin entrepris les travaux de cette voie routière de standing international. Ces travaux sont divisés en deux tranches : la première tranche a consisté à bitumer 9 km de la RN 9 (tronçon qui part de l'usine d'eau de Tadjourah jusqu'à l'hôpital de la ville).

La route existante construite par les Travaux publics a été améliorée par la mise en place d'une couche de bitume après une réparation de certains ouvrages hydrauliques. La seconde tranche des travaux s'étend de l'hôpital de Tadjourah jusqu'au Port d'Obock, où la route a été complètement réhabilitée et bitumée.

Une route " propre et sécuritaire "

Dans son discours prononcé à l'occasion de l'ouverture officielle de la route nationale reliant Tadjourah et Obock, le ministre des Transports et de l'Equipement, Ali Hassan Bahdon, a insisté sur le respect de l'environnement qui a présidé à l'exécution de l'ouvrage.
" A la demande de Son Excellence Monsieur le président de la République, l'environnement a fait l'objet des précautions nécessaires pendant les travaux, notamment en matière de préservation des vestiges historiques et des espaces naturels lors de l'exploitation des carrières, sans parler des mesures prises pour protéger les ressources en eau, si rares en ces régions ", a-t-il assuré. Selon le ministre, les normes de sécurité constituent un autre aspect dont son département s'est grandement préoccupé pendant les travaux.
" Nous avons tenu le plus grand compte de la sécurité routière, en veillant à ce que les équipements de signalisation soient installes aux points de passage délicats, afin de protéger les populations riveraine ".

Pour Monsieur Ali Hassan, l'inauguration de la nouvelle route nationale " est une date historique pour une ville historique " car " elle marque la consolidation de la place stratégique de la ville d'Obock ".

Le ministre des Transports et de l'Equipement a enfin qualifié la nouvelle voie de " route du développent ". " Parce qu'elle permettra a la jeunesse Hayoo de faire valoir ses compétences et ses avantages comparatifs, de tirer profit de l'afflux d'investisseurs et de touristes que ne manquera pas d'attirer ce magnifique site naturel touristique et marin ".
source

Inauguration of the Tadjourah - Obock road

The president, Ismail Omar Guelleh inaugurated Saturday the new road linking to Tadjoura Obock. This important communication channel and puts a definitive end to the isolation of the historic capital of the country.

*Arrived first at Tadjoura, aboard a patrol boat of the Navy Djibouti, the head of state was welcomed by the prefect of the region, Abdourazak Daoud and several government ministers, including Minister of Equipment and Transport, Ali Hassan Bahdon.

The Head of State then moved to the main square of the city of seven mosques, which marks the starting point of the road, where he was greeted by a jubilant crowd. After having heard the explanations of the project manager, and proceeded to cut the ribbon, the president and his entourage headed to Obock.

To accommodate the head of state, the entire population of the city of Obock had made an appointment to the Prefecture, holding banners with the inscriptions translated real enthusiasm. "A president builder of roads," could be read for example of one of these banners. Aware of experiencing a historic day, the Obockois showed their joy.

In this remote corner of the north, the land connection with the capital, via Tadjoura, the other capital of the north has always been the source of all difficulties. Difficulties that may Obockois today to say goodbye. With the new route brand new Tadjoura was never so close, and the time taken to travel to the capital is considerably shortened.

Speaking to local people and an audience of invited foreign head of state warmly thanked the Kuwait Fund for Arab Economic Development, which paid all of the money needed for the construction of this road infrastructure. "

*On behalf of the people of Djibouti, particularly in this population Obock, historic capital of our country, I sincerely thank you, "he declared. It is further directed to Obockois, urging them to take care This "major road infrastructure which is primarily yours."

The engineering costs of the project road-Tadjoura Obock were inspired by a first study to date of 85-86 years. At the time, the Commissioners of Public Works had carried out work to rectify the old track 74 km long, with a journey time of 3 hours, and on which only 4x4 drivers could go there. A second study was conducted in 1994/1995 by the Office of BCEOM study, which provided a partial tarring (only ramps are paved), which reduced the travel time was 2h.

