SkyscraperCity banner
1 - 1 of 1 Posts

·
Registered
Joined
·
97 Posts
Discussion Starter · #1 ·
Le projet de Fès Free Zone vient de franchir une nouvelle étape. Le Conseil de la préfecture de Fès a approuvé une convention de partenariat avec le Centre régional de l'investissement pour participer à hauteur de 500.000 DH à la réalisation des études relatives à la création de la zone franche "Fès Free Zone".



S'inscrivant dans le cadre du Plan de développement régional industriel (PDRI), ce projet affiche l'ambition de stimuler l'attractivité et la compétitivité territoriale de la région, de promouvoir l'installation de nouveaux projets d'investissement notamment étranger, d'attirer et de conserver des facteurs de production.
Il contribuera, selon Fouad Ouzzine, directeur du Centre régional d'investissement de Fès-Boulemane, à la création d'un pôle industriel d'excellence dans la région Fès-Boulemane et au renforcement des capacités d'accueil des investissements dans la région.
Cette zone, qui s'étalera sur une superficie globale de 300 ha dans la préfecture de Moulay Yaâcoub, comprendra deux zones. La première, réservée aux activités "sous douane" et la seconde concerne "la logistique". Le coût des études est estimé à 4 millions de DH. Outre la contribution du conseil de la préfecture,
ces études seront financées par la région Fès-Boulemane (2 MDH), la commune urbaine (1 MDH) et le CRI Fès-Boulemane (500.000 DH).

Une commission de suivi, composée des autorités locales et régionales, se chargera de l'approbation des conclusions et des recommandations de l'étude du projet Fès Free Zone, de la définition des projets et des investissements prioritaires au niveau de la région, de la mise en place d'un plan d'action, d'un échéancier et du suivi de l'exécution de ces projets.
Couplé au projet de Fès Shore dédié à l'offshoring, la Zone franche de Fès devrait permettre grâce aux incitants fiscaux et sociaux à attirer les investissements dans les secteurs industriels, commerciaux et financiers et le développement régional de cette zone géographique qui jouit d'énormes potentialités aussi bien en ressources naturelles que humaines.
C'est en tout cas l'attente de bon nombre de responsables et d'industriels de Fès, farouches supporters de ce projet de Zone franche.
A noter que Fès Shore, sur les rails depuis peu, commence déjà à attirer les investisseurs. Plus de 50 % de ce projet seront réalisés vers la fin de 2009 selon Fouad Ouzzine.

«Plus de 13.000 m2 de la superficie globale consacrée au projet Fès Shore (22.000 m2) seront réalisés vers la fin de l'année 2009, alors que son achèvement est prévu en 2013», ajoute-t-il lors de la session ordinaire du Conseil de la préfecture de Fès pour le mois de mai. D'un coût global de 1,2 milliard de DH, ce projet devra générer quelque 15.000 emplois, impulser le développement de nouveaux métiers à fort potentiel de croissance, notamment dans les TIC et l'offshoring avec l'ambition de faire de la ville une destination privilégiée pour les entreprises opérant dans le domaine du Business Process Offshoring (BPO).

Source: http://www.lematin.ma/Actualite/Journal/Article.asp?idr=113&id=92110
 
1 - 1 of 1 Posts
Top