SkyscraperCity banner
1 - 20 of 33 Posts

·
TUNISIAN MODERATOR
Joined
·
3,071 Posts
Discussion Starter · #1 ·
Depuis plus d’une décennie qu'on parle de restructuration et de modernisation du réseau de transport de la ville de Sfax. La plupart des études d’aménagement de la ville (plan directeur de transport, SDA Grand Sfax, SDGS…) n’ont cessé de proposer des solutions intéressantes pouvant servir de référence pour la préparation d’un document détaillé ou plan de déplacements urbains (voir proposition en fin d'article).

Il s'agit d'un document capital pour la planification et l’organisation des déplacements et de stationnement dans les villes. Ce document a pour objectif de contribuer d'une manière efficace et optimale à rendre une circulation fluide, un espace urbain moins polluant, convivial et plus attractif tout en préservant un haut niveau d'activité économique.

De ce fait des séries de mesures doivent être préconisées par ce dit document, à savoir :

• la réduction du trafic automobile (le mode le plus consommateur d’énergie et le plus générateur de pollution) en ville.
• la régulation et l’orientation du trafic.
• l'augmentation de la part des modes de transport les moins polluants et les moins bruyants, ce but ne pouvant être atteint sans apporter des solutions alternatives à la voiture particulière (encombrante et polluante), à savoir, le transport collectif propre (Métro et bus), la multiplication des rues piétonnes et la mise en place d'un système ingénieux pour encourager l'utilisation du vélo.
• le renforcement du partage modal et de la multimodalité (combinaison de deux ou plusieurs modes de transport) par la création de parcs relais pour favoriser la correspondance et passer de l'utilisation d’un mode à un autre..
En ce qui concerne la mise en place d'un système de transport collectif performant, on doit passer par :
-la mise en place d’un système de transport en site propre se composant de :
 Lignes de métro léger ou et tramways.
 Lignes de bus à couloirs réservés.
- la création de pôles d’échanges où se réunissent les divers modes de transports collectifs urbains et interurbains.
- la mise en circulation de modes de transport en commun plus confortables.
-l’instauration d’un réseau de bus et de mini-bus rationnel.

• La mise en place d’une politique rigoureuse de stationnement dont le but est de remédier au problème de stationnement anarchique, l'une des principales causes de la perturbation des flux de circulation.

• Réorganisation du transport de marchandises en ville par :
o L’orientation du trafic des poids lourds vers les grands axes de transport à savoir les rocades et les nouvelles pénétrantes de la ville.
o La mise en place d’une politique de livraison de marchandises de détail et le renforcement de la logistique dans la ville.
o La création d’une zone logistique au niveau de la rocade N°11 où se réuni divers modes de transport de marchandises, afin de décongestionner les voiries des trafics des poids lourds, réduire le coût de transport et donc améliorer la compétitivité de l’économie régionale.

• Amélioration de la sécurité des déplacements.

A ces séries de mesures s’ajoute bien évidement la cohérence entre la planification urbaine et l’organisation des déplacements.
Toutes ces recommandations sont présentées, à titre indicatif, sur la carte jointe selon un modèle de planification que nous pensons être le plus convenable et adapté à la ville de Sfax.
Mohamed Ali Ayadi

 

·
Registered
Joined
·
13 Posts
Je suis contre le déplacement de la gare passager du centre ville à Sekkit Ezzit, je trouve que c'est éloigner plus Sfax du reste du pays, mais une obligation la délocalisation les ateliers de SNCFT du centre ville.
 

·
Registered
Joined
·
13,302 Posts
Sfax aura bien son métro léger
La création d'un réseau de transport ferroviaire pour le transport des passagers (Métro) à Sfax, c'est l'un des trois méga-projets de transport qui seront créés en Tunisie, notamment le Réseau ferroviaire rapide (RFR) à Tunis et le port en eaux profondes d'Enfidha, a déclaré le ministre du Transport, Abdelkarim Harouni.