But without allowing vehicles other than 4x4 to borrow the route. Any change after the election of the current president. In 2002, just one last update study, on the basis of which were finally undertaken the work of this road of international standing. This work is divided into two tranches: the first tranche consisted of 9 km of asphalted RN 9 (which stretch from the water plant Tadjourah to the hospital in the city).

The existing road built by the Public Works has been improved by the introduction of a layer of bitumen after repair of some hydraulic structures. The second phase of construction extends to the hospital until Tadjourah Port Obock, where the road was completely rehabilitated and asphalted.

A road "clean and safe". In his speech to mark the official opening of the national road connecting Tadjoura and Obock, the Minister of Transport and Works, Ali Hassan Bahdon, insisted on respect for the environment that led to the execution of the work.
"At the request of His Excellency the President, the environment has been necessary precautions during construction, including the preservation of historical relics and natural areas in the quarrying, without about the measures taken to protect water resources, so rare in these areas, "he said. The minister said safety standards are another aspect that his department was deeply concerned for the work.
*"We have taken utmost account of road safety, by ensuring that the signaling equipment be installed at border crossings difficult to protect the riparian populations."

For Mr. Ali Hassan, the inauguration of the new road "is a historic date for an historic" because "it marks the consolidation of the strategic city of Obock".

The Minister of Transport and Public Works has finally described the new track "route develop." "Because it will allow a youth Hayoo to assert its expertise and comparative advantages, benefit from the influx of investors and tourists that will not fail to attract this beautiful natural site and marine tourism."
 

·
Djibouti
Joined
·
6,124 Posts
Discussion Starter · #3 ·
Le chef de l’Etat donne le coup d’envoi des travaux de la RN 11

Le Président de la république, Ismaïl Omar Guelleh, a donné aujourd’hui le premier coup de pioche des travaux de construction de la Route Nationale N°11, reliant Tadjourah à Balho.

L’événement, célébré dans la liesse populaire a rassemblé aujourd’hui, au PK 9, l’ensemble des membres du gouvernement, le Président de l’Assemblée Nationale, Idriss Arnaoud Ali, des parlementaires, des représentants du Corps diplomatique, et des organisations internationales accréditées à Djibouti, ainsi qu’un parterre d’officiels issus de tous les horizons.

A noter également la présence d’invités de marque en l’occurrence le ministre koweitien des Travaux Publics et des Municipalités, le Dr. Fadl Safr Ali qui était à la tête d’une importante délégation dont notamment le Directeur général adjoint du Fonds Koweitien de développement Economique Arabe.

C’est une immense foule, provenant des différentes localités du district de Tadjourah qui s’est rassemblé ce matin, sur le terre plein du PK9 où démarreront, les travaux de la futur RN 11.

Cette marée humaine qui n’a eu de cesse d’acclamer le Président tout au long de la cérémonie a célébré l’événement dans l’euphorie.

Le Président a été accueilli à son arrivée sur le site par le Premier Ministre, Dileita Mohamed Dileita, et par le ministre des Transports et de l’Equipement, Ali Hassan Bahdon, en présence du Préfet de Tadjourah, Abdourazak Daoud.

Le Chef de l’Etat a fait ensuite le tour du site, rendant ainsi hommage à cette foule qui a salué ce projet d’envergure dont l’impact économique les touchent directement.

Les travaux de la Route Nationale N°11, financés par le Koweït à hauteur de 12 milliards de nos francs, s’étaleront sur 36 mois. Longue de 110 kilomètres et large de 9 mètres, la RN 11 reliera Tadjourah à Balho, via Randa et Dorra.

Cet axe routier aura non seulement le mérite d’accélérer et d’appuyer le développement économique et social dans la région, mais aussi d’exploiter de façon prépondérante leurs potentialités économiques et touristiques, d’où l’importance de l’initiative.

Le ministre koweitien des Travaux Publics et des Municipalités, le Dr. Fadl Safr Ali, qui a ensuite pris la parole, a transmis au Chef de l’Etat les salutations de l’Emir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah. Le Dr. Fadl Safr Ali, a par la suite réitéré les liens fraternels qui unissent les dirigeants et les peuples de deux pays.

Le ministre koweitien a déclaré que son pays est résolu à accompagner l’élan vers le développement de Djibouti, ajoutant qu’il priait Dieu Tout Puissant d’accompagner les efforts des autorités djiboutiennes.

