SkyscraperCity banner

1 - 17 of 17 Posts

·
Moderator
Joined
·
1,536 Posts
Discussion Starter #1
I decided to create a new thread for Tunisia 2020 (Tunisian international investment conference 2016 on November 29th and 30th).
Here we can discuss the upcoming projects and participants news, many business press locally and internationally are already talking about it. There is a website set both in French and English by the gov and it has lots of public and private project that I will be sharing here or giving them their own threads. Please if you find a new project, mention it here and together we will decide if it needs a whole thread or just a post in one of the news threads.
Lets keep the Tunisian forum lit and updated. :cheers:
 

·
Moderator
Joined
·
1,536 Posts
Discussion Starter #2
Presentation of the Conference

The International Conference in support of Tunisia’s economic, social and sustainable development, TUNISIA 2020, brings together international political decision-makers, investors and Tunisia’s economic partners on 29 and 30 November 2016 in Tunis.

Conference in numbers so far:
- 1000 participants
- 150 personalities
- 70 countries
- 50 speakers
 

·
Moderator
Joined
·
1,536 Posts
Discussion Starter #3
PLAN 2016-2020​


A five-year plan launched in 2016, TUNISIA 2020 has been designed to enable the country to achieve an annual growth rate of over 4% by 2020. As a true social initiative that takes into account all sections of the population, it defines a new vision of social and economic development based on highly qualified human resources and first-class infrastructure.

To achieve the objectives of the Plan, the Government of Tunisia is implementing numerous structural reforms that will result in more efficiency and promote private investment.

A Development Plan based on five pillars
Pillar 1: Good governance, public administration reforms & anti-corruption measures
Pillar 2: Transition from a low-cost country to an economic hub
Pillar 3: Human development and social inclusion
Pillar 4: Fulfilment of regional ambitions
Pillar 5: The Green Economy, pillar of sustainable development



TUNISIA 2020 focuses on flagship projects to promote and increase domestic and international investment in the Tunisian economy. The Plan intends to mobilise investments of $60 billion dollars over the next five years, of which 40% in state and public enterprise projects, and includes 100 projects requiring innovative financing, particularly through Public-Private Partnerships (PPP).
 

·
Moderator
Joined
·
1,536 Posts
Discussion Starter #4
List of U/C, App and proposed projects:

- TUNISIAN – GERMAN UNIVERSITY OF TUNIS
- SKHIRA – SAHEL PIPELINE
- SEAWATER DESALINATION PLANTS IN SFAX - Gabes - KERKENNAH
- WIND POWER PLANTS IN TBAGA – EL KTEF – SIDI ABDERAHMEN
- BIZERTE BRIDGE/ Pont de Bizerte
- SILIANA – LAKHOUET RAILWAY LINE
- Tunis Carthage Airport Expansion
- Smart Tunisia 2020
- Solar Power Plants
- Extension of Rades Container Terminal
- Sfax Metro
- Logistic Zone in Rades
- Gabes - Mednine Railway line
- Renewal and Modernization of Tunis - Kasserine Railway Line
- Reopening Sousse- kasserine Railway Line
- Logistic Zones in Zarzis, Zaghouan and Ghannouch
- Project of Numeric/ Digital school
- Tunis-Kairouan-Sidi Bouzid-Kasserine and Gafsa Highway
- Doubling the rail of Metro du Sahel (Moknine - Mahdia)
- Express way to link Kasserine, Gafsa and Sidi Bouzid to Sfax and Gabes and A1 highway.
 

·
Registered
Joined
·
1,172 Posts
ON ne trouve pas les mégaprojets dans cette liste de projets à proposer aux investisseurs, je trouve que ces projets sont trop orientés sur l'infrastructure et sur l'énergie et pas assez sur l'amélioration des services ( à part Smart Tunisia ) à travers les mégaprojets ( Enfidha economic city et le port financier de Raoued ).

Et puis on ne trouve même pas le port en eau profonde d'Enfidha dans cette liste alors que c'est un projet d'ordre national.
 

·
Moderator
Joined
·
1,536 Posts
Discussion Starter #6
ON ne trouve pas les mégaprojets dans cette liste de projets à proposer aux investisseurs, je trouve que ces projets sont trop orientés sur l'infrastructure et sur l'énergie et pas assez sur l'amélioration des services ( à part Smart Tunisia ) à travers les mégaprojets ( Enfidha economic city et le port financier de Raoued ).

