SkyscraperCity banner

1 - 20 of 882 Posts

·
Banned
Joined
·
878 Posts



Appel d’offres pour la réalisation d’études relatives aux tramways de Sétif et Annaba

L’Entreprise du métro d’Alger a lancé deux avis d’appel d’offres nationaux et internationaux restreints pour la réalisation des études relatives aux premières lignes de tramway de Sétif et Annaba, apprend-on, mardi, auprès de cette entreprise. Ces appels d’offres portent sur la réalisation des études d’avant-projet détaillé (APD), les dossiers de consultation des entreprises (DCE), l’assistance aux contrats des travaux (ACT) et la maîtrise d’oeuvre du tramway de ces deux villes, précise la même source. Ils s’adressent aux entreprises qualifiées dans le domaine des études de transport, précise la même source, qui fixe au 25 avril la date du dernier délai de dépôt des offres techniques et financières. Le tracé du tramway d’Annaba, dont l’étude de faisabilité a été achevée, va de Oued El Kobba à Annaba, à la sortie Est d’El Bouni, sur un parcours de 14,5 km, rappelle-t-on. Quant au projet du tramway de la ville de Sétif qui devrait être livré en 2015, il permettra d’assurer le transport de quelque 5.000 usagers/heure avec une moyenne de 4 mn entre chaque voyage. Il prévoit la réalisation de deux premières lignes de 22,7 km chacune et desserviront, pour la première, les grandes zones urbaines de l’Est de la ville aux deux pôles universitaires en passant par la cité 8 Mai 1945, tandis que la deuxième desservira la zone El Hidhab (Nord-Est) au centre-ville. Une troisième ligne d’une longueur de 8,7 km reliera la nouvelle cité Gaoua (nord) à la zone urbaine de Boussekine. Ces projets, qui entrent dans le cadre du plan quinquennal 2009-2013, s’inscrivent dans les efforts d’amélioration de la qualité des prestations de service, en matière de transport collectif urbain. Sur un ensemble de dix lignes de tramways, trois lignes sont en cours de réalisation à Alger, Oran et Constantine, auxquelles s’ajoutent celles de Sétif, Annaba, Sidi Bel Abbès, Ouargla, Batna et Mostaganem dont les études de faisabilité sont terminées ou en cours d’achèvement. Ouzna Mesroua
 

·
Unregistered User
Joined
·
5,722 Posts
Setif, Le tramway et « La Colombe »
Deux grands projets appelés à moderniser la ville


Les concepteurs du tramway de Sétif ont donc prévu, dans leurs études, un tracé qui touchera aussi bien le centre-ville où la densité de la population est des plus importantes, que les zones périphériques de la cité.

Prévu pour entrer en service en 2015, le tramway de Sétif dont le coût global avoisine les quelque 37 milliards de dinars, figure parmi les projets structurants les plus importants de la capitale des Hauts-Plateaux eu égard à l’impact qu’aura ce moyen de transport sur la fluidité de la circulation urbaine et les déplacements des habitants tout comme d’ailleurs le mégaprojet foncier «La Colombe» de Sétif dont les études techniques du projet initié par la wilaya de Sétif dans sa projection à l’horizon 2020, ont atteint une étape «avancée».

Le tramway de Sétif est en bonne voie, c’est ce qui ressort de la dernière décision d’attribution Samam le mieux placé, a-t-on appris, selon les résultats de l’évaluation des offres techniques et financières au lendemain de la clôture de la mission du bureau d’étude franco-belge dans le domaine de l’étude de faisabilité du tramway de Sétif qui aura duré près de deux années.

Les partenaires de ce grand projet étant, les représentants du ministère des transports, le bureau d’étude franco-belge et le comité de suivi des grands projets de la wilaya. C’est ainsi que cette étape concerne l’étude de la première grande ligne de 15 km qui constituera « l’épine dorsale » du parcours puisqu’elle desservira les quartiers denses en population de l’est de la ville avant de rejoindre le 2e pôle universitaire d’El-Bez (ouest de Sétif).