Le ministre djiboutien des Transports et de l’Equipement qui a ensuite pris la parole a expliqué que les travaux de cette route s’inscrivent toujours dans le cadre de cette politique nationale de développement des infrastructures et plus particulièrement la réalisation de la plateforme du corridor Nord qui sera selon lui le 2ème corridor international reliant ainsi le futur port de Tadjourah à la RN 11.

Le ministre qui s’est accordé une brève parenthèse pour annoncer les projets d’envergures dont bénéficieront les districts du Sud du pays comme les routes Djibouti, Holl-Holl, Ali-Sabieh ou Dikhil, Assa-Eyla, Lac Abbé, est largement revenu sur la valeur stratégique régionale de la RN 11.

‘’ Cette route a une valeur stratégique régionale car elle dispose d’un hinterland nord éthiopien qui dépend aujourd’hui du Port de Djibouti pour ses exportations’’ a expliqué le ministre.

’’ Avec le futur port de Tadjourah, a-t-il souligné, cette route constituera un nouveau corridor avec l’Ethiopie qui donnera un essor important au développement économique de cette région’’.

Ali Hassan Bahdon a indiqué que ‘’ le projet de développement minier en cours constituera l’essentiel de l’export éthiopien utilisé par cette route’’.

Il a conclu que ‘’ l’événement qui nous rassemble aujourd’hui est d’autant plus important qu’il marque une nouvelle étape dans le développement économique du pays au même titre que la cérémonie de la pose de première pierre du Port de Doraleh’’.

C’est avec le sentiment du devoir accompli que le Chef de l’Etat s’est adressé à la population du district de Tadjourah déclarant d’emblée qu’il venait de s’acquitter d’une promesse qu’il avait lors des précédentes élections.

Sur ce, le Président de la république a aussitôt annoncé la pose de la première pierre du futur port de Tadjourah dans les mois à venir, provoquant les applaudissements de l’assistance.

Le Président Guelleh annoncé également ‘’ le lancement, dans le courant de l’année, des travaux de la ligne de chemin de fer reliant Sagallou à Mékelé via El-Dar’’.

Tadjourah doit retrouver sa splendeur d’antan, a dit le Chef de l’Etat qui a rappelé que ‘’la ville blanche, a derrière elle, une longue histoire de corridor commerciale avec l’Ethiopie’’.

‘’Jadis c’est par le port de Tadjourah que passaient les marchandises destinées à l’Ethiopie’’ a dit le Président.

Ismaïl Omar Guelleh a vivement remercié enfin le gouvernement et le peuple koweitien pour les efforts significatifs en faveur du développement socio-économique du pays.

‘’Une fois de plus, l’occasion qui réunit les deux pays confirme les liens solides qui unissent les deux pays’’ a dit le Chef de l’Etat qui a ensuite dévoilé la plaque de la RN 11 avec son hôte, en l’occurrence le ministre koweitien des Travaux Publics et des Municipalités, le Dr. Fadl Safr, sous les applaudissements de l’assistance.
source



27/12/2010 - The head of state gives the kick-off the work of the RN 11

The President of the Republic, Ismail Omar Guelleh, today gave the first sod for construction of National Highway No. 11, linking to Tadjourah Balho.

The event, celebrated in jubilation gathered today at KP 9, all members of the government, the President of the National Assembly, Ali Idriss Arnaoud, parliamentarians, representatives of the Diplomatic Corps, and international organizations accredited to Djibouti, and an audience of officials from all backgrounds.

Also note the presence of distinguished guests in this case the Kuwaiti Minister of Public Works and Municipalities, Dr. Fadl Ali Safr who headed a large delegation including the Director General of Kuwait Fund for Arab Economic Development.

This is a huge crowd from different localities of Tadjourah district who gathered this morning on the ground full of PK9 which will start the work of the future RN 11.

This human tide that has continued to cheer the President throughout the ceremony celebrated the event in the euphoria.

The President was greeted on his arrival at the site of the Prime Minister, Mohamed Dileita Dileita, and the Minister of Transport and Works, Ali Hassan Bahdon, in the presence of the Prefect of Tadjourah, Abdourazak Daoud.