Et puis on ne trouve même pas le port en eau profonde d'Enfidha dans cette liste alors que c'est un projet d'ordre national.
I think Tunisia is focusing more on added value services and long term social development through education, modern infrastructure and competitive human resources. And according to me, that what the government should focus on in order to attract investors and bring added value investments such as services, high tech and industry. As for the mega projects like Mediterranean gate and Tunisia Economy City (That includes the deep water port in Enfidha), they are more likely to be a private-public partnership and talks are still going with the gulf Arabian investors to guarantee the advantages financially, socially and environmentally for Tunisia as whole from these investments. And it is not possible for the government to do call for bids for those projects, looking for new investors and the whole process of submitting files again meanwhile the investors are still interested and working along with the government to overcome the struggles of launching and start building.
 

·
Moderator
Joined
·
1,536 Posts
Discussion Starter #7
Sorry I also forgot to mention that the projects mentioned in the list already have the funds and it's a way for the government to attract more investors. Having highways that cover the whole country and 9 international airports and having passengers and cargo rails connecting the interior cities to the port ones is a good sign for investors to be confident to do business in the interior cities of Tunisia and therefore create jobs there and it will help the country socially by decreasing unemployment in those region and bring down the density from the coastal cities. :Cheers:
 

·
Registered
Joined
·
1,172 Posts
Je crois savoir que le projet du port en mers profonde d'Enfidha est distinct de la TEC et s'achèvera bien avant le Mégaprojet ( octobre 2019 pour la première tranche) , même le financement est différent ( C'est un projet 100% public à ce que je sais, géré par la société du port d'Enfidha, une société fondée par l'Etat qui est son principal actionnaire avec la participation , des entreprises publiques et des fonds étatiques de développement et d'investissement.).
 

·
Moderator
Joined
·
1,536 Posts
Discussion Starter #9
Skanny this article is for you. The end talks about the port of Enfidha

La Tunisie dévoile les priorités de son plan de développement


C'est le plan-phare du quinquennat. Une kyrielle de grands projets qui sera proposée au monde entier fin novembre lors d'une grande réunion à Tunis. Un appel à investir dans les infrastructures et les réformes nécessaires pour faire évoluer l'administration. Au menu : autoroutes, centrales électriques, ponts, ports, lignes ferroviaires, métro, station de dessalement, réhabilitation de trois cents quartiers, aménagements de pistes rurales, centrales éoliennes, mine de phosphate, stations photovoltaïques… Tel un catalogue façon PowerPoint, une première liste de projets a été dévoilée dans un document de soixante-dix pages siglé du ministère du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale. Des travaux de titans côtoient des réformes administratives, telle « l'administration zéro papier en 2020 ».

Un projet piloté par l'ambitieux ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale Yassine Brahim. Un plan quinquennal colossal qui, s'il aboutissait intégralement, changerait le visage du pays, le rendant plus compétitif, plus équilibré entre régions, plus connecté à ses partenaires commerciaux. La conférence qui réunira chefs d'État étrangers, bailleurs de fonds et investisseurs se déroulera les 29 et 30 novembre à Tunis. Le montant de cette salve de projets se chiffre en dizaines de milliards de dinars.

DSK en VRP international de la Tunisie
Après plusieurs péripéties, la banque Arjil a été choisie pour vendre le plan à l'international. Dominique Strauss-Kahn, ex-ministre de l'Économie en France, ex-DG du FMI, sera le consultant vedette de cette opération. Il a été choisi par Arjil. Le Groupe Jeune Afrique emporte le marché de la promotion et de l'organisation des événements. Son fondateur, Bechir Ben Yahmed, fut secrétaire d'État à l'Information en 1956 sous la présidence de Bourguiba. Le ministre du Développement a dû répondre à un début de polémique concernant la personnalité de DSK. Il a indiqué que c'est la banque Arjil qui avait fait ce choix et que c'est de son ressort. Cette dernière pilote, avec l'État tunisien, l'opération reconquête. Un travail en amont est d'ores et déjà effectué. Travail auquel participe le président de la République lors de ses nombreux déplacements. Une forme de diplomatie économique.

