SkyscraperCity banner

Few days before the launch of the LGV, are you...

2081 - 2100 of 2979 Posts

·
Moderator
Joined
·
80,429 Posts
Oui, c'est normal mais, pas de population pour un arrêt adittionel?

On déjà connaît des frequences?
 
  • Like
Reactions: RAILWAY86

·
Banned
Joined
·
6,016 Posts
Oui, c'est normal mais, pas de population pour un arrêt adittionel? On déjà connaît des frequences?
En fait la LGV V350 est seulement entre Tanger et Kenitra (200 km en ~50 minutes) le TGV s'arretera a Kenitra mais continuera vers Rabat ou il s'arretera a la gare Rabat Agdal (gare avec plys de quais) puis a la gare de Casa voyageurs. De Kenitra a Casa (130 km) le TGV roulera sur ligne classique V160 il mettra 50 minutes, le trajet total Tanger-Casablanca (330 km) sera assurer en 2h10 avec les arrets a Kenitra et Rabat inclus.

Le TGV continuera sur ligne classique comme de Montpellier a Barcelone, mais la ligne Kenitra-Casablanca est de bonne qualiter j'ai mesurer la vitesse dessus les trains arrivent a 160 km/h sur une bonne partie du tracer.
 

·
Registered
Joined
·
881 Posts
En fait la LGV V350 est seulement entre Tanger et Kenitra (200 km en ~50 minutes) le TGV s'arretera a Kenitra mais continuera vers Rabat ou il s'arretera a la gare Rabat Agdal (gare avec plys de quais) puis a la gare de Casa voyageurs. De Kenitra a Casa (130 km) le TGV roulera sur ligne classique V160 il mettra 50 minutes, le trajet total Tanger-Casablanca (330 km) sera assurer en 2h10 avec les arrets a Kenitra et Rabat inclus.

Le TGV continuera sur ligne classique comme de Montpellier a Barcelone, mais la ligne Kenitra-Casablanca est de bonne qualiter j'ai mesurer la vitesse dessus les trains arrivent a 160 km/h sur une bonne partie du tracer.
Euh tu veux dire entre Nîmes et Perpignan :). Perpignan-Barcelona c'est du LGV - LAV, pas de la ligne classique.
 

·
Moderator
Joined
·
80,429 Posts
Un train chaque demi heure le marin et un train par heure en journee.
ça semble très bien pour cettes villes. Je me souvien du premier TGV à ma ville où la première vitesse, pendant deux ans, était 200 "seulement" et beaucoup de personnes changeait la voiture pour le train. Maintenant je croix que seulement ceux qui ont besoin de la voiture en destination ou qui ne vont pas au centre ville voyagent en voiture.
 
  • Like
Reactions: Battuta

·
Banned
Joined
·
6,016 Posts
ça semble très bien pour cettes villes. Je me souvien du premier TGV à ma ville où la première vitesse, pendant deux ans, était 200 "seulement" et beaucoup de personnes changeait la voiture pour le train. Maintenant je croix que seulement ceux qui ont besoin de la voiture en destination ou qui ne vont pas au centre ville voyagent en voiture.
Je pense aussi surtout pour Rabat-Tanger (~1h de trajet environ) et pour ceux qui voudront continuer a Tanger-Med auront un train direct de Tanger ville vers le port.
 

·
Moderator
Joined
·
80,429 Posts
et, par rapport aux liaisons avec des airports, sont-elles bonnes?
 

·
Banned
Joined
·
6,016 Posts
et, par rapport aux liaisons avec des airports, sont-elles bonnes?
Au Maroc une seule gare multimodale aeroport Casa M5,

Il y a d'autres gares rail multimodales rail/ports: 2 passagers Casa port et Tanger Med et 4 fret Casa, Nador, Tanger med et Safi.

Les autres connexion gares --> aeroports bus ou taxis.
 