The Head of State then made around the site, thus honoring the crowd that greeted this ambitious project whose economic impact directly affecting them.

The work of National Highway No. 11, funded by Kuwait at 12 billions francs, will be spread over 36 months. 110 km long and 9 meters wide, the RN 11 to connect Tadjourah Balho via Randa and Dorra.

This highway will not only deserves to accelerate and support the economic and social development in the region, but also to exploit their potential by a preponderance of economic and tourism, hence the importance of the initiative.

The Kuwaiti Minister of Public Works and Municipalities, Dr. Fadl Safr Ali, who then took the floor, sent the Head of State the greetings of the Emir of Kuwait Sheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah. Dr. Ali Fadl Safr, subsequently reiterated the fraternal ties that unite the leaders and peoples of both countries.

The Kuwaiti minister said his country is committed to support the momentum towards the development of Djibouti, adding that he prayed God Almighty to support the efforts of the Djibouti authorities.

The Djiboutian Minister of Transport and Public Works who addressed the meeting explained that the work of this road still fall within the national policy of infrastructure development, especially the realization of the platform of the Northern Corridor would anticipate him the second international corridor linking port and the future Tadjourah to the RN 11.

The minister has given a brief aside to announce large-scale projects that will benefit the southern districts of the country such as roads Djibouti, Holl-Holl and Ali-Sabieh Dikhil, Assa-Eyla, Lake Abbe, is largely income on the strategic value of the regional RN 11.

'' This road has a regional strategic value because it has a hinterland northern Ethiopia which today the Port of Djibouti for its exports'' the minister said.

'' With the future port of Tadjourah, he said, this road will be a new corridor with Ethiopia that will reap major benefits in economic development in this region.''

Ali Hassan Bahdon said that'' the mine development project in progress will form the bulk of the Ethiopian export uses this road.''

He concluded that'' the event that brings us together today is even more important that it marks a new stage in economic development as well as the ceremony of laying the foundation stone of the Port of Doraleh ''.

It is with a sense of accomplishment that the Head of State addressed the district's population Tadjourah stating outright that he had to fulfill a promise he had in previous elections.

On this, the President of the Republic immediately announced the laying of the cornerstone for the future port of Tadjoura in the coming months, leading the applause of the audience.

President Guelleh also announced the launch'' in the course of the year, the work of the railway line linking Sagallou Mekele via Dar-El''.

Tadjourah must regain its former glory, said the Head of State recalled that'' the White City, has behind it a long history of commercial corridor with Ethiopia''.

'' Once this is by wearing Tadjourah passing that goods destined for Ethiopia'' the President said.

Ismail Omar Guelleh expressed deep appreciation to the Government and finally the Kuwaiti people for significant efforts in favor of socio-economic development.

'' Once again, the occasion that brings the two countries confirms the strong relationship between the two countries,'' said the Head of State who then unveiled the plaque of the RN 11 with its host, the case the Kuwaiti Minister of Public Works and Municipalities, Dr. Fadl Safr, to applause from the audience.
 

·
Banned
Joined
·
4,436 Posts
Very nice. We should continue like that. Why is it five sided? have you driven there Ras?

The pedestrian crossing system is a nightmare, they should also fix that so folks don't just cross whenever they get an opportunity, they should follow rules and wait for their time at the correct/designed spot.

Looking forward to the loyada road. I will be cruising to Borama :cheers:
 

·
Djibouti
Joined
·
6,124 Posts
Discussion Starter · #6 ·
09-09-2012 - Djibouti/Chine Des projets communs d’infrastructures routières

Le ministre de l’Equipement et des Transports, M. Mohamed Moussa Ibrahim, et un représentant de la société China Civil Engineering Construction Corporation à Djibouti ont entériné jeudi dernier au cabinet du ministre la signature d’un mémorandum d’entente sur divers projets d’infrastructures.

Le protocole d’accord porte sur la construction d’une route longue de 22 kilomètres au Day ou RN9, la réhabilitation partielle de la route du Roi Fahd, ou route nationale 9 et l’aménagement de 8 kilomètres des voies urbaines de Djibouti ville.