Quelques projets phares du plan quinquennal 2016-2020.
Autoroute Tunis-Gafsa Afin de désenclaver les régions du centre et du sud, cette infrastructure reliera la capitale jusqu'à Gafsa, au sud, en bénéficiant aux villes de Zaghouan, Kairouan, Sidi Bouzid, Kasserine. Le projet est piloté par le Ministère de l'Equipement, de l'habitat de l'aménagement du territoire. Coût : 1 milliard cent millions de dinars tunisiens. Métro de Sfax Dans cette capitale économique, située sur la côte, l'objectif est d'améliorer les transports publics. Une Société de Métro de Sfax a été créée pour l'occasion. Coût : 600 millions de dinars tunisiens. Réhabilitation de 300 quartiers Afin d'améliorer les conditions de vie des habitants, d'importantes rénovations des voiries, des éclairages publics, ainsi que la création d'équipements « socio-collectifs »… Coût : 800 millions de dinars tunisiens. Réalisation d'un port en eaux profondes à Enfidha Le Ministère des transports chapote cette construction d'une superficie de deux cent hectares dont les quais s'étaleront sur près de 3600 mètres. 20.000 emplois seraient créés directement ou indirectement. Coût : 2,2 milliards de dinars.
 

·
Registered
Joined
·
138 Posts
Je suis un grand fan des méga-projets. Med Gate, Financial Harbour, Tunis Sport City, Enfidha Economic City et tout le reste, j'aimerai vraiment que ça bouge et qu'on en finisse avec ces projets de rêve. Mais on a bien vu que ça bloque, faut donc se concentrer sur autre chose..

Ce qui est proposé là est vraiment pas mal je trouve, et apportera un nouveau souffle a la Tunisie qui est entrain d'agoniser.

Les autoroutes sont indispensables maintenant pour intégrer les régions intérieures. On a un petit territoire, profitons on en pour le desservir entièrement. L'autoroute Tunis/Gafsa doit être mise en priorité.

En priorité aussi, le pont de Bizerte. Une ville avec un potentiel économique énorme, un emplacement parfait, une ville qui jouit déjà d'une infrastructure assez correcte déjà. Mais l'accès à la ville reste un cauchemar, pour les bizertins et les visiteurs, c'est plus possible.

Faut aussi sérieusement s'occuper de Sfax, pour soulager un peu Tunis. Un grand potentiel aussi, mais avec une infrastructure médiocre. Rénovation et réhabilitation des quartiers, re-lancement en urgence de Taparura, remise a niveau de son port ou création d'un nouveau port commercial, et transformation de l'actuel devenu obsolète en port de plaisance.

Et re-lancer le TOURISME SURTOUT ! Ça suffit l'image bas de gamme de notre pays là. Faut développer le tourisme intérieur, le tourisme archéologique, parce qu'on a vraiment de quoi exploiter pour ça. Développer le tourisme au Sahara aussi.. on a un désert magnifique. Il faut investir a Douz et Tozeur. René Trabelsi voulait en faire le nouveau Marakech, il est temps de l'écouter.
La régions de Bizerte a énormément a offrir niveau paysages et plages, s'occuper un peu de Raf Raf, Ghar El Melh et Mestir, ces trois petits coins de paradis côte à côte on énormément a offrir, mais étant de Raf Raf, je vois que d'année en année, ça se dégrade à cause de la négligence des autorités..
Et les ports de plaisances aussi. La demande est très forte en Méditerranée, on pourrait jouer sur notre position au centre de la mer pour ça. Débloquer celui de Bizerte, et rénover celui de Tabarka, réhabiliter l'ancien port commercial de Tunis, et en construire de nouveau à l'image de Bizerte et Gammarth.
Et enfin Djerba.. rehausser le niveau bas de gamme de l'île, créer une vrai attractivité pour l'île, un nouveau pont qu'on attend depuis longtemps..

Enfin bref, beaucoup de trucs qui on l'air pas très compliqué pour débloquer la situation..
 

·
Registered
Joined
·
1,172 Posts
Personnellement, je pense qu'on doit plus s'engager dans d'autres investissements dans des industries plus performantes et moins volatiles que le tourisme, que l'Etat réussisse à rétablir des chiffres touristiques correctes et équivalents à ceux d'avant la révolution est souhaitable voire une obligation. Mais que l'Etat en (re)fasse une priorité et un axe central dans son modèle économique futur je suis sceptique, il suffit d'un petit acte terroriste ici ou là pour que des investissements énormes aillent à la poubelle et on sait tous que la lutte contre ce fléau prendra au moins une décennie. Je crois qu'il est préférable d'aller investir dans des industries beaucoup plus solides et à valeur ajoutée plus importante comme les TIC, les énergies renouvelables, la haute technologie ou les services financiers , et promouvoir la culture entrepreunariale dans ces domaines pour alléger le rôle de l'Etat pour la croissance et la reprise économique, sans oublier les bénéfices que pourra nous rapporter une modernisation de l'agriculture et une meilleure gestion des ressources hydriques. je préfère me dépenser à attirer des investisseurs étrangers dans des domaines de services et d'industries plutôt qu'attirer des touristes.