·
Banned
Joined
·
6,016 Posts
Où je peux trouver une carte de ce project?. Il semble très intéressant
Il y a cette carte plus bas que j'avais postée sur le forum africain avec plus de détails :


^^

Adding to Tangier TGV station 3 others TGV stations will be built in Kenitra, Rabat and Casablanca:


Tangier TGV Station:
Under construction


Kenitra TGV Station:
Awarded


Casablanca TGV Station:
Awarded


Rabat TGV Station:
Proposal



The cities on the map project :

 

·
Registered
Joined
·
1,572 Posts
Economie
La réalisation de la ligne du Train à grande vitesse va enfin s’accélérer

Un groupement d’entreprises italiennes devant réaliser une partie du marché a été remplacé par des opérateurs nationaux. Ce changement, conjugué à la résolution du problème du foncier et aux différents chantiers programmés en 2015, devrait permettre d’accélérer le chantier. Le taux d’avancement des travaux est inférieur à 65%.


Après un démarrage poussif, les travaux de construction de la ligne du Train à grande vitesse (TGV) devraient s’accélérer à partir de l’année en cours. Trois faits majeurs viennent en effet étayer ceci. Le premier, certainement le plus important, concerne des changements opérés récemment au niveau des entreprises qui devaient se charger d’une partie du chantier. Selon nos informations, un groupement d’entreprises italiennes s’est vu retirer le marché et a été remplacé par des opérateurs nationaux. Interrogé, Aziz Rabbah, ministre de l’équipement, du transport et de la logistique, nous confirme ce changement, arguant le principe de la préférence nationale, sans plus de détails. Logiquement, cette décision peut s’expliquer par le non-respect des engagements, vu que c’est la seule raison qui autorise la rupture de contrats dans le cadre de ce genre de marché. «Les nouveaux adjudicataires marocains sont actuellement pleinement opérationnels», ajoute le ministre.

Deuxième fait marquant, les pouvoirs publics semblent avoir surmonté le problème du foncier qui a entravé le déroulement des travaux durant ces deux dernières années. En effet, les procédures d’expropriation se sont avérés plus longues que prévu. Pour accélérer le processus, le ministre de l’équipement avait annoncé, il y a quelques mois au Parlement, que l’ONCF a budgétisé plus d’un milliard de DH pour faciliter le processus et résoudre ainsi le problème du foncier. Cette initiative a, semble-t-il, porté ses fruits, puisque selon les derniers chiffres disponibles, 91% du foncier avaient été apurés à fin septembre 2014. Cette avancée est d’ailleurs perceptible sur le terrain. Tout le long du tracé de l’autoroute reliant Kénitra à Tanger, les travaux d’aménagement du tracé de la ligne sont en effet visibles. Ces travaux se seraient même accélérés ces dernières semaines puisque, actuellement, le linéaire atteint quasiment Tanger.

8,5 milliards de DH sont budgétisés pour cette année

L’autre fait qui dénote de l’accélération du chantier est la programmation cette année par l’ONCF d’un budget d’investissement important pour le projet du TGV. C’est du moins ce qui ressort des documents accompagnant la Loi de finances 2015. En tout, il est prévu de consacrer plus de 8,5 milliards de DH aux investissements à lancer par l’office en 2015, dont 5,5 milliards de DH pour la réalisation de la ligne à grande vitesse. C’est plus du quart du budget global prévu pour le chantier qui devrait donc être investi pendant cette seule année 2015. Toutes les composantes du projet devraient être concernées, des études et travaux de génie civil jusqu’au matériel roulant. L’ONCF prévoit également le lancement cette année des appels d’offres relatifs à la construction de quatre gares ferroviaires spécialement dédiées au TGV.

La première est celle de Casa-Voyageurs dont l’enceinte sera réaménagée. Des travaux devraient également être engagés par les autorités de la ville pour accompagner la mutation de la gare. D’ailleurs, le nouveau plan d’aménagement des Roches Noires trace déjà les contours de ce que deviendra le quartier de la gare (www.lavieeco.com). Il est ainsi prévu la construction de nouveaux parkings et l’élargissement des voies d’accès à la gare pour mieux réguler les flux de déplacement qu’elle devrait engendrer une fois le TGV mis en service. Selon l’architecture retenue, la gare devrait également être ouverte sur le quartier Ain Borja au lieu du quartier initial.