La deuxième ligne reliera, pour sa part le 3e pôle universitaire à l’est, les quartiers à forte densité de population en cours de réalisation au nord-est de la ville et les cités situées en zone Sud « avec une correspondance qui permettra d’assurer une liaison interuniversitaire ». D’une longueur de 8,7 km, la 3e ligne reliera le futur centre urbain de Gaoua au centre-ville où est concentré le plus gros des administrations et des services.

Les concepteurs du tramway de Sétif ont donc prévu, dans leurs études, un tracé qui touchera aussi bien le centre-ville où la densité de la population est des plus importantes, que les zones périphériques de la cité. Les rames de 45 mètres de long, et qui circuleront à une « vitesse commerciale » de 19 km/heure en moyenne, auront, selon les conclusions du bureau d’études, une capacité de transport de 5 mille passagers par heure. Il a également mis l’accent aussi sur la nécessité d’éviter la fontaine de Aïn El-Fouara qui fait partie du « patrimoine bâti » de la ville.

«La Colombe» est aussi un projet ambitieux s’il arrive à se concrétiser sur le terrain pour faire du chef-lieu de wilaya une «métropole de dimension internationale», en rapport avec son rang de carrefour régional et son importance économique nationale.

Plus de 200 hectares ont été réservés à ce projet qui sera implanté à l’entrée est de Sétif, non loin de la zone El-Hidhab, qui constitue le nouvel étalement urbain de la ville de Sétif où des dizaines de milliers de logements et d’équipements publics s’y réalisent dans le cadre des deux programmes quinquennaux 2005-2009 et 2010-2014.

« La Colombe » comportera un hôtel cinq étoiles, un centre d’affaires, un grand complexe culturel, des logements hauts standing, des cités financières, un Palais des congrès et une gare intermodale de « modèle inédit en Algérie», selon les concepteurs du projet à Sétif.

Le projet est composé en cinq pôles constitués d’un espace d’échanges et de commerce de 27 ha, appelés à contribuer à l’amélioration du paysage urbain de l’entrée de la ville, d’une cité culturelle et d’animation étalée sur 36 ha, et d’un pôle tertiaire implanté sur 72 ha composé essentiellement d’immeubles, de bureaux et de sièges de sociétés et de banques, de grands espaces de détente ainsi que d’un pôle d’intégration de l’université Ferhat-Abbas sur 18 ha.
Source : Le Midi Libre
 

·
Algerian Citizen
Joined
·
5,057 Posts
TRAMWAYS DE SETIF ET DE ANNABA

Les entreprises algériennes écartées du projet au profit des étrangers

Les projets des tramways de Sétif et de Annaba commencent à prendre forme. L’Entreprise du métro d’Alger (EMA) a lancé, mercredi 2 février, des appels d’offres pour le recrutement de sociétés spécialisées afin de réaliser les études détaillées et assurer le suivi et le contrôle de la réalisation des premières lignes de ces tramways.

Selon l’appel d’offres, la concurrence est ouverte aux bureaux d’études nationaux et étrangers, mais les critères fixés par l’EMA excluent les entreprises algériennes.

L’EMA a fixé des conditions de participation qu’aucun bureau d’études algérien n’est en mesure de satisfaire. Pour soumissionner, les bureaux d’études doivent en effet prouver avoir réalisé au cours des dernières années au moins trois projets similaires d’une longueur minimale de 5 km. Aucun bureau d’études national n’a réalisé ce type d’études. Et pour cause : l’étude du tramway d’Alger, seul projet du genre réalisé en Algérie depuis l’indépendance, a été confiée à des étrangers.

Plus étonnant, L’EMA a fixé des critères qui écartent les bureaux d’études nationaux de toute participation en tant que membres de groupements pour soumissionner à ces projets. Le chef de file du groupement doit être majoritaire et doit avoir réalisé au cours des dix dernières années au moins trois projets similaires d’une longueur minimum de 5 km.

L’EMA a ajouté que chaque membre du groupement doit avoir contribué à la réalisation pendant les cinq dernières années, d’au moins une étude détaillée ou de suivi des travaux de réalisation d’un tramway ou d’un métro. « Les bureaux d’études algériens n’ont pas d’expérience dans le domaine des études de tramways et de métros. S’ils ne peuvent pas participer à des groupements, ils ne pourront jamais acquérir de l’expérience dans ce domaine. Ces projets seront toujours pris par les étrangers », déplore le directeur d’un bureau d’études privé.