Pour que tout les projets cités et tout les projets planifiés se mettent en marche d'une manière définitive, il faut que l'Etat assouplisse leurs financements ( sans omettre le contrôle de leurs sources) et qu'il s'engage plus dans la réduction de la bureaucratie qui nous réduit des points de croissance énormes. Il faudra aussi réussir à introduire l'économie informelle dans l'économie nationale à travers les zones franches et inciter les commerçants à déclarer leurs fortunes et leurs commerces, et ceci pour gagner plus de ressources propres dans le budget de l'Etat, sans oublier une fiscalité plus efficace, moins complexe et universalisée.

Voici quelques grands défis à relever par la Tunisie durant les années qui suivent.
 

·
Moderator
Joined
·
1,536 Posts
Discussion Starter #12
Je suis un grand fan des méga-projets. Med Gate, Financial Harbour, Tunis Sport City, Enfidha Economic City et tout le reste, j'aimerai vraiment que ça bouge et qu'on en finisse avec ces projets de rêve. Mais on a bien vu que ça bloque, faut donc se concentrer sur autre chose..

Ce qui est proposé là est vraiment pas mal je trouve, et apportera un nouveau souffle a la Tunisie qui est entrain d'agoniser.

Les autoroutes sont indispensables maintenant pour intégrer les régions intérieures. On a un petit territoire, profitons on en pour le desservir entièrement. L'autoroute Tunis/Gafsa doit être mise en priorité.

En priorité aussi, le pont de Bizerte. Une ville avec un potentiel économique énorme, un emplacement parfait, une ville qui jouit déjà d'une infrastructure assez correcte déjà. Mais l'accès à la ville reste un cauchemar, pour les bizertins et les visiteurs, c'est plus possible.

Faut aussi sérieusement s'occuper de Sfax, pour soulager un peu Tunis. Un grand potentiel aussi, mais avec une infrastructure médiocre. Rénovation et réhabilitation des quartiers, re-lancement en urgence de Taparura, remise a niveau de son port ou création d'un nouveau port commercial, et transformation de l'actuel devenu obsolète en port de plaisance.

Et re-lancer le TOURISME SURTOUT ! Ça suffit l'image bas de gamme de notre pays là. Faut développer le tourisme intérieur, le tourisme archéologique, parce qu'on a vraiment de quoi exploiter pour ça. Développer le tourisme au Sahara aussi.. on a un désert magnifique. Il faut investir a Douz et Tozeur. René Trabelsi voulait en faire le nouveau Marakech, il est temps de l'écouter.
La régions de Bizerte a énormément a offrir niveau paysages et plages, s'occuper un peu de Raf Raf, Ghar El Melh et Mestir, ces trois petits coins de paradis côte à côte on énormément a offrir, mais étant de Raf Raf, je vois que d'année en année, ça se dégrade à cause de la négligence des autorités..
Et les ports de plaisances aussi. La demande est très forte en Méditerranée, on pourrait jouer sur notre position au centre de la mer pour ça. Débloquer celui de Bizerte, et rénover celui de Tabarka, réhabiliter l'ancien port commercial de Tunis, et en construire de nouveau à l'image de Bizerte et Gammarth.
Et enfin Djerba.. rehausser le niveau bas de gamme de l'île, créer une vrai attractivité pour l'île, un nouveau pont qu'on attend depuis longtemps..