Réaménagement des gares de Casa-Voyageurs, Rabat-Agdal, Tanger-Ville et Kénitra-Ville

La deuxième gare concernée par les appels d’offres de l’ONCF est celle de Rabat-Agdal. Selon les premières indiscrétions, celle-ci sera déplacée de quelques dizaines de mètres. Ce transfert est censé là encore répondre à l’augmentation du trafic attendue et rendre l’accès plus facile.
Les deux autres gares sont celles de Tanger-Ville et Kénitra-Ville. La première, dont la construction est assez récente, est déjà fermée depuis le 7 janvier en raison des travaux d’élargissement des quais et la pose des voies ferrées de la Ligne à grande vitesse.

La seconde est celle de Kénitra-Ville qui sera rénovée de manière à disposer de deux entrées reliant les parties Nord et Sud de la ville. Les travaux devront y être menés tout au long des deux prochaines années pour une mise en service programmée avant fin 2017. Le coût total des marchés relatifs à ces quatre gares est évalué à 1,67 milliard de DH. Le début des travaux au niveau de ces gares devrait rehausser significativement le taux d’avancement du projet, qui se situe actuellement à moins de 65%.

Les pouvoirs publics tablent sur une mise en service au premier semestre 2017, soit avec 18 mois de retard selon le planning initial.
Plusieurs lignes seront mises à niveau cette année

En plus des chantiers liés au TGV, l’ONCF a également prévu d’importants investissements dans le cadre de son «programme général». En tout, 3 milliards de DH devraient être investis en 2015. Près de la moitié de cette enveloppe sera dédiée aux projets d’augmentation de la capacité de la ligne ferroviaire Casablanca-Kénitra et de mise à niveau de la ligne Settat-Marrakech. Des travaux de mise à niveau des lignes Fès-Oujda et Sidi Kacem-Tanger seront également lancés pour une enveloppe de 306 MDH. Le programme d’investissement prévoit, en outre, le parachèvement du programme des installations de sécurité et de sécurisation des passages à niveau, ainsi que la poursuite des travaux de réhabilitation et de rénovation de divers matériels roulants comme les locomotives et les voitures de voyageurs. Ces deux derniers chantiers devraient mobiliser près de 800 MDH.
Younès Tantaoui. La Vie éco
www.lavieeco.com
2015-02-05
http://www.lavieeco.com/news/economie/la-realisation-de-la-ligne-du-train-a-grande-vitesse-va-enfin-s-accelerer-32799.html
 

·
Registered
Joined
·
35 Posts
bonjour
c vraiment drôle qu'ils prennent pour cause du retard ce groupement italien qui ne faisait qu'UN SEUL viaduct le long d'un projet ong de 180km...
 

·
Registered
Joined
·
7,771 Posts
Chantier de la LGV
Rabbah explique le glissement du calendrier


-Les procédures d’expropriation du foncier plus complexes que prévu
-La défaillance de quelques entreprises a aussi impacté le calendrier




Le ministre du Transport et de l’Equipement annonce la signature prochaine d’un nouveau contrat-programme avec les professionnels du BTP. Aziz Rabbah explique par ailleurs les raisons de l’ajustement du calendrier de la mise en service de la Ligne à grande vitesse (LGV). Pas sûr que cela suffira à éteindre les rumeurs.

- L’Economiste: Quelles sont les difficultés qui expliquent le retard du chantier de la Ligne à grande vitesse?

- Aziz Rabbah: Comme vous le savez, ce chantier de la ligne à grande vitesse Tanger-Casablanca est complexe, il nécessite l’intervention de plusieurs corps de métier et beaucoup de technicité. Un benchmark international sur les projets d’une telle envergure montre que des adaptations et des révisions de certains aspects et des études sont tout à fait normales. Cela impacte naturellement les investissements et se traduit par des dépassements de délais importants.
La révision de la date prévisionnelle de la mise en service de la ligne à grande vitesse Tanger-Casablanca tient entre autres à la mobilisation du foncier et aux procédures d’expropriation des terrains beaucoup plus longues et difficiles que prévu. A ce facteur, il faut ajouter la prise en considération des contraintes géologiques du terrain qui ont nécessité des adaptations des études avant le lancement des consultations pour le choix des entreprises devant réaliser les travaux. Enfin, la défaillance de certaines entreprises dont on a résilié les contrats a fait reculer le calendrier initial.