Cet appel d’offres illustre les contradictions du discours du gouvernement sur le patriotisme économique. Depuis quelques années, les autorités promettent d’augmenter la part des entreprises algériennes dans les contrats publics. Mais invariablement, ce sont les groupes étrangers qui se taillent la part du lion.
Source: ICI
 

·
Registered
Joined
·
20,629 Posts
Annaba, Sétif, Oran et Constantine
Tramways : lancement de nouveaux projets de réalisation et d’extension de lignes


Annaba et Sétif auront leurs tramways. L’Entreprise du métro d’Alger (EMA), en charge des projets de tramways à travers tout le pays, vient d’attribuer deux contrats. Le premier, d’un montant de 1,32 milliard de dinars, a été remporté par un groupement sud‑coréen mené par Dahwa. Il concerne la réalisation de l’étude d’avant‑projet détaillé et le suivi et contrôle des travaux de réalisation de la première ligne de tramway d’Annaba. Le délai de l’étude est fixé à 16 mois et celui des travaux à 39 mois, soit un total de 55 mois pour achever les travaux. Autrement dit, le retour du tramway à Annaba ne devrait pas intervenir avant 2016.
La ville de Sétif aura également son tramway. L’étude et le contrôle des travaux de réalisation ont été confiés au groupe turc Yuksel Projet pour un montant de 1,63 milliard de dinars. La réalisation de l’étude et l’achèvement des travaux devraient s’achever dans un délai de 58 mois, selon les termes de l’accord.

Les tramways de Constantine et d’Oran, actuellement en réalisation, auront des extensions. A Constantine, l’étude et le contrôle des travaux ont été confiés au groupement espagnol Idom‑Tec4 pour un montant de 1,09 milliard de dinars. L’achèvement des travaux est prévu dans un délai de 37 mois. A Oran, c’est un groupement sud‑coréen mené par Dohwa qui a remporté le projet pour un montant de 1,01 milliard de dinars. Les travaux devraient s’achever dans un délai de 43 mois.
 

·
aghiles
Joined
·
10,967 Posts
Le projet de réalisation du tramway de Sétif démarrera en 2013




Le ministre des Transports, Amar Tou, a annoncé mardi lors de sa visite à Constantine que le tramway de Sétif sera lancé en travaux dans le courant du premier semestre 2013 .

M. Tou a également indiqué, dans ce contexte, que l’année 2013 sera marquée par le lancement "graduel" des travaux de réalisation de 5 autres nouveaux tramways, à Annaba, Batna, Sidi Bel-Abbès, Ouargla et Mostaganem. Il a affirmé que les tramways de Sidi Bel-Abbès, d’Ouargla, de Sétif et d’Annaba seront lancés en travaux "dans le courant du premier semestre 2013", alors que les chantiers de réalisation des deux autres tramways restants seront lancés "d’ici au 2ème semestre 2013".

Ce projet rentre dans un programme national qui permet d’améliorer la qualité de transport urbain. Le tramway d’Alger a finalement vu le jour après deux ans de retard. Les travaux de réalisation du tramway de Constantine et d’Oran sont en cours d’essais techniques avant livraisons avant le démarrage effectif à la fin du premier semestre de l’année 2013.
http://www.setif.info/Le-projet-de-realisation-du,7161
 

·
Big Bang
Joined
·
1,766 Posts
TRAMWAYS DE SETIF ET DE ANNABA

Les entreprises algériennes écartées du projet au profit des étrangers
Encore faudrait-il que les entreprises algériennes ait les moyens et les capacités de construire des tramways :lol:
Soyons réalistes .

Déja on peut s'estimer heureux que les rames vont etre produite chez nous.
 

·
Registered
Joined
·
305 Posts
Ben, surement puisque tous les tramway qui sont entrains d'equiper les grandes villes a lgériennes ont repris les couleurs de leurs equipes de foot, qui sont d'ailleurs les couleurs des villes elle mmes, mais pour Sétif, il se pourrait qu'il soit dans un gris métalisé.
 
1 - 20 of 882 Posts
Top