Ainsi, la conclusion de ce mémorandum d’entente vient matérialiser l’excellence des relations bilatérales de coopération que la République de Djibouti et la République Populaire de Chine entretiennent.

Le fait confirme aussi la volonté manifeste des autorités de Beïjing de jouer un rôle prépondérant dans le financement des projets nationaux d’infrastructures routières, portuaires et ferroviaires.

A cet égard, il importe de souligner que le Ministère de l’Equipement et des Transports et cette même société chinoise, plus connue sous son acronyme anglais de CCECC, avaient signé une précédente convention sur la réhabilitation du corridor nord.

Outre ce rappel, la finalisation du chantier de la RN9 devra faciliter l’accès des touristes nationaux et étrangers au plateau du Day.

Une projection aussi optimiste augure de lendemains meilleurs pour le développement local de cette zone enclavée dans la région de Tadjourah.

En attendant, le ministre de l’Equipement et des Transports, M. Mohamed Moussa Ibrahim, a émis le souhait que les différents chantiers inhérents au mémorandum d’entente, signé jeudi dernier avec la CCECC, puissent aboutir dans les délais prévus.
source
 

·
Djibouti
Joined
·
6,124 Posts
Discussion Starter · #7 · (Edited)
I just made this map to make it easier to follow through:

In Black: Existing major roads. Note that it connects the capital to the 5 regional capitals (Arta, Ali Sabieh, Dikhil, Tadjoura and Obock)

In Red: Planned or U/C roads.

- Djibouti - Loyada (Somalia border)

- Djibouti- HolHol- Ali Sabieh

- Tadjoura- Dorra -Balho

- Dikhil-As Ela- Abbe Lake


 

·
Djibouti
Joined
·
6,124 Posts
Discussion Starter · #8 ·
That black star south of Djibouti city is the Shabelley village (spelled Chabellei on the map) that will be the site of the new int'l airport. I guess that the new Djibouti- HolHol- Ali Sabieh road will link the new airport to both cities.
 

·
Djibouti
Joined
·
6,124 Posts
Discussion Starter · #9 ·
Djibouti va se doter de stations de pesage pour préserver la qualité de ses infrastructures routières

DJIBOUTI septembre (Xinuha) - Djibouti vient d'annoncer la mise en place d'un système de contrôle au moyen de ponts-bascules de stations de pesage situés sur les axes routiers pour préserver la qualité des infrastructures routières du pays.

Le projet prévoit de déterminer les conditions d'utilisation par les usagers des infrastructures et met en place des mesures de protection par l'instauration des stations de pesage pour contrôler les charges et poids des véhicules susceptibles de dégrader les infrastructures routières et porter atteinte à la sécurité des personnes, des biens et de l'environnement.

Le projet vise ainsi à limiter les surcharges des camions endommageant les routes par la fixation d'un seuil de tolérance du poids total autorisé en charge (PTAC). Il instituera par la même occasion une charge limite légale pour tout véhicule circulant sur les réseaux routiers afin de prévenir des dégradations résultant d'une circulation routière non appropriée. 1.200 camions chargés circulent en moyenne chaque jour entre le port de Djibouti et l'Ethiopie dont le gouvernement vient d'acheter 3.000 semi-remorques chinoises de marque Sinotruck.
source


Djibouti will provide weighing stations to maintain the quality of its road infrastructure

DJIBOUTI September (Xinuha) - Djibouti has announced the establishment of a control system by means of scales weighing stations located on roads to preserve the quality of the country's road infrastructure.

The project will determine the conditions of use by the users of the infrastructure and implementing protective measures for the introduction of weighing stations to control loads and weights of vehicles likely to damage the roads and undermine the safety of persons, property and the environment.

The project aims to reduce the overload trucks damaging roads by setting a threshold of total vehicle weight (carrying). It will establish the same time a legal load limit for all vehicles traveling on roads to prevent damage resulting from improper traffic. 1,200 truckloads daily average flow between the port of Djibouti and Ethiopia, whose government has bought 3,000 Chinese trailers brand Sinotruck.
 