Enfin bref, beaucoup de trucs qui on l'air pas très compliqué pour débloquer la situation..
I 100% agree with you. And Tunisia is capable of reaching that. by 2004 we were doing better than Turkey in almost everything. Look at them today? Even Tunisair at that time had more passengers than Turkish airlines and today you can't even compare both of them. It's time to get priorities straight and make Tunisia a hub for everything without forgetting the tiniest detail or sector that could higher even a small number of people. Tourism approaches have to be changed. If we are going to keep relying on all-inclusive tourism that attracts only lower middle class european than lets change that. Encourage La Cigale, Hilton, Fourseasons, W to take over and renovate the current resorts and Tunisia will start attracting higher middle class and people who come to spend money. And what's good for the government that those hotels will be paying taxes. The Sahara needs to be taken care of too. I don't think Dubai or Doha or those new deserts cities better view than ours. We have a salt lake, oasis's, Canyons and a rich wild life down south. I also believe we should focus on conference tourism as they have a great added value. Art and cultural tourism too. Build a museum of Modern art per example (We need that), Museum of Revolution and certainly a WW2 and Holocaust museum. We need that. We need to take tourism to a level where a terrorist attack wouldn't affect the country that bad. The case of Paris per example.



Personnellement, je pense qu'on doit plus s'engager dans d'autres investissements dans des industries plus performantes et moins volatiles que le tourisme, que l'Etat réussisse à rétablir des chiffres touristiques correctes et équivalents à ceux d'avant la révolution est souhaitable voire une obligation. Mais que l'Etat en (re)fasse une priorité et un axe central dans son modèle économique futur je suis sceptique, il suffit d'un petit acte terroriste ici ou là pour que des investissements énormes aillent à la poubelle et on sait tous que la lutte contre ce fléau prendra au moins une décennie. Je crois qu'il est préférable d'aller investir dans des industries beaucoup plus solides et à valeur ajoutée plus importante comme les TIC, les énergies renouvelables, la haute technologie ou les services financiers , et promouvoir la culture entrepreunariale dans ces domaines pour alléger le rôle de l'Etat pour la croissance et la reprise économique, sans oublier les bénéfices que pourra nous rapporter une modernisation de l'agriculture et une meilleure gestion des ressources hydriques. je préfère me dépenser à attirer des investisseurs étrangers dans des domaines de services et d'industries plutôt qu'attirer des touristes.

Pour que tout les projets cités et tout les projets planifiés se mettent en marche d'une manière définitive, il faut que l'Etat assouplisse leurs financements ( sans omettre le contrôle de leurs sources) et qu'il s'engage plus dans la réduction de la bureaucratie qui nous réduit des points de croissance énormes. Il faudra aussi réussir à introduire l'économie informelle dans l'économie nationale à travers les zones franches et inciter les commerçants à déclarer leurs fortunes et leurs commerces, et ceci pour gagner plus de ressources propres dans le budget de l'Etat, sans oublier une fiscalité plus efficace, moins complexe et universalisée.

Voici quelques grands défis à relever par la Tunisie durant les années qui suivent.
I agree here too. As we need a big change in our fiscal and taxation system. Also smuggling is destroying Tunisian companies who pay their taxes so it's time to lower the tax on products and start a war on Smuggling. In Canada, if you bring an extra cigarette pack or Alcohol bottle than the allowed limit, you'd receive a big fine. I believe that what the country should do to face and overcome smuggling. Make strict laws and rules and even invest in Security officers with cameras to end corruption. It's time we have a real "revolution" of big changes that take the economy to a healthy and productive level. But as long as we have Algerian Cigarettes in our tobacco shops in Tunisia, Its enough reason to know that smuggling is in our culture and very tolerated by people. But As I said, laws are the main motivator to change a society behaviour.

You both guys should be ministers in Tunisia. :cheers:
 

·
Moderator
Joined
·
1,536 Posts
Discussion Starter #13
New code of investment is ready

Un nouveau code d'investissement censé favoriser le climat des affaires en Tunisie a été voté samedi par le Parlement, dans l'espoir de relancer l'attractivité économique du pays, confronté à une croissance atone cinq ans et demi après sa révolution.

Attendu depuis la chute du régime de Zine el Abidine Ben Ali en 2011, ce nouveau code d'investissement a été adopté par les 134 députés présents (sur 217) avec 114 voix pour 4 contre et 16 abstentions.
La nouvelle loi, qui entrera en vigueur au 1er janvier, prévoit notamment la création d'un Conseil supérieur de l'investissement. Elle vise à lever certaines entraves bureaucratiques, et à permettre une plus grande flexibilité pour le monde des affaires.