Intervenant, mercredi à Sfax, au cours d'une journée d'information consacrée à l'examen des résultats de l'étude sur le projet de métro de Sfax, M. Harouni a indiqué que la réalisation de ce projet, dont le coût s'élève à 2 milliards de dinars, démarrera après le parachèvement de l'étude de faisabilité.

Cette étude, présentée par Marx Pierre, directeur du projet représentant du bureau d'études français «Egis», a recommandé la création de deux principales lignes de métro et trois lignes de bus qui transporteront 477.000 citoyens de la région.

La première phase du projet comporte la réalisation de deux lignes de métro (Tramway) à l'horizon 2019, et que la deuxième phase vise la création, à l'horizon 2029, de trois lignes de bus.

Dans une déclaration au correspondant de TAP dans la région, il a, par ailleurs, évoqué certaines difficultés auxquelles peut faire face le projet, comme les caractéristiques de l'organisation urbaine de la région composée essentiellement de plusieurs routes radiales (14 routes) et l'absence de grands axes.

Pour résoudre cette difficulté, l'étude recommande la réalisation de 5 lignes qui traversent obligatoirement les routes radiales, a-t-il souligné, sachant que la réalisation de ces lignes aura un impact sur le coût et la rentabilité du projet.

Des experts, des représentants d'associations et autres composantes de la société civile ont critiqué le fait que certains quartiers populaires ne soient pas pris en considération dans ce nouveau système de transport, estimant que le coût élevé du projet impactera nécessairement le coût d'exploitation supporté par le citoyen.

L'étude devrait tenir compte du faible niveau de sécurité routière dans la région de Sfax qui occupe la première place en termes de nombre de décès causés par les accidents de la route, outre la qualité de l'infrastructure de base qui ne répond plus au développement démographique rapide, ont-ils indiqué.

Les intervenants ont exprimé des craintes au sujet du problème des embouteillages qui seront causés par les travaux qui devront se poursuivre 5 ans (première phase du projet) Cette journée s'est tenue à l'initiative du ministère du transport en collaboration avec la BEI (Banque Européenne d'Investissement) qui finance le projet et le bureau d'études français «EGIS », chargé de la réalisation de l'étude.
http://www.webmanagercenter.com/act...3210/transport-sfax-aura-bien-son-metro-leger
 

·
Registered
Joined
·
154 Posts
Sfax : 15 Bus en Mars et 46 en Avril – Le Métro en 2019

“Le gouvernorat de Sfax verra ses infrastructures du Transport renforcées et innovées dans quelques années, avec la mise en service de la première tranche du projet du Métro attendu impatiemment par les habitants. Selon Chiheb Ben Ahmed, ministre du Transport, en attendant l’arrivée du Métro en 2019, le parc des Bus de la ville sera renforcé avec 15 nouveaux bus au cours du mois de mars et 46 autres au cours du mois d’avril prochain”

Read more about Tunivisions.net |Tunisie , Régions : Restructuration du Transport à Sfax : 15 Bus en Mars et 46 en Avril – Le Métro en 2019 ! on:
http://www.tunivisions.net/50531/56...ource=INK&utm_medium=copy&utm_campaign=share&
 

·
Registered
Joined
·
75 Posts


Création d’une structure spéciale en charge de la réalisation du projet de métro de Sfax:

Une réunion ministérielle consacrée à la réalisation de le première tranche du projet du métro de la ville de Sfax s’est tenue, jeudi, sous la présidence du secrétaire général du gouvernement, Ridha Abdelhafidh.

L’étude y afférente a été achevée en janvier 2014. Le coût total du projet du métro long de 70 kilomètres est estimé à 2000 millions de dinars. La première étape sera réalisée à l’horizon 2019 avec un tronçon de 13,5 kilomètres pour un coût de 540 millions de dinars.

Une structure ad hoc a été constituée pour assurer le suivi de l’étude technique approfondie, l’acquisition des équipements et la supervision des travaux ainsi que la prise en charge de la phase d’exploitation.
 