·
Djibouti
Joined
·
6,124 Posts
Discussion Starter · #10 ·
KFAED, Djibouti sign kd 15 mln 2nd loan agreement

KUWAIT, Nov 19 (KUNA) -- A loan agreement of 15 million Kuwaiti dinars (kd) was signed here on Tuesday between the State of Kuwait, represented by the Kuwait Fund for Arab Economic Development (KFAED) and the Republic of Djibouti.

The loan agreement, which was signed on the sidelines of the 3rd Africa-Arab Summit, KFAED will provide a second loan of KD 15 million (equivalent to about USD 52.2 million) to assist in the financing of Tadjoura- Balho road project (Sheikh Sabah Al-Ahmad Road).

The agreement was signed on the behalf of the KFAED by its Director General Abdulwahab Al-Bader whereas it was signed by the Djiboutian side by Minister of Foreign Affairs and International Cooperation and government spokesman Mahmoud Ali Youssouf.
source
 

·
Registered
Joined
·
102 Posts
Djibouti has so much potential and ambition for such a small country, I admire that. I understand that there are limited natural resources such as oil and gas but what is amazing is that it didnt stop you from developing the service and facility oriented economy as well as developing tourism industry. Much love from Somalia :)
 

·
Djibouti
Joined
·
6,124 Posts
Discussion Starter · #13 ·
Djibouti : lancement de la dernière phase des travaux de réhabilitation de la RN1

Le ministre djiboutien des Transports, M. Moussa Ahmed Hassan, a donné lundi le coup d'envoi de la dernière phase des travaux de réhabilitation de la Route Nationale 1 (RN1).

Financés par l'Union Européenne (UE) à hauteur de 7 millions d' euros, les travaux qui viennent de débuter s'inscrivent dans le cadre d'un vaste projet visant la rénovation de la RN1, voie principale d'accès à la capitale djiboutienne et par où transitent notamment les marchandises à destination de l'Ethiopie voisin.

Présidée par le ministre djiboutien des Transports, la cérémonie d'inauguration de ces travaux a réuni sur place d' importantes personnalités dont le représentant de l'UE à Djibouti, M. Jospeh Silva.

Selon M. Hassan, la réhabilitation de la RN1 devrait permettre notamment d'assurer désormais dans de meilleures conditions la circulation des biens et des personnes via le corridor djibouto- éthiopien
source

Djibouti : launch of the final phase of the rehabilitation of the RN1

Djibouti's Minister of Transport, Mr. Moussa Ahmed Hassan gave Monday kick off the final phase of the rehabilitation of National Route 1 (RN1 ) .

Funded by the European Union ( EU) to the tune of 7 million euros, the work has just started to form part of a larger project to renovate the RN1, main access road to the capital Djibouti and where such transit goods to neighboring Ethiopia .

Chaired by the Djiboutian Minister of Transport, the opening ceremony of this work has met on site of important personalities including the EU representative in Djibouti , Mr. Jospeh Silva.

According to Mr Hassan, the rehabilitation of the RN1 should make it possible to ensure better conditions now in the movement of goods and people through the Djibouti-Ethiopia corridor
 

·
Djibouti
Joined
·
6,124 Posts
Discussion Starter · #17 ·
Communication du Ministère de l’Equipement sur les projets de construction des infrastructures des transports

Le Ministre de l’Equipement et des transports a fait une communication au Conseil des Ministres sur les principaux projets de construction des infrastructures des transports en cours d’exécution et programmés.

Il a rappelé la stratégie de développement du gouvernement dans ce domaine visant à créer plus d’emplois par une politique d’investissement massifs.

Il a indiqué que de par sa position géostratégique, notre pays ambitionne de devenir une plateforme de services commerciaux et logistiques pour la région du golfe d’Aden et celle des Grands Lacs.

Le gouvernement a ainsi engagé d’importants projets portant sur le développement des infrastructures portuaires, ferroviaires et routières et destinés à faciliter l’accès aux marchés de la région et accroître les échanges commerciaux.

Le Ministre a fait part du bon déroulement de tous les grands projets qui connaissent un taux d’avancement très satisfaisant dans l’ensemble.

Il a souligné que des financements ont été mobilisés pour la construction de la nouvelle ligne de chemin de fer reliant Djibouti à l’Ethiopie pour une enveloppe de 103 milliards FD dont la fin des travaux est prévue en octobre 2015, ainsi que pour la construction de nouveaux ports.