"Même si je ne suis pas pleinement satisfait de cette loi, c'est un pas positif", a dit le ministre de l'Investissement Fadhel Abdelkefi, selon des propos rapportés par Al Bawsala, une ONG qui supervise les travaux de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP, Parlement).
"L'investissement doit aussi garantir un emploi décent, un salaire décent et une couverture sociale décente", a ajouté M. Abdelkefi, entré en fonctions fin août au sein d'un nouveau gouvernement, après que le cabinet sortant eut été jugé en échec, en particulier sur l'économie.

L'adoption de ce nouveau code intervient alors que la Tunisie prévoit d'organiser les 29 et 30 novembre une grande conférence internationale des investisseurs à Tunis, en présence de plus d'un millier d'entreprises.
A la fois pionnier et unique rescapé des Printemps arabe, le pays a pâti de son instabilité depuis sa révolution de 2011, et se trouve dans une situation économique et sociale délicate avec une croissance atone et un chômage massif.

Cette conférence sera l'occasion d'exprimer la "volonté" de l'Etat tunisien "de mener des réformes structurelles" et "de favoriser le développement de l'investissement privé", ont notamment affirmé jeudi ses organisateurs lors d'une conférence de presse.
 

·
Registered
Joined
·
138 Posts
Sans de vrais réformes, le pays n'avancera pas. C'est le moment où jamais de lancer ces reformes. Commençons par reformer l'administration qui bloque tout dans ce pays. Le code de l'investissement à l'air correct. C'est un bon début, on est sur la bonne voix..
 

·
Moderator
Joined
·
1,536 Posts
Discussion Starter #15
Sans de vrais réformes, le pays n'avancera pas. C'est le moment où jamais de lancer ces reformes. Commençons par reformer l'administration qui bloque tout dans ce pays. Le code de l'investissement à l'air correct. C'est un bon début, on est sur la bonne voix..
J'ai lu aussi qu'ils vont creer une administration qui sera la seule a contacter et qui va prendre uniquement responsabilite des dossiers des investisseurs pour eviter la corruption, bloquage et bureaucracie.
 

·
Registered
Joined
·
138 Posts
La Conférence Internationale sur l’Investissement TUNISIA 2020 a été inaugurée ce Mardi 29 Novembre 2016, en présence d’un grand nombre d’investisseurs, de partenaires économiques de la Tunisie, du Président de la République Beji Caid Essebsi, du premier ministre français Manuel Valls, du premier ministre algérien Abdelmalek Salel, de l’Emir du Qatar Tamim Ben Hamed Al Thani et plusieurs autres chefs d’Etats et de Gouvernements ainsi que des dirigeants de grandes institutions financières.


Lors de son allocution, l’Emir du Qatar a annoncé que son pays accordera un prêt de 1 milliard et 250 millions de dollars, afin de booster l’économie tunisienne et consolider son projet de Développement.


Par ailleurs, le Koweit a affirmé qu’il accordera à la Tunisie un prêt de 500 millions de dollars, qui sera échelonné sur les 5 prochaines années.
Toujours dans ce même contexte, le vice premier ministre turc, Noureddine Kankeli a annoncé que son pays accordera à la Tunisie un dépôt d’une valeur de 100 millions de dollars.


La ministre de la Coopération Internationale de la Francophonie Canadienne, Marie Claude Beyou a pour sa part indiqué que la Tunisie recevra un don d’une valeur de 24 millions de dollars qui sera échelonné sur une durée de 4 ans.


Selon ce qu’a affirmé le premier ministre français, Manuel Valls, la France convertira une partie des dettes tunisiennes en des financements de projets de développement en Tunisie ; tout comme il a précisé que son pays injectera annuellement, en faveur de la Tunisie, la somme de 250 millions d’euros.


Des accords de financement d’une valeur de 10 milliards de dinars seront signés lors de la Conférence « TUNISIA 2020 », selon ce qu’a affirmé le directeur général de l’agence de promotion de l’investissement extérieur, Khalil Laabidi.
 

·
Registered
Joined
·
138 Posts
Je vous laisse le lien du site internet de la Conférence.
Beaucoup de projets y sont présentés, et y'en a vraiment pas mal qui sont très intéressant, et à suivre de près.
Je note par exemple, le Pôle de Compétitivité Jinene, Complexe de Formule 1 de Salloum, Fratelli Bay Resort dans la région de Bizerte, et la mise en place de villages culturels. Et encore j'ai pas tout vu..

http://www.tunisia2020.com/

On peut faire des recherches par secteur, c'est vraiment sympa, bonne visite ;)
 
1 - 17 of 17 Posts
Top