SkyscraperCity Forum banner
1 - 1 of 1 Posts

·
Registered
Joined
·
6,423 Posts
Discussion Starter · #1 ·
Secteur Planchat Vignoles

















Secteur Planchat Vignoles
Lieu : Paris XX°
Maître d’ouvrage : OPAC de Paris
Architecte : Edouard François
Assistants : Christel Culos, Randa Kamel, Marika Lemper, Nicola Marchi, Petra Pferdmenges.
Stagiaires : Nicolas le Gal la Salle, Charles Mantoux, Alexia Tourette, Julien Ventalon
Bureau d’études : BETOM
Economiste : Philippe Talbot & associés
Superficie : 6440m² surface habitable, 10
Programme :
98 logements , 11 ateliers d’artiste, commerces, 52 places de parking
Date du concours : juin 2003 – Réalisation en cours

Pour inscrire le plus « discrètement », les 100 logements et ateliers d’artistes dans ce quartier, nous avons concentré notre intervention au cœur de l’îlot.
Les impasses et les cours sont restées à ciel ouvert. L’intervention sur la rue se limites à des serres, qui agissent comme une mémoire de champ horticole, et qui sont en fait l'entrée de notre opération
Au cœur de l’Îlot s’opposent le rythme dense d’une façade végétale à la succession de petites maisons de ville.




Options architecturales et insertion du programme dans le site
A l’analyse du plan de masse, on pourrait hâtivement conclure que le projet est ficelé. Il n’en est rien.
Trois réflexions nous guident et permettent d’aboutir à notre projet.
La première est notre intérêt profond pour les impasses et cours très typiques de ce quartier.
C’est une donne importante à prendre en compte et à réussir.
Nous avons un intérieur d’îlot dense, desservi par des cours très étroites.
Notre première réflexion a été de les laisser à ciel ouvert et de ne surtout pas construire sur les rues.
Les seuls bâtiments que nous implanterons sont : une petite maison servant d’entrée de garage avec une porte comme s’il s’agissait d’un petit atelier artisanal et deux petites serres horticoles, respectivement sur la rue de Terre Neuve et la rue des Vignoles.
Les petites serres sur rue, outre leur aspect poétique agissant comme une mémoire de champ horticole, sont en fait l’entrée de notre opération. Elles sécurisent les cours qui pourront être fermées à certaines heures du jour ou de la nuit, au gré des usagers : Notre serre servant alors de hall d’entrée comme s’il s’agissait d’entrer dans un immeuble, on y trouvera le local vélo, le courrier et l’ascenseur qui mène au parking. En traversant la serre, notre hall, on se retrouve dans les cours.
Notre deuxième réflexion a été de simplifier le système de desserte de notre îlot en isolant l’impasse des Souhaits des deux autres impasses.
Nous concentrerons notre programme de logements sur les cours des Crins et de Casteggio pour détacher et dédier l’impasse des Souhaits et son retour sur la rue de Buzenval à une petite cité d’artistes et d’artisans.
Les activités ne seront pas mélangées aux logements.
Les activités auront leurs propres cours, ouvertes sur les rues de Buzenval et des Vignoles.
Les logements seront eux sécurisés par l’intermédiaire des serres horticoles. Un passage avec digicode reliera les deux ensembles.
La troisième réflexion a été de jouer avec l’économie du projet plutôt que de la subir. L’économie peut être un critère de conception en ce sens où elle favorise les solutions simples au détriment de choix plus habiles, plus complexes. C’est le choix que nous avons décidé de faire.
On a commencé avec le parking qui doit avec les logements former un tout homogène. Le situer entre la cour des Crins et la cour de Casteggio sur un seul niveau avec des logements au-dessus est incontestablement un choix simple et économique.
Cela nous a donné tout naturellement un immeuble en cœur d’îlot autour duquel doit s’organiser le reste du programme. Nous en avons végétalisé les façades. Il est assez logique de trouver de la verdure en cœur d’îlot. Ce paysage sera offert par notre bâtiment végétal. Notre immeuble aura une structure simpliste pour correspondre au parking. On y trouvera les trois pièces. Ils seront traversants, répétitifs et desservis par l’extérieur.
Les trois pièces auront tous leur séjour au Sud, ouvert sur un grand balcon intimisé par notre rideau de nature.
Autour de notre bâtiment central, se trouveront les petites maisons, les quatre pièces.
Pour effacer un peu la promiscuité des logements due à l’étroitesse des cours, tous les logements auront autant que faire se peut plusieurs orientations, comme ceux de l’immeuble central.
L’ambiance dans les cours sera rendue d’autant plus surprenante que de part et d’autre se feront face deux paysages : un paysage de nature d’un côté et de l’autre, un ensemble de petites maisons à la volumétrie chahutée.
Pour différencier les maisons, on les a dotées de matériaux différents. Maison de cuivre, de zinc, de brique, de bois, de béton.
En entrant les données financières dans un tableau, cela nous a donné tout naturellement la juste répartition entre les maisons de cuivre forcément les plus chères et les autres. La méthode du tableau est une méthode simple et juste pour arriver à au budget et différencier au mieux chacune des maisons.
Pour finir :
Le reste du programme, les deux pièces et studios ont été logés dans les immeubles à réhabiliter. Les immeubles étant tout petits, cela a été très facile à faire.
Les grandes façades végétales seront réalisées à l’aide de plantes grimpantes fleurissantes variées telles que les clématites et des glycines poussant sur un grillage de cuivre vert.

Les sols des impasses seront plantés d’arbres du côté de l’immeuble et pavés.
La petite cité d’artistes et d’artisans sera faite de maisons et d’ateliers individuels, reprenant en façade comme en volumétrie les archétypes des ateliers typiques de l’arrondissement.
Nous proposons de faire un peu plus de logements sans pour autant atteindre une densité maximale.
Il nous semble que ces cours vivent mieux quand leurs alignements sont constitués.
Ne pas construire sur rue laisse des vides et la végétation des façades donne un sentiment typique de ces cœurs d’îlots à redécouvrir.


source : http://www.edouardfrancois.com/
 
1 - 1 of 1 Posts
This is an older thread, you may not receive a response, and could be reviving an old thread. Please consider creating a new thread.
Top