Skyscraper City Forum banner
1 - 2 of 2 Posts

·
Registered User
Joined
·
10,758 Posts
Discussion Starter · #1 ·
http://www.lematin.ma/Info/Article.asp?id=5495

I-Bejaad

http://www.lematin.ma/Info/Article.asp?id=5495

La ville de Bejaâd a été choisie pour le lancement du programme "Ville et patrimoine", dont la mise en œuvre est assurée par la commission nationale marocaine pour l'éducation, les sciences et la culture, sous le thème "Ensemble pour une meilleure mise à profit de notre patrimoine national".

Ce programme, auquel prend part le ministère de la Culture en collaboration avec l'Isesco et la représentation de l'Unesco au Maroc, a été lancé samedi par l'organisation d'une journée d'étude sous le thème "Le patrimoine marocain, de la restauration à la mise à profit, cas de la ville de Bejaâd".

A cette occasion, le ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, Habib El Malki, a indiqué que la préservation du patrimoine national et sa mise à profit est une responsabilité partagée qui implique la mobilisation de tout un chacun pour la valorisation de l'ensemble de ses manifestations, historique, artisanale, folklorique et culinaire.

Le classement de plusieurs villes, sites et espaces culturels marocains en tant que patrimoine universel témoigne de la reconnaissance de l'Unesco de l'importance du patrimoine marocain et constitue un soutien direct aux efforts du Maroc pour la préservation de l'héritage commun de l'humanité, a souligné M. El Malki, qui intervenait en sa qualité de président de la Commission nationale marocaine pour l'éducation, les sciences et la culture.

Outre la consécration de la culture de la préservation du patrimoine chez les élèves, le Maroc poursuit actuellement ces efforts avec le lancement du programme "Ville et patrimoine" en tant que rendez-vous annuel visant à faire connaître la richesse des différentes cités du Royaume, et ce dans l'objectif d'assurer sa préservation et les meilleurs moyens de sa mise à profit.

Le choix porté sur la ville de Bejaâd pour le lancement de ce programme témoigne de l'importance du patrimoine matériel et symbolique de la ville, poursuit M. El Malki, exprimant l'espoir de voir cette initiative constituer une nouvelle étape sur la voie de la promotion du patrimoine national, qui s'inscrit dans le cadre du processus de développement durable lancé par le Royaume.

Pour sa part, le ministre de la Culture, Mohamed Achâari, a mis l'accent sur l'intérêt qu'accorde son département à la ville de Bejaâd et ce à travers l'examen des besoins et projets culturels, tout en oeuvrant à la préservation de ses monuments historiques. Il a, également, fait état du lancement prochain d'un programme visant à répertorier les différents vestiges archéologiques et traditions authentiques de la ville.

La préservation du patrimoine et son intégration dans le processus de développement constitue un choix stratégique constant à la base du développement socio-économique, a souligné M. Achâari, dans une allocution lue en son nom, par Youssef Khyara, chargé des musées au ministère.

Le patrimoine culturel du Maroc, un pays qui a connu la succession de plusieurs civilisations ancestrales, fait partie des plus importants et riches patrimoines de l'humanité, a ajouté le ministre, appelant à la mobilisation de tous pour se mettre à la hauteur de la lourde responsabilité de protéger et de faire connaître cet héritage sur les plans local et international.

De son côté, le spécialiste du programme culture de l'Unesco à Rabat, Mohamed Ould-Khattar, a indiqué que le patrimoine culturel de Bejaad n'a pas laissé l'Unesco indifférente eu égard à la diversité, la tolérance et la cohabitation entre différentes cultures, religions et races qui caractérisent la ville.

Pour sa part, le directeur général de l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (Isesco), Abdelaziz Altwajri, a mis en relief les défis que devrait relever le patrimoine culturel islamique face au danger des catastrophes naturelles et de la mondialisation.

Dans une allocution lue en son nom par Abdelaziz Salah, représentant de l'Isesco, M. Altwajri a indiqué que le Maroc a fourni d'importants efforts pour investir dans le patrimoine civilisationnel, au service du tourisme culturel.

Reconnaissant cet effort, l'Isesco a accordé une grande attention à l'expérience marocaine dans ce domaine, afin d'en faire profiter tous les pays membres, a-t-il relevé.

Cette rencontre, initiée en collaboration avec l'Association "Bejaâd 2001", a été marquée par la lecture de texte de Zajal par la poétesse "Zahra Zriek" et une exposition de manuscrits, œuvres archéologiques et artisanat de la région.
 
1 - 2 of 2 Posts
Top