·
Registered
Joined
·
353 Posts
Le tramway de Sfax quitte doucement le quai

Evoqué depuis 20 ans, le projet du tramway de Sfax est enfin sur les rails. La Société du métro léger de Sfax (SMLS), entité créée mi-2016 pour porter le projet, dirigée par Rachid Zaïer, réceptionnera en mai les offres des candidats à la réalisation des études détaillées pour le tracé du réseau. Cette mission, financée par la Banque européenne d'investissement (BEI), permettra à la SMLS de préciser ses besoins et de lancer, en 2018, les appels d'offres de construction et de fourniture du matériel roulant. Le chiffre d'une vingtaine de rames est évoqué.

Plusieurs firmes sont sur les rangs pour fournir les trams, dont l'espagnol CAF et le coréen Hyundai Rotem, qui avait remporté in extremis le marché du Réseau ferroviaire rapide (RFR) de Tunis. Le français Alstom s'est positionné via Cital, sa joint-venture avec les entreprises étatiques algériennes Ferrovial et Entreprise métro d'Alger. L'usine est située à Annaba, non loin de la Tunisie, ce qui faciliterait le transport des rames par voie terrestre. Cital est d'autant plus motivé que son carnet de commandes algérien a fondu de 220 rames à 147, rigueur oblige. Quant à son projet d'affecter une partie de sa chaîne au montage de trains Régiolis , il attend toujours l'aval des autorités.
 

·
Registered
Joined
·
8,423 Posts
Good news.
Good example of maghrebian economic cooperation => the algerian production site could provide the rolling stock
Too bad the moroccan rolling stock could not be produced by the Annaba site.
 

·
Banned
Joined
·
3,056 Posts
Good news.
Good example of maghrebian economic cooperation => the algerian production site could provide the rolling stock
Too bad the moroccan rolling stock could not be produced by the Annaba site.
Voila a quoi ressemble une usine Alstom,

Cital

"L'usine" Cital ne fait que de l'assemblage pur et dur, meme les sieges arrivent sous cellophane...
Je suis pret a parier que cela revient plus cher d'acheter les rames montes a Annaba que celles produites directement en France.
Ou est la logique economique de cette "usine" ? Le projet est des le depart mal ficele.

A notre niveau de developpement, il fallait demander a Alstom de sous traite une partie de leur production industrielle dans la region en realisant ainsi un veritable projet "win-win" et viable a court et moyen terme.
Mais bon pour esperer faire ca, il fallait avoir des dirigeants/regimes pragmatiques.
 

·
Registered
Joined
·
8,423 Posts
No need to make fun of algerian plants. The point here is not to assess the integration level of them but rather to highlight some kind of economic cooperation between Tunisia and Algeria.
If NA countries enjoyed a minimum level of integration they could have stood up and obliged Alstom to invest massively in the countries.
 

·
Registered
Joined
·
227 Posts
Voila a quoi ressemble une usine Alstom,

Cital

"L'usine" Cital ne fait que de l'assemblage pur et dur, meme les sieges arrivent sous cellophane...
Je suis pret a parier que cela revient plus cher d'acheter les rames montes a Annaba que celles produites directement en France.
Ou est la logique economique de cette "usine" ? Le projet est des le depart mal ficele.

A notre niveau de developpement, il fallait demander a Alstom de sous traite une partie de leur production industrielle dans la region en realisant ainsi un veritable projet "win-win" et viable a court et moyen terme.
Mais bon pour esperer faire ca, il fallait avoir des dirigeants/regimes pragmatiques.
c'est pas possible de critiquer une usine algérienne qui va livrer des rames de tramway à la tunisie dans un forum tunisien , et apres on dit que ce sont les algeriens qui sont obsédés du maroc ... :lol:
 

·
ⵣ Imazighen ⵣ
Joined
·
257 Posts
This Moroccan troll called (Aziza) has some serious phobia issues towards everything linked to his darkest nightmare AKA "Algeria" ! He's been trolling for ages, i think the mods should ban him once and for all, We got sick and tired of his childish behavior.
 