Le ministre a informé du taux d’avancement des travaux notamment la construction du Port de Tadjourah d’un montant d’environ 13 milliards FD qui sera achevé en août 2016 et sur le projet de construction du Port de Goubet pour une enveloppe de 11 milliards FD, dont les travaux s’achèveront en février 2016.

Dans les domaines routiers, le Ministre a indiqué la fin des travaux des routes de Loyada et du Grand-Bara. D’autre part, d’une enveloppe de 13,5 milliards FD, la route de Tadjourah-Balho, dont la fin des travaux est prévue en août 2016 et la route de Nagad, sont en cours de réalisation.

Tous ces projets d’envergures pour un montant total de 216 milliards FD visent à hisser notre pays vers un développement durable et intégré.

Ils ont pour objet de donner au système de transport le niveau d’efficacité et de compétitivité nécessaire lui permettant de jouer un rôle déterminant dans le développement des échanges extérieurs de la Corne d’Afrique et de participer de façon significative à l’activité de transport international en faisant de notre pays le grand site intermodal régional.

Enfin, il a indiqué que d’autres projets sont programmés notamment un projet de construction d’un chemin de fer Tadjourah-Assaîta d’un montant d’environ 180 milliards FD, ainsi que la construction d’une autoroute reliant Djibouti-Holl-Holl-Ali-Sabieh-Galileh et d’une route Obock-Doumeira.

Le Conseil a souligné l’importance stratégique que revêt la réalisation de ces grands projets pour le renforcement de la compétitivité de l’économie du pays et la création d’emploi. Il a exprimé sa satisfaction quand à la progression du rythme de constructions de ces infrastructures.
source:ADI


Communication of the Ministry of Infrastructure on construction projects of transport infrastructure

The Minister of Equipment and Transport made a presentation to the Council of Ministers on key construction projects of transport infrastructure running and programmed.

He reiterated the government's development strategy in this area to create more jobs through a massive investment policy.

He said that due to its geostrategic position, our country aims to become a platform for commercial and logistics services for the Gulf of Aden region and the Great Lakes.

The government has launched major initiatives for the development of port, rail and road infrastructure and to facilitate access to markets in the region and increase trade.

The Minister expressed the smooth running of all major projects experiencing a very satisfactory rate of progress overall.

He stressed that funding was mobilized for the construction of the new railway line between Djibouti to Ethiopia for a budget of 103 billion FD whose completion is scheduled for October 2015 and for the construction of new ports.

The Minister informed of the progress of work including construction rate of Tadjourah port in the amount of about 13 billion FD which will be completed in August 2016 and the Goubet Port construction project for a budget of 11 billion FD, whose work will be completed in February 2016.

In road areas, the Minister indicated completion of roads Loyada and Grand-Bara. In addition, a budget of 13.5 billion FD, the Tadjourah-Balho road, whose completion is scheduled for August 2016 and the Nagad road are underway.

All these projects spans totaling 216 billion FD aim to raise our country to a sustainable and integrated development.

They are intended to give the transport system the level of efficiency and competitiveness necessary for it to play a decisive role in the development of foreign trade in the Horn of Africa and to participate meaningfully in the transport activity International in making our country the great regional intermodal site.

Finally, he indicated that other projects are planned including a project to build a Tadjourah-Assaîta railway in the amount of about 180 billion FD, and the construction of a highway connecting Djibouti-Holl Holl-Ali Sabieh- Galileh and a new Obock-Doumeira road.

The Council underlined the strategic importance of the implementation of these major projects for strengthening the competitiveness of the economy and job creation. He expressed satisfaction at the progress when the pace of construction of these infrastructures.
 

·
Djibouti
Joined
·
6,124 Posts
Discussion Starter · #19 ·
Le président de la République donne le coup d’envoi des travaux de construction de l’axe routier reliant la capitale au poste frontalier de Galillé via Holl-Holl et Ali-Sabieh


15/06/2015

Le président de la République, M. Ismail Omar Guelleh, a donné ce lundi le coup d’envoi des travaux de construction de l’axe routier reliant la capitale au poste frontalier de Galilée en passant Holl-Holl et Ali-Sabieh.