- Beaucoup d’entreprises engagées sur la LGV ne sont pas payées depuis plusieurs mois. Quelle est la situation exacte?

- Dans le cadre du partenariat que nous avons bâti avec les entreprises du secteur et la mise en œuvre de principe de transparence et de bonne gouvernance, les différents services du ministère et des entreprises publiques sous tutelle veillent au respect des engagements contractuels, des procédures bien définies, ainsi qu’une réactivité rapide par rapport aux réclamations et requêtes des fournisseurs et prestataires de services. A cet effet, nous avons mis depuis plus de deux ans une cellule au niveau du ministère, qui s’est rapprochée de la fédération des BTP, et qui a été chargée d’étudier tous les dossiers en souffrance et de veiller aux règlements desdits différents dans des délais raisonnables. C’est ainsi que la majorité des cas recensés ont été traités et nous continuerons nos efforts pour régler la totalité des problèmes sauf les litiges soumis à la justice.

- L’arbitrage systématique en faveur du moins-disant dans les marchés publics vous semble-t-il toujours en phase avec la situation actuelle?

- Il faut noter que le décret des marchés publics ainsi que les différents codes d’achat des établissements et entreprises publics ont fait l’objet d’une refonte respectivement en 2013 et 2014. Le décret n°2-12-349 relatif aux marchés publics prévoit l’attribution des marchés de travaux au concurrent ayant présenté l’offre la moins-disante et ayant les capacités techniques requises. Néanmoins, le moins-disant n’est pas systématiquement celui qui l’emporte lorsque l’offre proposée est anormalement basse (inférieure de plus de 25% par rapport à l’estimation du maître d’ouvrage). En effet, le décret précité permet à la commission d’examen des offres de rejeter toute offre anormalement basse, lorsque les justifications fournies par le concurrent au sujet de son offre ne sont pas convaincantes. Cependant, il a été constaté qu’en général la quasi-totalité des marchés de travaux sont conclus sur la base d’offres financières raisonnables. De ce fait, on peut conclure que ce mode d’attribution nous paraît convenable, sachant que le système de qualification et de classification permet d’évaluer les capacités techniques des entreprises avant l’évaluation de leurs offres financières. De toutes les façons, nous sommes toujours à l’écoute des partenaires pour l’amélioration continue du système.

- Où en êtes-vous dans l’élaboration du contrat-programme avec le BTP?

- La stratégie gouvernementale à l’élaboration de laquelle ont été associés les différents métiers du BTP sera bientôt déclinée en contrat-programme. En plus d’un contrat-cadre entre l’Etat et les professionnels, 13 contrats d’application spécifiques entre les départements ministériels concernés et les opérateurs l’accompagneront. Les principaux axes stratégiques du contrat-programme s’articulent autour de la refonte du cadre réglementaire, le développement et la compétitivité de l’entreprise nationale ainsi que de son rayonnement à l’international. Une attention particulière sera portée sur l’émergence de champions nationaux et la valorisation de l’excellence, la recherche, l’innovation, le renforcement des compétences et le développement durable. Le projet de contrat-programme cadre est en phase finale et nous nous préparons pour sa signature et sa mise en œuvre.

http://www.leconomiste.com/article/...gvrabbah-explique-le-glissement-du-calendrier
 

·
Banned
Joined
·
6,016 Posts
Euh tu veux dire entre Nîmes et Perpignan :). Perpignan-Barcelona c'est du LGV - LAV, pas de la ligne classique.
De Montpelier en direction de BCN je voulais dire je savais que la partie espagnole est deja finie je parlais de cela:

 

·
Banned
Joined
·
6,016 Posts
.


Sebou steps..

No montains but there is rivers and inondable (floudable) areas like in elHachef above,

The bigest river is Sebou when it rains too much Sebou river manytimes stops the actual classic rail north fom Fes to Tangier


Sebou bridge progressed so much now :

















Source : ONCF
 
2081 - 2100 of 2979 Posts
Top