·
Registered
Joined
·
171 Posts
Sfax-Métro léger : 10 bureaux d’études internationaux sur les starting-blocks

La sélection des candidatures à la réalisation des études de projet de métro léger à Sfax a démarré, mardi. Dix bureaux d’études internationaux de France, Turquie, Italie, Espagne et Corée du Sud avaient déposé leur candidature.
L’appel d’offres international a été lancé en mars 2017. Le choix du bureau d’études devra s’effectuer en octobre ou novembre prochain, estime le PDG de la société du métro, Rachid Zair.
Le démarrage effectif des travaux de réalisation du projet est prévu fin 2019. S’étendant sur 13,5 km, la première tranche devra entrer en exploitation fin 2020-début 2021, moyennant 690 millions de dinars. Le parachèvement de la totalité du projet (70 km) est prévu en 2030, pour un coût global estimé à 2800 millions de dinars.
Entre 2011 et 2014, les études de faisabilité du projet avaient été réalisées, moyennant un don de la Banque européenne d’investissement, d’une valeur de 620 mille euros (1,7MD).

https://africanmanager.com/51_sfax-...tudes-internationaux-sur-les-starting-blocks/
 

·
Registered
Joined
·
460 Posts
Des rames algériennes à l’assaut du marché

Une équipe de cadres dirigeants de Cital devrait prendre part, d’ici peu, à une réunion au ministère des Affaires étrangères, au terme de laquelle pourrait être désigné un représentant pour la conduite d’une délégation qui prévoit de se rendre en Tunisie, avons-nous appris de sources proches de l’entreprise.

Avec leurs hôtes tunisiens, les discussions devraient être axées sur* le ‘‘fameux’’ projet de tramway de Sfax. Il y a exactement une année, soit le 25 octobre 2016, Rachid Zaier, P-DG de la Société Métro léger de Sfax (SMLS) et Virginie Buvry, directrice d’Alstom Tunisie, avaient quitté le site de Cital Annaba, où ils étaient en visite de travail, avec l’engagement ferme de défendre la rame de tramway de Cital auprès des autorités tunisiennes. Surtout que la proximité géographique pourrait plaider en faveur du Citadis algérien et augmenter ses chances de conquérir le cœur de Sfax, 2e pôle économique et ville tunisienne (près d’un million d’habitants).

Depuis quelques semaines, il se chuchote entre opérateurs économiques de la CCI Seybouse et leurs collègues de la CCI Sfax que «les travaux de génie civil et la mise en place des voies ferrées seraient en cours, puisque les financements nécessaires (530 millions TND) auraient été déjà débloqués par l’UE et que le lancement des appels d’offres de construction et de fourniture du matériel roulant devraient intervenir début 2018».

D’où l’inquiétude qui s’est emparée des cadres et travailleurs de Cital, plus que jamais déterminés à ne pas laisser échapper un plan de charge d’au moins une vingtaine de rames. Or, d’après Fayçal Fadel, directeur de Communication/Business Developer, «le projet Tramway de Sfax est encore à la phase études. Au début du mois d’avril 2017, SMLS a lancé des appels d’offres pour la réalisation des études nécessaires au tracé du réseau. Le projet porte sur deux lignes». Long de 13,5 km, le premier tronçon devrait être lancé en 2018 et la mise en exploitation commerciale, quant à elle, prévue pour fin 2021.

Les rames Citadis de Cital auront de sérieuses rivales, à l’image des espagnoles de CAF-Construcciónes y Auxiliar de Ferrocarriles (il est dans le top 10 mondial de l’industrie ferroviaire et a fourni une quinzaine* de rames du Métro d’Alger), des coréennes de Hyundai Rotem (il est dans le top 5 mondial dans le matériel ferroviaire et s’est adjugé le marché du Réseau ferroviaire rapide (RFR) de Tunis, des suissesses de Stadler Rail ou encore des allemandes de Siemens.

Source : Elwatan
 

·
Registered
Joined
·
451 Posts
I still not understand whether its a metro or a tramway line?
Will it be as the metro in Tunis ? (metro léger) or a basic tramway line?
 