La cérémonie de lancement de ce vaste chantier qui devrait déboucher sur la construction d’une autoroute à voies multiples destinée à alléger le poids du trafic sur le corridor djibouto-éthiopien, a vu la participation des membres du gouvernement, des parlementaires, des représentants des organisations internationales et du corps diplomatique accrédité à Djibouti, ainsi que de nombreuses autres personnalités civiles et militaires.

Le lancement des travaux de construction de la route Djibouti-Galillé intervient quelques jours seulement après l’inauguration par le président Guelleh du tronçon Nagad-Galillé dans le cadre de la création de la nouvelle ligne de chemin de fer Djibouti-Addis-Abeba.

L’axe routier Djibouti-Galillé, de par sa capacité opérationnelle et ses normes de construction, se veut un projet particulièrement porteur qui, tout en respectant les standars internationaux, permettra de générer de retombées économiques importantes.

Sa mise en œuvre s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de redynamisation des infrastructures que le gouverment djiboutien a entrepris dans l’objectif affiché de doter notre pays d’installations modernes à la hauteur de son ambition de devenir une plate-forme commerciale régionale.

Outre le nouveau chemin de fer djibouto-éthiopien, la route Tadjourah-Balho, en cours de construction, fait partie de ces projets d’envergure dont la réalisation devrait permettre à notre pays d’amorcer le cap vers le développement durable.

Dans son discours prononcé lors de la cérémonie de lancement des travaux de construction de la route Djibouti-Galillé, le chef de l’Etat a abondé dans le même sens. "Notre aspiration, a-t-il dit, à devenir un carrefour de transbordement pour désenclaver la région passe par la disponibilisation des infrastructures adaptées."

Soulignant les opportunités économiques liées à cette multitude de projets de développement, le président a exhorté toutefois les opérateurs du secteur privé à créer les conditions permettant à nos jeunes de se former et de se professionnaliser.

"Le gouvernement, dans le cadre du dialogue secteur privé/secteur public, est prêt à les accompagner dans ce nouveau défi", a-t-il déclaré en substance.
source: ADI

The President gives the kickoff of the Djibouti-Galillé highway construction

15/06/2015

The President of the Republic, Mr. Ismail Omar Guelleh, on Monday gave the kick off of the highway construction linking the capital to the border post of Galilee via Holl-Holl and Ali Sabieh.

The launching ceremony of this vast project which should lead to the construction of a multi-lane highway designed to ease the burden of traffic on the Djibouti-Ethiopia corridor, saw the participation of government officials, parliamentarians, representatives of international organizations and diplomatic corps accredited in Djibouti, as well as many other civil and military personalities.

The construction launch of the Djibouti-Galillé road comes just days after the inauguration by President Guelleh of the Nagad Galillé-section as part of the creation of the new Djibouti-Addis Ababa railway line.

The Djibouti-Galillé highway, by its operational capacity and its building standards, aims to be a particularly promising project that, while respecting international standards, will generate substantial economic spin-offs.

Its implementation is part of a vast program of infrastructure revitalization that the Djiboutian government began with the stated objective of providing our country with modern facilities at the height of its ambition to become a regional trade platform.

Besides the new Djibouti-Ethiopia railway, the Tadjourah-Balho road, under construction, is one of these major projects whose realization will allow our country to begin a course for sustainable development.

In his speech at the launching ceremony of construction of the Djibouti-Galillé road, the Head of State has expressed the same sense. "Our aspiration, he has said, to become a transhipment hub to open up the region through availing appropriate infrastructure."

Highlighting the economic opportunities related to the multitude of development projects, however, the president has urged the private sector operators to create the conditions allowing our young people to train and professionalize.

"The government, in the private / public sector dialogue, is ready to support them in this new challenge," he said.
 

·
Djibouti
Joined
·
6,124 Posts
Discussion Starter · #20 ·
^^ The southern motorway: the country's first motorway was launched and will link the capital with Holhol, the new airport, Ali Sabieh and on to the Ethiopian border (Galilé border crossing).



In red: The southern motorway

In blue: the U/C railway line

The Djibouti - Ali Sabieh corridor is being turned into an economic zone.
 
1 - 20 of 29 Posts
Top