·
Registered
Joined
·
52 Posts
I still not understand whether its a metro or a tramway line?
Will it be as the metro in Tunis ? (metro léger) or a basic tramway line?
En Tunisie tout ce qui roule sur des rails et utilisant des caténaires on l'appelle métro :lol::lol::lol: comme par exemple ,le métro léger de Tunis ou bien le métro du sahel ,hhhh , alors que le premier n'est qu'un simple tramway et le deuxième n'est qu'un vulgaire train omnibus régional . En Tunisie on n'a jamais eu de métro et on ne l'aura probablement jamais , car pour construire une vraie ligne de métro il faudrait probablement vendre la Tunisie toute entière et encore...:lol::lol:
Ca me rappelle l'appellation " La Tunisie verte" alors que c l'un des pays les plus arides de la planète ou bien " Le Peuple tunisien intelligent " hhhh .
Comme tu vois nous sommes champions dans les appellations "bidons" .
 

·
Registered
Joined
·
52 Posts
RFR sera un metro...
Si c un métro alors pourquoi on ne l'appelle pas ainsi au lieu de cette appelation bizarre "RFR" qui es copiée sur le "RER" fançais devenu "TER"(train express régional) . C'est vrai qui'il se rapproche plus d'un métro que d'un tramway vu qu'il est plus lourd et qu'une partie de la ligne est en viaduc pourque rien ne coupe son chemin ,mais il est loin d'etre un vrai métro . Bon disons que c un métro des pauvres mais ce n'est pas un "métro" , hhhh .
 

·
Registered
Joined
·
451 Posts
En Tunisie tout ce qui roule sur des rails et utilisant des caténaires on l'appelle métro :lol::lol::lol: comme par exemple ,le métro léger de Tunis ou bien le métro du sahel ,hhhh , alors que le premier n'est qu'un simple tramway et le deuxième n'est qu'un vulgaire train omnibus régional . En Tunisie on n'a jamais eu de métro et on ne l'aura probablement jamais , car pour construire une vraie ligne de métro il faudrait probablement vendre la Tunisie toute entière et encore...:lol::lol:
Ca me rappelle l'appellation " La Tunisie verte" alors que c l'un des pays les plus arides de la planète ou bien " Le Peuple tunisien intelligent " hhhh .
Comme tu vois nous sommes champions dans les appellations "bidons" .
Un métro léger, également connu sous le vocable de Transit Léger sur Rail (TLR) ou Système léger sur rail (SLR) (derivée du terme anglais : Light rail, light rail transit ou LRT), est une forme de transport en commun urbain ferroviaire disposant généralement d'une capacité et d'une vitesse inférieures à celles d'un train ou d'un métro, mais plus élevées que les systèmes traditionnels de tramway.

C'est une forme de transports en commun où des tramways roulent complètement ou partiellement en souterrain. Un métro léger est assimilable à un tramway en surface et à un métro classique sur son parcours souterrain.

Il peut aussi être un système de tramway utilisant lorsqu'elles sont disponibles les infrastructures ferroviaires existantes de la ville ou de l'agglomération.

Les métros légers utilisent généralement des véhicules ferroviaires électriques qui circulent principalement en sites propres séparés du reste du trafic, mais se mêlent si nécessaire aux autres trafics dans les rues de la ville. Dans ce cas, la législation de nombreux pays les assimile juridiquement à des tramways, bien que les véhicules soient parfois désignés « supertrams ».

La technologie moderne de train léger sur rail est souple et adaptable, et un système donné est considéré comme vrai système de transport en commun rapide ou pas selon ses caractéristiques.
WIKIPEDIA

Donc il s'agit bien d'un métro léger à Tunis et non pas de tramway
 

·
Moderator
Joined
·
1,568 Posts
That one of Transtu is called light rail technically. It's just a Tunisian thing to not finish the word leger after metro. But the new Reseaux ferro Rapide is considered a metro technically as it is as fast as a metro and most importantly all the rails are underground or in bridges and it won't cross with streets or walkways.
 
1 - 20 of 33 Posts
Top